Les IADE face à leur avenir

Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » mer. oct. 07, 2015 6:17 pm

Le compte-rendu du SNIA est à lire en brève
http://sofia.medicalistes.org/spip/spip.php?breve1089

honnêtement, je suis perplexe. Comment peut-on voir une lueur dans le fond du tunnel ? Dans les faits ça s'appelle le regain. Et ça n'est jamais bon le regain...Image
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 204
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par La Grosse Bertha » mar. nov. 10, 2015 11:36 am

Regain* n'a jamais fait repousser un poil, tout au plus ralentit-il la chute?...fatale...

je prends acte du CR de réunion de SUD, j'y vois quelques vérités dans l'ironie ...notre intersyndicale ne semble pas déroger à un certain diktat (mais aussi un manque d'information sur le terrain qu'Internet ne saurait suppléer)) en décidant de river les IA dans la filière IDE après tous les effets d'annonces, fantasmée à l'évidence de voir un jour peu être l'infirmerie érigée au rang de science grâce à nos élans corporatistes (?)obéir aux prescriptions de tout ordre? qui peut décemment y croire? pour moi c'est une impasse...une erreur historique, l'approche conforte l'ordre établi, le docteur dit, l'infirmière fait....adieu l'idée d'une nouvelle profession qui fait ses preuves en étant par essence potentiellement (et dangereusement) évolutive, adieu à un nouveau statut...(glup!)

La seule lueur d'espoir consiste en nos collectifs mais comme on leur mâche et finance à peu près tout (déplacements financés par cagnotte IA 2010), maître de conférence invité d'office...bref je n'ai plus aucun espoir, à mon avis parodie et de démocratie, et de dialogue social, tout le monde semble arque-bouté sur le principe de rester de petites mains comme façon grands CHU avec pléthore d'étudiants, adieu l'émancipation avec rupture de la formation générale IDE avec la toilette au lit et la distribution de médocs versus des formations ciblées comme certains IA en ont reçu sur le terrain pour exercer de façon "améliorée"en SMUR ou anesthésie selon les besoins, mais non, les urgentistes de la cgt, les "loosers" du snia et les trotskistes de sud et leur vieux principes universalistes (un pour tous et un pour tous)ont semble t-il décidé autrement...mais pas que...tout le monde peut décider du sort IA apparemment (cfdt et autres inconnus au bataillon etc...)

Evidemment comme rien n'est de bonne augure, on va demander d'ici peu des sacrifices à la profession pour se mobiliser pour rester des petites mains fidèles avec au mieux intégration de la prime Bachelot et promesses de tenir compte du décret, "rien que le décret"...laissé pourtant en pâture de façon étonnante avec ses aberrations mortifères (smur) depuis 2002! Car les réunions vont forcément tourner court vu la faible représentation de l'intersyndicale IA, à moins qu'elle décide d'épouser l'attitude de ceux qui signent dans nos dos depuis 1988...
Modifié en dernier par La Grosse Bertha le jeu. nov. 12, 2015 9:06 am, modifié 1 fois.
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » jeu. nov. 12, 2015 4:45 pm

Sud n'a pas pu intégrer l'intersyndicale. Ils sont venus trop tard, et Olivier Youinou s'est fait jeter par les IADE du groupe IADE en lutte, sur facebook.

Personnellement je le déplore, ne serait-ce que parce qu'un autre point de vue permet le débat. On peut ne pas être syndiqué, comme moi, et apprécier pour autant divers points de vue.
Je vais faire un copier coller d'une réponse faite par Vincent Porteous, qui est IADE à lille et qui gère le groupe FB et qui est accessoirement le successeur de Bruno Franceschi à l'ufmict cgt (je dis ça pour les jeunots).

Ali Baba
20 h
Image
Un petit souvenir de notre lutte la photo de notre ami Vincent et l'ex minis
j'ai un peu de mal à suivre les infos (IADE en lutte,IADE United,Collectif IADE)
Photo de Ali Baba.
J’aime · Commenter
25 personnes aiment ça.
Commentaires
Thomas Wuest
C'était juste trop bon comme on avait envahi ce ministère les 3 flics / gardes à l'entrée étaient juste hallucinés! Bref ça c'était avant!
J’aime · Répondre · 2 · 17 h
Arnaud Bassez
Ah oui c'était avant. On nous a fait bien comprendre que 2010 c'est du passé voire dépassé. J'attends de voir ce que l'on nous prépare. On est entré dans l'anesthésie 2.0 apparemment. Je n'ai pas encore vu le 2
Mais c'est sûr qu'être gentil va nous faire tout obtenir. Surtout quand les médecins passeront après nous...
2.0 finalement c'est peut-etre le score final du match. 2 pour eux. Devinez pour qui le 0...
J’aime · Répondre · 2 · 17 h
Thomas Wuest
On verra Arnaud...
Les OCP me semblent plus compliquées à organiser et à gérer en 2015. ...Voir plus
J’aime · Répondre · 2 · 16 h
Caro and'Co
Nous n'avons jamais dit que cette méthode était la bonne....comme vous dites c'est une autre approche.Faire du lobbying et de la com à déjà porté ses fruits dans différents domaines et autres professions....je n'ai pas connu 2010 mais oui cela semble plus compliqué à gérer de nos jours.On verra qui ne tente rien n'a rien
J’aime · Répondre · 8 h
Vincent Porteous
C'est donc ça Arnaud Bassez toutes ces " réticences" (pour le dire gentiment ) ... portent surtout une belle nostalgie de 2010 !
2010 a été une très belle aventure mais il y a eu un avant et il y aura un après ...
2010 a bcp aidé à nous faire connaitre du grand public et ça c précieux, mais le bilan revendicatif est bien maigre :
> Le master ( que certains absents aujourd'hui soutenaient déjà à reculons) qui nous ouvre bcp de possibilité mais que nous avons failli perdre en 2014 et qui n'a été sauvé in extremis que grâce aux étudiants essentiellement
> une primette pour tous

A côté de cela nous avons perdu :
> notre corps spécifique en partie "grâce" à certaine(s) orga(s) qui ne nous voient qu'en infirmiers au mieux spécialisés
> la reconnaissance de la pénibilité ... ce qui a crée un scission dans la profession
Pour les salaires ... no comment ...

Pour la reconnaissance de nos fonctions réelles : gentils petits IADE nous serons et resterons et pour certains cela ne semble pas grave tant qu'ils peuvent ramasser les miettes des Dr du privé en remplas ... en faisant tout, mais sans le dire surtout
Pour d'autres, tte avancée vers la reconnaissance de l'autonomie de notre pratique réelle est un crime vis à vis des IDE ou juste un glissement de tache vers le rôle des grands Dr ... mais pour les mêmes, peu importe aujourd'hui que des IADE soient régulièrement sortis des blocs ou SAMU pour aller remplacer des IDE absents dans les services : ça ce n'est pas grave !

Enfin, les violences policières sont profondément ancrées dans la mémoire de la profession et il n'y a pas une AG ou une partie importante des participants annoncent qu'ils quitteront le mouvement si de telles frictions surviennent

2010 a été une très belle aventure mais personne n'en est propriétaire ... sauf la profession elle même.
2010 ne doit pas non lus effacer les mouvements précédents qui ont posé les bases de notre profession avec son décret d'exclusivité de titre et de fonction, son nouveau titre abandonnant l'injuste qualificatif "aide" , ses référentiels, l'obtention d'un corps spécifique ( perdu en 2010 ) le classement en catégorie A bien avant tous , le DE ... etc
Alors prosternons nous sur 2010 c'est mérité ... c'était une belle aventure humaine ( avec quand même ses fortes divisions, ses guéguerres de petits drapeaux verts, rouges et violet dont certains camarades ont payé très cher le prix il me semble)
2010 a aussi tissé des liens forts entre certains, gardons ça plutôt !

Mais depuis 2010 il y a eu 5 générations IADE qui ont quitté la profession et 5 qui y sont entrées
La profession n'est plus totalement celle de 2010 ..( .comme le contexte et les données, les interlocuteurs en face de nous ) Laissons la donc faire son 2015 et pas un bis répétita nostalgique de 2010 ... 2015 est peut être moins cash , moins "OCP" , mais il est aussi très réfléchi et organisé et il tape fort partout ou il peut avec un très gros travail de fond dans la durée

Pour ceux qui veulent avant tout "du sport", attendez janvier si rien de concret n'est acté, si les IADE se trouvent relégués en métier socle avec des IPA placés au dessus d'eux dans l'organigramme. (IPA qui eux auront leur corps spécifique) ...vous pourriez être surpris ! Mais c tte la profession qui le décidera, pas une poignée seule dans son coin
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 204
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par La Grosse Bertha » ven. nov. 13, 2015 10:49 am

C'est fou comme les mots diffèrent d'un forum... à ceux à priori tenus à la DGOS.

Entre un syndicat professionnel qui obtient d'Harpagon qu'il embauche des IDE pour son préhospitalier, un autre qui marche à la baguette de ses docteurs, ceux qui ne sont pas conviés aux préfestivités mais qui siégent quand même , ceux qui sont par contre très sollicités par les pouvoirs publics (dont certains qui signent compulsivement depuis 1988), et nos collègues trop jeunes encore pour lire entre les lignes...des collectifs dont on ne sait finalement pas ce qu'ils remontent de la base aux maîtres de cérémonie...

j'hallucine une fois de plus...la réunionite par définition c'est l'art de noyer le poisson et on fait semblant de l'ignorer à chaque fois, que c'est stratégie ad hoc dès qu'il existe un petit enjeu économique et que les IA osent aborder dans la rue ce que dans un bureau la bienséance permet très souvent d'ignorer (ils apprennent ça en B-A BA à Polytechnique et l'ENA)...

We are very mal barred, il y a tous les ingrédients pour se planter (une fois de plus) et surtout rester de petites mains grincheuses de collaborateur idéal du MAR...

En 2000 ça ne se serait pas passé comme ça...

Bon il y a toutefois un avantage non négligeable à rester dans la filière infirmière , c'est de pouvoir faire IDL ou cadre de soins après un dégoût ou par necessité , voire bosser de nuit en maison de retraite au Luxembourg ou en Suisse.
Ne riez pas c'est exactement ce qui se passe quand on supprime du jour au lendemain des gardes par exemple avec de substantielles perte de salaire. Il faut être ou aveugle ou de très mauvaise foi pour s'affranchir de ce constat notamment avec le déni actuel...
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Gaetan CLEMENCEAU
Messages : 360
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2007 3:20 pm
Localisation : CHOLET (49)

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Gaetan CLEMENCEAU » dim. févr. 28, 2016 3:39 pm

je veux bien que l'on annonce une énième grève http://sofia.medicalistes.org/spip/spip.php?breve1134 pour la profession sur ce magnifique site qui parle de notre métier, mais avec le document officiel des syndicats !...Sinon, JE N'Y CROIS PAS ; comme dans cette même forme de mouvement unique dans la capitale , d'ailleurs ! (Je verrais plus efficace que tous les IADE restent dans leurs sites professionnels en badgeant comme au quotidien, mais en siégeant dans le hall de leur établissement de santé et en assurant que les urgences : solidarité oblige.
Et la date ? en prémisse des 2 réunions (déjà jouées !?) à venir à la DGOS. C'est déjà avoir rendu les armes ? Ou bien croire de mettre la pression avant ces 2 dates ?!

Je ne trouve nullemment ce pré-avis sur aucun site internet de ces 4 syndicats.

Au final, je ne vois un certain salut (de ne rien bougé) qu'à travers ce qui se prépare à long terme. Le PPCR de Lebranchu http://m.fonction-publique.gouv.fr//mar ... ations-aux mais désormais parti ! Et la refonte du décret d'actes infirmier et de déontologie du 29 juillet 2004 avec notre article nous concernant sans, encore une fois, rien bougé ! (Au vu du futur code de déontologie de l'ordre infirmier http://www.espaceinfirmier.fr/actualite ... logie.html
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » lun. févr. 29, 2016 2:28 pm

Gaëtan tu as raison. d'habitude je mets les documents PDF des préavis. Là j'ai été plus rapide que la musique, car si la date est arrêtée, il n'y a pas encore de préavis officiel des centrales syndicales.
Mais comme j'attache particulièrement à être précis au plus possible sur ce site (et ailleurs aussi), je puis assurer que la date est validée.
Je ne mets rien sur le site qui ne soit validé, vérifié, corrigé. Et la date de la grève, je la connais depuis le 24 février pour ma part.

Seulement il y a un certain retard de publication depuis un certain temps je trouve. Les comptes-rendus de réunion interviennent bien tardivement, les explications aussi. Alors je sais bien que c'est du travail, que rien ne se fait facilement, que défendre la profession c'est du temps, patati patata patin couffin...

je me démerde bien pour arriver à publier des choses au plus vite. Alors ? pourquoi n'a t-on pas de préavis ??

En revanche je trouve bien maladroit la date, faisant suite à une (éventuelle ?) réunion. Comme le cr sera tardif, il y a fort à penser que les IADE ne sauront pas ce qui se sera dit à cette réunion sur deux jours.

Imaginons...imaginons si si, que la DGOS nous accorde ce que l'on souhaite. A savoir
une revalorisation salariale
une reconnaissance du master suivant cette revalorisation
une rolls
une villa aux Bahamas
un compte aux iles Caïman
Euh...
on va rester sur les deux premiers items déjà...(et on a de la chance si on a la moitié du quart de ça)

Bref, si on a tout ça, ceux qui ont déjà pris leurs billets de train (il y en a !!) auront l'air fin. Il y aura moins de six jours entre la fin de la réunion et la grève. Le temps de faire le CR, si jamais il sort... ça part curieux cette affaire.
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Gaetan CLEMENCEAU
Messages : 360
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2007 3:20 pm
Localisation : CHOLET (49)

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Gaetan CLEMENCEAU » lun. févr. 29, 2016 11:56 pm

Reste à attendre (une fois de plus, une fois de trop ou s'y résoudre !) et à vivre le cas échéant, ce futur possible évènement...de ma bien profonde petite province....dans un mouvement de contestation zélée de la fonction d'infirmier d'aide-anesthésiste que la SFAR veut définitivement nous rabaisser : sortie des derniers IADE du SMUR, quasiment absence de notre présence en obstétrique sur les toutes dernières recommandations http://sfar.org/referentiels/ (mis à part le bloc de cette même spécialité en astreinte comme nos collègues IBODE !).
Le début de la fin, peut-être....
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » mer. mars 02, 2016 12:58 pm

Déjà balancer une date, sans aucune publication "officielle", sans aucun préavis, sans aucun endroit de rencontre "qui sortira plus tard"...
Tout cela montre un amateurisme incroyable.
On s'imagine que les réseaux sociaux vont relayer l'info ?
On s'imagine que les IADE sont tous connectés en permanence ?
On s'imagine que les IADE sont tous concernés par ce mouvement ?

On balance une date en l'air et on regarde ce qui retombe ?

Ce qui en retombe c'est une brève que j'ai mis sur le site à des fins d'information. Mais ce serait effectivement mieux avec un vrai préavis.

Pour ce qui nous concerne, je suis assez pessimiste. Je pense que les choses n'évoluent pas en notre faveur. Pour autant je ne crois pas à des IPA en anesthésie, car cela suppose que les MAR reviennent en salle. Et ça ...
Autre chose, les IADE sont tout de même mieux formés que les IPA. Croire qu'ils vont maîtriser l'anesthésie est un leurre. Mais je pense plus que le désir de la SFAR est de s'orienter vers des inhalothérapeutes équivalents.

Et nous, vu que nous sommes déjà des brontosaures pour la SFMU...l'extinction viendra d'une météorite gouvernementale.
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Gaetan CLEMENCEAU
Messages : 360
Enregistré le : jeu. janv. 25, 2007 3:20 pm
Localisation : CHOLET (49)

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Gaetan CLEMENCEAU » mer. mars 02, 2016 9:45 pm

Arnaud a écrit :
Tout cela montre un amateurisme incroyable.
Je penche plutôt pour une fuite en avant...à moins que ce ne soit pas notre intersyndicale qui soit à l'initiative de cette date ? selon bertha http://www.vousnousils.fr/2016/02/29/sa ... 016-584644, c'est à l'initiative des grandes centrales ! pour une seule de notre revendication, certes, l'augmentation de notre traitement (mais de tous les fonctionnaires !).

Arnaud à écrit :
les IADE sont tout de même mieux formés que les IPA.
Sur quel programme de formation de ces "futurs" IPA (elles n'existent pas encore !) tu te bases ?

J'ai seulement ceci sur le sujet :
http://www.syndicat-infirmier.com/Prati ... sante.html

A moins que tu te fis au programme des masters en sciences infirmières : http://www.ehesp.fr/formation/formation ... firmieres/ ou http://www.actusoins.com/formations-inf ... ype=master ou http://www.bialec.fr/ch-sainte-anne/cat ... rmiers.htm ou http://formations.univ-amu.fr/ME5ACI.html

Et on ne peut comparer nos métiers, je pense.

Arnaud a écrit :
je suis assez pessimiste.
A qui le dis tu !

PS : je viens de lire ceci (avec toute l'objectivité qui s'impose) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Inhaloth%C3%A9rapeute et découvre qu'ils sont moins bien payés que les infirmières ! Un signe du destin sans doute...
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » ven. mars 04, 2016 3:58 pm

Gaetan CLEMENCEAU a écrit : Arnaud à écrit :
les IADE sont tout de même mieux formés que les IPA.
Sur quel programme de formation de ces "futurs" IPA (elles n'existent pas encore !) tu te bases ?

J'ai seulement ceci sur le sujet :
http://www.syndicat-infirmier.com/Prati ... sante.html
Pas besoin d'avoir vraiment de référentiel, si l'on en juge sur la volonté de nous remplacer, ce ne sera pas par des gens mieux formés, sinon, nous irions de suite vers cette voie !
En dehors de la pratique médicale, qui d'autres que nous possédons cette connaissance et cette capacité de gérer une anesthésie de A à Z ?
Donc forcément, ce sera par des personnes moins formées que nous. Et je me demande qui formera ces personnes ?
Les IADE ? hors de question à priori (ou je n'y comprendrais plus rien)
Les MAR ? Ce serait s'exposer de suite à un blocage de tous les blocs.
Les IPA devraient bien aller en stage non ? Qui les encadreraient ?
A moins que l'on ne fasse que du technicien de base.

Messieurs de la SFAR, SMARNU, SNARF et SNPHAR-e, préparez-vous à rester en salle.

Au fait, le préavis est en ligne pour le 22 mars 2016.
Les infos étaient donc validées quand elles ont été diffusées sur ce site. :wink:
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » mer. mars 08, 2017 5:00 pm

Pour ceux qui n'aiment pas facebook, voici
Vincent Porteous
4 mars, 13:57

Ci dessous le CR de la session de la commission des statuts du CSFPH :

Il est finalement bcp plus complet que prévu en intègre le contexte et des éléments qui expliquent en grande partie nos difficultés

Jeter seulement les infos sur les documents présentés sans les contextualiser n'avait pas de sens à ce moment du combat ...

Bonne lecture mais surtout: bonne (re)mobilisation dès lundi !
Merci à ceux qui sont sur le front depuis une semaine

" Hier s'est tenu au ministère une très longue séance de la commission des statuts du conseil supérieur de la FPH. elle avait pour but de présenter de très nombreux textes avant leur mise au vote en séance plénière ( le 16 mars ) ... puis parution au Journal officiel.

Dernière réunion de ce type de la mandature Hollande, avec de très nombreux textes présentés, cette session fleuve ressemblait au catalogue des professions mal reconnues et en lutte de la FPH ou à une liste des textes que la ministère Touraine se précipite de sortir pour tenter de redorer un triste bilan des 5 années de pouvoir sur le sort des hospitaliers …
Tenter de faire croire à un adoucissement de la brutalité de la loi santé qui entraine des désorganisations, des fusions-concentrations aux conséquences futures dont nous ne nous rendons pas encore compte et qui sont loin d’être évaluées

Les textes « métiers » concernaient : la filière médico-sociale, rééducation ( avec un focus à faire pour nous sur les kinés Bac plus 5 pour la plupart et les orthos, les seuls parameds gradués master comme les IADE ) les directeurs d’établissements ou des soins ET bien sûr … LES IADE

Pour rappel tous ces textes issus ( ou pas ! ) de concertations voir de négociations, sur les domaines statutaires et salariaux sont présentés à cette commission afin de recueillir les avis des membres ( les représentants des syndicats dits représentatifs de par les élections professionnelles et les représentants des fédérations hospitalières : la FPF ) et pour éventuelle modification avant vote officiel
Il sont ensuite présentés en session plénière pour vote consultatif et une fois ce vote donné, le gouvernement fait passer ses textes au JO ( sauf si vote unanime négatif : dans ce cas il peut/doit représenter le texte rejette à l’unanimité pour un deuxième passage … mais il n’est pas obligé de le modifier … une fois repassé : il peut être passé au JO

CONSTAT GENERAL :

> comme nous l’avions déjà relevé lors des négociations sur le statutaire et le salarial au sein du ministère de la Fonction publique, le ministère de la santé n’a ( et ne veut prendre ? ) AUCUN POIDS sur le salaire et le statut de ses fonctionnaires !!!

TOUT se joue à la DGAFP soit la Direction Générale de l’Administration et des Fonctions Publiques … au ministère de la fonction publique (politiquement tenu pas des radicaux de gauche, soit la droite de la droite de la gauche) et au cabinet du premier ministre.
Pour tous ces gens-là, les fonctionnaires hospitaliers sont quantité négligeable … une espèce de sous-catégorie de fonctionnaires qu’on verserait bien au privé Malgré une implication sans faille dans les services publics essentiels, pour la DGAFP les fonctionnaires FPH coutent toujours trop d'argent et osons le dire : au final, ils s’en fouettent

Globalement l’impression générale à la vue de ces textes dont ceux des IADE :

I ) : Tout est pesé pour conserver les sacro-saints «équilibres» entre les trois «versants» de la fonction publique dont on nous rabâche les oreilles
Les trois versants étant : FP d’état, FP territoriale et enfin la dernière et traitée en quantité négligeable : la FP Hospitalière

La FPH et ses fonctionnaires hospitaliers sont donc maintenus mal traités malgré plus d’un million de salariés qui pourraient peser électoralement
A cela plusieurs raisons :

> les fonctionnaires hospitaliers se mobilisent peu/pas Il faut bien commencer par se le dire pour trouver les solutions
> ils sont depuis toujours, comme tout groupe mal traités, méfiants et donc divisés ...
ça c'est les pierres dans notre jardin

Pour le reste :

> Le ministère de la santé ne défend pas ses fonctionnaires hospitaliers : il se contente de gérer mollement la situation et la pénurie … c’est vrai à l’étage technique ( DGOS ) comme politique ( Le cabinet ministériel ) :
TANT QU’IL N’Y A PAS DE VAGUE : TOUT VA BIEN !!!!

Cette situation est d’autant plus possible que contrairement à la plupart des ministères qui sont gérés par des fonctionnaires d’administration centrale ( dont on dit bcp de mal mais qui ont qd même une vision de l'intérêt général plus forte), le ministère de la santé est lui « tenu » principalement par deux professions :

> les directeurs d’hôpitaux en détachement au ministère (qui n’ont pas les mêmes intérêts que les soignants et dont une part importante se retrouvera plus tard dans le lucratif secteur privé dans de gros groupes … DH qui de tte façon reproduisent tous leur pratique et culture de gestion d’hôpital )
> les médecins, qui eux défendent avant tout leurs intérêts catégoriels et leur statut particulier d’agent public et non de fonctionnaire

Cette discrimination des fonctionnaires FPH est possible aussi car la FPH n’a pas le même poids que les autres FP dans l’esprit des politiques :

> car la fonction publique d’état est la fonction publique reine : avec en focus :

- les enseignants ( bien mieux traités qu’ils ne le disent grâce à leur poids électoral important mais aussi parce que parler éducation c’est parler enseignants d’abord … alors que parler santé c’est parler des patients … puis des médecins et jamais ou presque des soignants )
- les finances (on comprends facilement pourquoi)
- les forces de sécurité (essentielles en ces temps troublés mais aussi car elles tiennent le système en contenant voir en réprimant les mouvements sociaux)

> car la FP territoriale, même si elle n'a elle aussi pas le même poids que la FPE est essentielle pour les élus … notamment car elle est le relai des politiques locales des élus et donc pèse dans leur réélection …. mais aussi car bcp de hauts fonctionnaires territoriaux font le boulots à la place d’élus cumulards et savent tout sur leurs élus ....

II ) : Tout est pesé pour ne pas modifier et conserver les sacro-saints « équilibres » au sein même de la FPH

Équilibre, c'est le discours officiel ... mais en clair, on ne touche à rien et pas de vague surtout
Tout est donc géré pour assumer la pénurie de moyens et tout est pesé pour ne rien réellement changer … car tout déplacement entraine le réveil des catégories mal traitées …
ET comme toute la FPH est mal traitée, ce qui tient le système (outre les assignations et les contraintes de service public, la charge écrasante de travail et les horaires atypiques) c’est aussi le fait que nous ne nous rendons pas compte à quel point la Fonctionnaires hospitaliers sont mal traités puisque nous le sommes tous
Peu on le réflexe d'aller voir ailleurs pour comparer ... ce qui d'ailleurs n'est pas si simple !

Dans ce contexte, pour le ministère : améliorer légitimement la situation de quiconque peut entrainer la prise de conscience ( ou éveiller des jalousies ) générale et mettre le feu !
Il se contente donc de figer l'état actuel et de contenir l’incendie à petit frais et gros moyens d’embrouilles et de pression

Pour en revenir à la session d'hier, le constat était criant : l’ensemble des fonctionnaires hospitaliers subissent un manque de reconnaissance statutaire et financière par rapport aux autres fonctionnaires

Un exemple :

les textes présentés pour les 3 corps de directeurs FPH montraient le mauvais traitement de ces 3 corps face à des corps similaires de direction de la FPE …

mais parmi ces trois corps, la proposition sur les directrices des soins était scandaleusement discriminante par rapport à celle des directeurs d’hôpitaux ou même d’établissements médico-sociaux
Une crainte évidente du ministère et du gouvernement : rémunérer correctement les directeurs des soins redonnerait de l’espace à toute la filière soignante en relevant le plafond de verre !!! il ne faut donc surtout pas trop relever leur salaire et du coup "changer les équilibres" ....

De fait les textes proposés pour les DS fixent des bornages qui amèneront après PPCR au fait que certains CPE ou profs des écoles ( ceux qui accéderont au 3° grade nouvellement créé ) sans fonction de direction auront un salaire mensuel supérieur de plusieurs centaines d’euro à celui d’une directrice des soins d’un établissement hospitalier de parfois plusieurs milliers de salariés paramédicaux et autant de !!!

=> fin de carrière Directrice des soins : IM 845 … alors que fin deuxième grade CPE/prof des écoles : IM 821, mais, fin de carrière, soit le nouveau 3ème grade crée il y quelques semaines : IM 972 !
comment dans ces condition espérer des des DS soutiennent les IADE ... ou acceptent qu'ils trouvent des solutions spécifiques ?


Voilà ce qu’on appelle les équilibres au sein des trois versants de la fonction publique comme au sein de la FPH !!!
Comment pouvons nous accepter ça ?

Toutes les autres professions ont été impactées par le même traitement dans cette session : médico-sociaux, kiné, orthophonistes, filière rééducation, manips radio …. ET bien sûr : les IADE

Quid des IADE donc ? :

4 textes ont été proposés + un texte informel de comparaison sur le comparatif règlementaire avant/après
(nous avons envoyés ces textes de travail au SNIA dans le cadre de notre intersyndicale )

1° SUR LA PRIME SPECIALE IADE

Deux textes ont été présentés :

> Un décret modifiant le décret de 2011 créant la prime IADE pour pouvoir continuer à l’attribuer au IADE du corps des IADE actifs en voie d’extinction mais surtout pour l’accorder au IADE des infirmiers spécialisés grade 3 et 4 aussitôt leur versement dans le nouveau corps IADE
Il est sans particularité

> Un arrêté ( qui ne sera pas voté car c un simple arrêté ) fixant un nouveau montant pour cette prime à 180 euros
Il est sans particularité mais il rappelle que le montant d’une prime est fixé par un simple arrêté et qu’il peut être modifié extrêmement facilement à la hausse comme à la baisse à la seule initiative du gouvernement sans que les orgas représentatives ou les instances ne soient consultées (elles ont juste à être informées) On parle même de texte " balle de fusil" De fait ces primes sont très précaires

date d’application : la publication de l’arrêté au JO ( le premier jour du mois suivant la date de publication au JO ? )
bien sur pas d'attribution aux cadres

2°) SUR LA CREATION D’UNE NBI

> un décret créant une NBI pour les IADE
Il concerne bien les actifs « en voie d’extinction » ET les sédentaires du nouveau corps.
La NBI est fixée à 15 points mensuels
date d’application : le premier jour du mois suivant la date de publication au JO

Conforme à ce qui a été annoncé en levant l’ambiguïté sur l’attribution à tous les IADE
Mais : exclusion des cadres IADE du dispositif ! ( ils ont cependant déjà une NBI de 41 points pour leur role d'encadrement )

3°) SUR LA CREATION-RECUPERATION D’UN NOUVEAU CORPS IADE

> un long décret de 39 articles répartis en deux titres (un titre 1er sur la création du nouveau corps et l’autre sur la modification du corps des infirmiers spécialisés que quittent les IADE et qui doit donc être modifié et le deuxième sur le reclassement des IADE du corps des IDE spé dans le nouveau corps IADE)

Ce décret recrée au 1er juillet 2017 un corps des IADE placé en catégorie A
Ce corps spécifique infirmier aux côtés du corps des Infirmiers généraux et du corps des infirmiers spécialisés ( et des anciens corps en voie d’extinction ) est dans la filière soignante de la FPH Il est classé en catégorie sédentaire

L’ensemble des IADE actuellement dans le corps des Infirmiers spécialisés G3 ou G4 seront reversés à sa création dans le nouveau corps dont l’architecture est strictement semblable et qui a les mêmes bornages indiciaires pour les IADE que le garde 3 et 4
Les conditions de passage entre le premier et le dernier grade seront d'après le texte de travail aussi ambiguës qu’actuellement ( peuvent passer en place de passent ou doivent )
Il n’y a pas de troisième grade prévu comme dans les corps A type de la FPE
Les cadres IADE sont exclus de ce corps
Les IADE actuellement au Grade 3 / Grade 4 y auront la même position (grade échelon ) que celle qui était la leur dans le corps des IDE Spé
il n’est pas prévu de droit d’option pour les IADE du corps IADE en voie d’extinction dit en catégorie active

AU FINAL :

l’ensemble des orgas représentative a exprimé leur vive déception ( voir leur forte colère pour CGT, FO et SUD ) quant à l’inadéquation entre ce qui était proposé et les demandes de la profession

CGT est intervenue avec force pour dénoncer l’absence de possibilité/volonté, en un mot l’impuissance du ministère de la santé , à revaloriser l’ensemble de la FPH y compris sur des dossiers fort et symboliques comme le dossier IADE ou pourtant tout était rassemblé pour qu'un vrai accord soit trouvé signé
Dossier sur lequel il y a pourtant un consensus pour dénoncer l’injustice de leur traitement et l’inadaptation de leur rémunération/statut
Un bilan à charge complet de ce qui est proposé a été dressé ( pour pouvoir le faire à décharge il aurait fallu que de bonnes nouvelles arrivent et à part la récupération d’un corps spécifique excluant les cadres IADE …. )

CGT et FO ont ainsi fortement dénoncé l’exclusion totale des cadres IADE du dispositif qui pénalise les IADE mais maintien le plafond de verre
exclusion des cadres IADE du corps IADE en contradiction aussi avec le statut de profession paramédicale des IADE et qui n’a aucune cohérence si ce n’est de maintenir le plafond de verre, de ne pas contraindre à remonter la rémunération des Directrice des soins et de ne globalement pas toucher aux « équilibres » qui ne sont le la cristallisations d’injustices

Un rappel sur la position unanimes des organisations IADE et MAR sur la nécessité d’encadrer les IADE par des IADE au moins au n+1 et sur l’absolue nécessité que des services d’anesthésie soient encadres par des IADE a été fait avec validation par tous les syndicats

FO a fait l’annonce d’une mobilisation spécifique IADE à l’appel commun de la CGT, FO et du SNIA à partir de lundi avec un préavis spécifique à partir du 9 ( nécessité de 5 jours francs )
mobilisation jusqu’au jour de la session du CSFPH ( le préavis commun contenant la revendication du corps unique IADE avec intégration des cadres IADE, SUD n’est pas dans le préavis mais est bien sur à part entière sur le combat de la rémunération IADE )

FO et CGT soutenus par SUD sont revenu sur le parcours de négociation et sur les avancées sur l’exercice qui définissent bien une pratique paramédicale autonome de pointe et spécifique pour les IADE

SUR LES TEXTES PRESENTES :

L’ensemble des organisations ont dénoncé le faible niveau de rémunération proposé sans redonner leurs demandes qui sont bien connues

sans les valider en aucune façon les textes proposés , CGT a porté la demande très argumentée de ce que, si les conditions sont remplies, le passage en deuxième grade soit bien automatique et non simplement possible
l’ensemble des organisations a validé cette demande

CGT et FO ( 56% de représentativité à eux deux ) ont a nouveau dénoncé l’absence d’intégration des cadres dans le nouveau corps IADE et donc en plus des difficultés sur l’unité du corps et sur la gestion des IADE comme des services d’anesthésie cela ajourera la difficultés que les cadres ne seront toujours pas éligibles à la prime spéciale comme à la future NBI

Sur un intervention initiale de la CFDT, l’ensemble des orgas ont alerté sur le fait que le corps étant maintenant indépendant ( mais dans la filière soignante ) il fallait être vigilant et reprendre la rédaction du texte pour que les dix années nécessaires pour accéder au deuxième grade intègrent bien les années d’exercice avant l’intégration du corps IADE ( dans le corps IDE, IDE spé ou SF ) Sur ce coup, le ministère a eu l'air de bien entendre notre demande.

POUR CONCLURE :

Toutes les demandes salariales que vous connaissez ont été à nouveau portées par la CGT et FO mais aussi SUD ( à l’exception du corps spécifique IADE pour eux ) et l'annonce d'une mobilisation a été faite
MOBILISATION dont on sait qu’à ce stade, c'est la seule option pour obtenir des réponses à nos demandes et de nouvelles propositions au CSFPH !

Rendez-vous donc dès lundi pour faire monter la pression dans nos établissements, et ce jusqu’au 16 mars ( date de la tenue du CS FPH )

Soyons les plus nombreux possibles et fortement visibles dans les mobilisations du 7 mars comme aussi avant et après dans nos établissements et partout ou cela sert la cause IADE !!!

Les orthophonistes (autre profession master bien maltraitée) avec plusieurs centaines de professionnels attendus sera elle bien visible le 7 avec un dress-code spécifique (toutes et tous en rouge)

le 7 et jusqu’au 16 mars on doit voir et entendre fortement les IADE dans les manifs mais aussi et peut être surtout, dans les établissements et partout où cela est efficace ... jusqu'au 16 mars, le gouvernement peu encore sauver le dossier en revoyant sa copie ! "
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 204
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par La Grosse Bertha » mer. mars 08, 2017 6:56 pm

"Sauver sa copie"...qu'il dit?

Il n'y a que lui qui pouvait croire à un dialogue social générateur de quelque chose de substantiel!

Au lieu de blablater des années avec des pseudos autistes (ou plutôt des gens formés pour démotiver toute velléité de revendication) il eut été pertinent de
1) permettre aux IA de pouvoir faire grève au moins dans les conditions légalement en vigueur, voire concocter un plan "b"...
2) réfléchir 2 minutes que faire grève (quand on peut) pour de l'émiettement quasi aumônal ça n'intéresse pas grand monde en particulier ceux qui font des ménages pour avoir un salaire qui ressemble à quelque chose!

Et donc...

Ce soir je lis sur une site voisin que les IA savoyards avaient prévu des débrayages d'une heure (put... :twisted: nous on faisait ça au bout de 2 mois de grève en 2001) et en plus se font assigner!

Et selon le collègue interdiction de remonter le taux de grévistes...

Ah j'oubliais, Nous sommes en France...avec des progressistes au pouvoirs. :roll:

Finalement quel crédit peuvent bien obtenir tous ces énarques laquais des dépositaires officiels du "progressisme" qui marchent sur la tête depuis 35 ans avec leur bande de rabatteurs électoraux (dont certains syndicats) et dont les seules ressources aujourd'hui se résument à fustiger et accabler un front national qui franchement ne demande que ça! :lol:

Quand on voit comment ces politiques et leurs valets nous traitent...on croit rêver..,

Sans oublier les tenants du gaullisme social déviationniste façon Nicolas Sarkozy et ses compagnies de CRS.....

Put...! 8)
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 204
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par La Grosse Bertha » jeu. mars 09, 2017 4:49 pm

Actualité média de la grève illimitée IADE 2017

au hasard des recherches....


http://www.lunion.fr/19648/article/2017 ... t-en-greve

http://www.lapressedevesoul.com/actuali ... greve.html

http://www.ouest-france.fr/normandie/li ... ve-4848106

guerre des chiffres! (voir topic les IADE censurés?)

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux ... es-3033142

http://www.lavoixdunord.fr/131641/artic ... l-en-greve

http://www.lepopulaire.fr/limoges/sante ... 20475.html

http://www.ouest-france.fr/normandie/al ... re-4860649

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 13585.html

http://www.ouest-france.fr/bretagne/car ... el-4860836

Ici on dénonce le "déni de démocratie de l'ARS"...
Est-ce que 59 minutes de débrayage avec activités rattrapées sur la plage restante, est-ce que c'est vraiment une grève? C'est la question que doit se poser le ministère!

Y a t-il déni de grève ??? (démocratie ça veut qu'une minorité se soumet à une majorité)

Les assignations sont un déni de grève, peut-être pas en théorie mais en pratique si...

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 15837.html

http://www.lepopulaire.fr/limoges/sante ... 20475.html

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... as-4861181

http://www.ouest-france.fr/bretagne/vit ... al-4863618

MAJ: http://www.nicematin.com/vie-locale/les ... ice-122737

Une 'tite dernière
http://www.orne-hebdo.fr/2017/03/20/san ... thesistes/

Bon...résultats des courses et moralité...

...actions dérisoires, récolte dérisoire...les IADE se feront enfler encore pour longtemps.
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » dim. oct. 01, 2017 5:15 pm

Notre collgue Bruno Philibien propose et organise une journée de rencontre de la profession

Opération over'IADE 79

samedi 4 novembre à 12:00 - 18:00

Thouars , 26 rue Henri Barbusse 79100


Journée de rencontre et d 'échange IADE , ouverte aux différents acteurs de la profession.
L 'équipe Iade du CHNDS partage elle aussi une période d'incertitude sur différents sujets .
- Place de l iade en Smur remise en cause .
- Permanence des soins et réorganisation du temps de travail.
- Profil de poste en cours de redéfinition. (iade ou le couteau suisse d une structure ?).
- Procédure juridique en cours.

Cette actualité n 'est pas un cas isolé , elle se retrouve sur l ensemble du territoire.

Nous partageons la volonté commune d aboutir à une vraie reconnaissance de notre profession qui ,aujourd’hui hui, n est plus à démontrer au sein des blocs opératoires publiques ou privés .Le nouveau décret est l'expression de notre quotidien.

Nous sommes tous en attente d'une reconnaissance salariale en lien avec notre fonction , notre expertise. Mais celle-ci tarde à venir .
les faits ne sont pas en notre faveur. Quid des dernières maigres propositions .

il y a eu un appel à se retrouver , à débattre , à s'organiser, à proposer. Tout ceci ne peut se faire en un claquement de doigt.
commençons le 4 novembre 2017 . juste une première pierre .



logistique.
Bar Le Terminal https://www.facebook.com/leterminal79/
=> ouverture des lieux possible dès 12h .prévoir restauration (commerce à emporter à proximité ).
=> début de la session 14h .
=> fin de la session 18h.
la maison n accepte pas les règlements de compte !

After possible .
indiquez nous ceux qui désirent rester le soir en terre Deux Sevrienne . On peut prévoir restaurant / voir hébergement Mais les places seront limitées
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2180
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les IADE face à leur avenir

Message par Arnaud BASSEZ » jeu. mai 23, 2019 10:37 am

Un article sur le CNP IADE est proposé à la lecture
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Répondre