Compte-rendu RDV ministère du 14 juin 2010

Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2255
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnaud BASSEZ » dim. juin 20, 2010 8:03 pm

Je me fais un peu l'avocat du diable, mais n'oublions pas qu'au début (le 30 mars) à ma sortie du siège du PAS j'ai entendu que les IDE n'étaient pas les bienvenues parmi les IADE.
Il y en avait une IDE membre du RAADIC reçue avec les IADE.
Combien de fois ai-je lu que cette grève était IADE.
Rappelons nous la réaction des IADE lorsque la CNI nous a rejoint devant le ministère...
Même si je pense qu'il faut élargir le mouvement pour mettre le feu à l'hôpital, j'ai un peu le sentiment d'opportunisme non ?

Et si les IDE nous envoyaient chier ?
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Thomas WUEST
Messages : 77
Enregistré le : sam. oct. 31, 2009 1:14 pm
Localisation : Alsace

Message par Thomas WUEST » lun. juin 21, 2010 12:25 pm

Sans aucune ironie: j'attend de voir 50% de la profession IDE mobilisée...ou même 30%
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2255
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnaud BASSEZ » lun. juin 21, 2010 4:13 pm

Ne mets pas la barre trop haut.
10 % déjà...
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2255
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnaud BASSEZ » mer. juin 23, 2010 5:06 pm

Reçu par mail
Clairement, nous sommes les cibles
Elles se comparent à nous, alors que nous n'avons pas les mêmes fonctions.
à discuter donc...
Stéf tu es toujours là ?
Le 08 juin, nous avons été reçu au ministère grâce à notre très forte mobilisation à Paris.
Sur les 12 représentants, 2 IBODE se sont incrustées dans notre délégation.
Pour nous remercier d'avoir pu être entendu au ministère, voilà ce qu'il diffuse!

Faire suivre
MANIFESTE POUR LA DEFENSE DES IBODE

ET L’EGALITE DE TRAITEMENT ENTRE SPECIALITES INFIRMIERES

Depuis de nombreux mois, les IBODE négocient la revalorisation de leur profession aux cotés des IADE et Puéricultrices. Dans le cadre de leurs nombreuses réunions et travaux, les IBODE ont démontré la spécificité de leur profession et la nécessité de faire reconnaitre une liste de nouveaux actes infirmiers qui leur seraient réservés.

Dans le même temps, les IBODE ont réclamé des droits pour les IDE en bloc qui restent essentiels aux fonctionnements des blocs opératoires.

A l’heure où nos négociations étaient en passe d’aboutir, les IADE ont préféré jouer la carte de l’individualité en faisant grève pour défendre leurs seuls intérêts, et tenter ainsi de maintenir une grille salariale supérieure aux autres spécialités infirmières.

Aujourd’hui, les IBODE constatent que les IADE ont eu raison de faire grève et déplorent que le ministère n’écoute en réalité que ceux qui font la « une » des journaux télévisés de 20h00. Le ministère cherche à diviser nos professions !

En effet, il est inacceptable que le ministère accorde des droits préférentiels aux IADE alors que l’égalité de compétence et de responsabilité IADE/IBODE n’est pas contestable. Les associations ont communiqué au ministère un tableau comparatif des contenus de formation IBODE et IADE.

Sur l’enseignement théorique, la durée de l’enseignement des IBODE est supérieure de 200 heures, soit

30 % à celle des IADE. IBODE IADE

900 heures 700 heures

Concernant les stages cliniques, la durée des stages des IADE est supérieure à celle des IBODE en raison du manque d’expérience en anesthésie des élèves IADE. En effet, la grande majorité des élèves IBODE ont été IDE au bloc alors que les élèves IADE n’ont jamais pu travailler au bloc opératoire.

La durée de stage plus courte chez les élèves IBODE est une reconnaissance des compétences acquises par les IDE au bloc sur le terrain.

En conséquence, les associations UNAIBODE et AEEIBO informent les IBODE et IDE au bloc de prendre connaissance des revendications présentées officiellement le mardi 22 juin au ministre de la santé :

- Renforcer les droits des IDE au bloc en annulant notamment l’obligation des deux ans d’expérience professionnelle pour accéder à la formation IBODE

- Reconnaître la plus value de la formation IBODE

- Entériner les nouveaux actes infirmiers réservés aux IBODE tels qu’ils ont été reconnus par le ministère lors des travaux DGOS.

- Reconnaitre l’égalité de niveau de formation et de compétences IADE/IBODE

- Elever en conséquence le diplôme IBODE au rang de Master comme accordé aux IADE.

- Obtenir égalité de traitement, de salaire et de prime comme les IADE

- Créer une grille commune pour l’ensemble des infirmiers spécialisés reconnus au niveau Master.

Dans l’hypothèse où le ministère ne ferait pas droit, sans délai, à nos revendications, les associations prennent aujourd’hui contact avec les centrales syndicales afin de prendre l’opinion publique à témoin.

Dans cette éventualité, préparez vous à vous mobiliser pour sauver votre profession et faciliter l’accès des IDE à notre formation.

AEEIBO et UNAIBODE lundi 21 juin 2010
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Thomas WUEST
Messages : 77
Enregistré le : sam. oct. 31, 2009 1:14 pm
Localisation : Alsace

Message par Thomas WUEST » mer. juin 23, 2010 7:24 pm

"En effet, il est inacceptable que le ministère accorde des droits préférentiels aux IADE alors que l’égalité de compétence et de responsabilité IADE/IBODE n’est pas contestable"

Incroyable ! C'est tellement abérant de lire cela que j'ai du mal à croire que la personne qui l'a écrit y croit vraiment ...

Hallucinant, je suis sans voix ...
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2255
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnaud BASSEZ » mer. juin 23, 2010 7:34 pm

A l’heure où nos négociations étaient en passe d’aboutir, les IADE ont préféré jouer la carte de l’individualité en faisant grève pour défendre leurs seuls intérêts, et tenter ainsi de maintenir une grille salariale supérieure aux autres spécialités infirmières.
En même temps où étaient les IBODE les 11 & 30 mars, 4 & 18 mai, 8 juin ? Elles n'étaient que très très peu dans la rue avec nous.
En effet, il est inacceptable que le ministère accorde des droits préférentiels aux IADE alors que l’égalité de compétence et de responsabilité IADE/IBODE n’est pas contestable.
euh ...cékoi kédi là ?
Les associations ont communiqué au ministère un tableau comparatif des contenus de formation IBODE et IADE.
ah elles ont des cours d'anesthésie et de pharmaco ?
Sur l’enseignement théorique, la durée de l’enseignement des IBODE est supérieure de 200 heures, soit

30 % à celle des IADE. IBODE IADE

900 heures 700 heures
ça ne présage en rien du contenu
Concernant les stages cliniques, la durée des stages des IADE est supérieure à celle des IBODE en raison du manque d’expérience en anesthésie des élèves IADE. En effet, la grande majorité des élèves IBODE ont été IDE au bloc alors que les élèves IADE n’ont jamais pu travailler au bloc opératoire.
Faux. je connais plusieurs IADE, ex panseuses...et comme nous avons l'exclusivité de compétences, il est logique qu'il n'y ait pas d'IDE anesthésie au bloc. Que du IADE !
La durée de stage plus courte chez les élèves IBODE est une reconnaissance des compétences acquises par les IDE au bloc sur le terrain.
pourquoi avoir demandé à passer les études en 18 mois alors ?

- Reconnaitre l’égalité de niveau de formation et de compétences IADE/IBODE
je n'ai pas l'impression que nous faisons le même métier.
- Elever en conséquence le diplôme IBODE au rang de Master comme accordé aux IADE.
il vous manque 6 mois de formation
- Obtenir égalité de traitement, de salaire et de prime comme les IADE
C'est pas bientôt fini de nous copier ??
- Créer une grille commune pour l’ensemble des infirmiers spécialisés reconnus au niveau Master.
c'est ça : IADE = puer !
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Éric DELMAS

Message par Éric DELMAS » mer. juin 23, 2010 8:58 pm

Le point le plus marquant est la méconnaissance de compétence IADE.
Si nous avons deux années d'activité c'est aussi pour permettre d'exercer dans des domaines relevant de la compétence IADE (SSPI, urgence et réanimation).
C'est trois volets de la compétence IADE (anesthésie, réanimation et urgences) sont impossible à faire entrer correctement dans les deux années de formation. D'où l'intérêt de ces deux années d'exercice.
Maintenant, ce genre de comparaison devrait ouvrir les yeux des IADE pour réfléchir à la proposition d'une formation infirmière et spécialité en modules permettant de devenir IADE en cinq années expurgées des éléments sans intérêt pour notre pratique et renforcée dans les domaines relevant de nos compétences.
Thomas WUEST
Messages : 77
Enregistré le : sam. oct. 31, 2009 1:14 pm
Localisation : Alsace

Message par Thomas WUEST » jeu. juin 24, 2010 6:15 pm

Eric, tu parles de méconnaissance, moi je parlerais aussi de "mauvaise foi" !

Quand je lis après lecture de ce pamphlet anti IADE, des IADE dire "bienvenue aux IBODE dans le mouvement", j'ai envie de me taper la tête contre un mur !

Dans mon bloc, une IBODE a affiché ce tract, résultat : c'était un peu le clash dans les couloirs et au repas de midi ! Et au fait non, ce ne sont pas justes 3 connes de la haute sphrère IBO ... En effet, certaines que je cotoie estiment
- "qu'elles ont autant de responsabilités que nous",
- que "non les responsabilités d'un IADE ne sont pas supérieures à celles d'une IBODE",
- que c'est bien "normal que les IBODE rattrapent les IADE avec le nouveau protocole bachelot".
Voilà les 3 meilleures phrases entendues ce matin ! Et je risque d'en entendre chaque jour des nouvelles !!!

J'ai tenté d'expliquer qu'avant de vouloir revendiquer le même salaire (et quel salaire !!! :( ) il fallait qu'elles se munissent :
- d'une exclusivité de compétence
- de 24 mois de formation (où les heures de théorie sont pures et pas "coupées" par des démos de matos)

Certes, une guerre IADE - IBODE ne sert à rien ; mais nous n'avons jamais, jamais, jamais tapé sur les IBODE pour NOTRE mouvement !!!

Enfin, comme d'autres IADE, j'attend que le SNIA, les syndicats, les collectifs IADE et la SFAR montent au créneau car là, sur ce torchon, on nous attaque frontalement !

PITOYABLE !
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2255
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnaud BASSEZ » jeu. juin 24, 2010 6:25 pm

Thomas WUEST a écrit : Certes, une guerre IADE - IBODE ne sert à rien ; mais nous n'avons jamais, jamais, jamais tapé sur les IBODE pour NOTRE mouvement !!!
Ce n'est pas tout à fait vrai. J'ai souvent entendu, alors qu'il y avait quelques IBODE dans les manif (je dois avoir encore les photos), "que viennent-elles foutre là"
combien de fois les IBODE ne se sentaient pas à l'aise, car rejetées.
Nous n'avons pas toujours été fair play envers celles qui étaient dehors, avec nous.
Mais je suis d'accord avec vous.
L'UNAIBODE se fout de notre gueule !
Ne nous trompons pas de cible toutefois.
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Éric DELMAS

Message par Éric DELMAS » jeu. juin 24, 2010 8:48 pm

Je connais des ambulanciers du SMUR Necker qui pensent avoir autant de responsabilités que les IADE.
Sur ce point chacun voit midi à sa porte.
Comme il est quasiment impossible de faire estimer l'importance du contenu des formations, de les comparer valablement, de faire estimer l'importance des responsabilités de chacun au quotidien et d'évaluer les capacités d'évolution liée à l'expérience, le mieux est de laisser chacun mener sa barque.
Personnellement, je me fous comme l'an 40 de savoir si les IBODE auront le même Master que moi et le même salaire.
La seule chose qui m'intéresse est de savoir si mon diplôme et ma compétence seront reconnus à leur juste valeur et si mon expérience sera valorisée correctement.
Ce combat ressemble un peu à celui des cas opératoires entre spécialité. Peu importe que l'ORL soit mieux valorisée que le digestif. Par contre, que cinq heures de chirurgie difficile soient payées au prix d'une demi-heure à difficulté réduite est inadmissible.
De toutes façons c'est pour moi la démonstration qu'il faut arrêter de parler d'étendre le mouvement à d'autres catégories infirmières. Nous avons tout à y perdre.
Le SNPHAR-e m'intéresse plus quand il sous-entend que le conflit IADE pourrait attirer à lui les MAR.
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2255
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnaud BASSEZ » ven. juin 25, 2010 8:31 am

Éric DELMAS a écrit :Je connais des ambulanciers du SMUR Necker qui pensent avoir autant de responsabilités que les IADE.
Je connais le problème...
Personnellement, je me fous comme l'an 40 de savoir si les IBODE auront le même Master que moi et le même salaire.
La seule chose qui m'intéresse est de savoir si mon diplôme et ma compétence seront reconnus à leur juste valeur et si mon expérience sera valorisée correctement.
il me semble contradictoire de dire que les IBODE puissent être payées comme nous et de vouloir une juste reconnaissance de notre compétence. Un IADE n'est pas équivalent à une IBODE
Le SNPHAR-e m'intéresse plus quand il sous-entend que le conflit IADE pourrait attirer à lui les MAR
tu risques d'être déçu. Il l'a joue solo.
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Éric DELMAS

Message par Éric DELMAS » ven. juin 25, 2010 12:13 pm

Que je considère valoir plus qu'une IBODE est affaire personnelle. Si, au final une IBODE obtient la même revalorisation qu'un IADE et que ce dernier considère cette revalorisation IADE comme correcte, certains auront le droit de penser que les IBODE sont surévaluées mais, personnellement cela me laissera de glace.
Je crois lcertains footballeurs professionnels, certains artistes, certains politiques, etc. surévalués mais je m'en fous si je ne suis pas moi-même sous évalué.
Thomas WUEST
Messages : 77
Enregistré le : sam. oct. 31, 2009 1:14 pm
Localisation : Alsace

Message par Thomas WUEST » sam. juin 26, 2010 11:36 am

arnaud BASSEZ a écrit :
Thomas WUEST a écrit : Certes, une guerre IADE - IBODE ne sert à rien ; mais nous n'avons jamais, jamais, jamais tapé sur les IBODE pour NOTRE mouvement !!!
Ce n'est pas tout à fait vrai. J'ai souvent entendu, alors qu'il y avait quelques IBODE dans les manif (je dois avoir encore les photos), "que viennent-elles foutre là"
combien de fois les IBODE ne se sentaient pas à l'aise, car rejetées.
Nous n'avons pas toujours été fair play envers celles qui étaient dehors, avec nous.
Mais je suis d'accord avec vous.
L'UNAIBODE se fout de notre gueule !
Ne nous trompons pas de cible toutefois.
Le mouvement était purement IADE car c'était nous qui avions la réévaluation la plus minable. Les IBODE nous rattrapaient presque avec le nouveau protocole bachelot. Et nombreuses étaient celles qui se frottaient les mains !

En plus, tous nos mouvements étaient initialement purement IADE. Seul le 11 mars, les syndicats avaient tenté d'appeler tout le monde et j'avais la désagréable impression qu'on se faisait manipuler. Moi j'ai toujours dit aux IBO dans mon bloc qui me demandaient que c'était un mouvement uniquement IADE.

Personnellement, je ne m'invite pas dans des endroits où je n'ai pas de carton d'invitation !

Eric, je vois ce que tu veux dire, tu t'en fous qu'elles soient augmentées si tu l'es aussi et à ta juste valeur. Mais si les IBODE obtiennent ce qu'elles demandent, elles auront le même salaire que toi. Et nous, pour le moment, on a rien obtenu du tout. Alors ce serait juste la cerise sur le gateau de l'inconcevable pour moi.
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2255
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnaud BASSEZ » sam. juin 26, 2010 2:08 pm

En tout cas, les limites de l'extension aux autres soignants m'apparaissent clairement.
Personne ne bougera.
Si ce n'est les irréductibles IADE.

Alors tant pis ou tant mieux.
Je replonge dans un ultra corporatisme que j'avais tenté de quitter temporairement afin de mettre le feu à l'hôpital.

Mais l'immobilisme est une force pérenne.

tentons donc de monter des opérations coups de poings tout au long de la période estivale.
Les actions concertées sur l'ensemble du territoire à la même heure (envahissement des ARS) ont bien marché.
Les IADE ont de l'imagination.
gardons ceci pour nous.

ps : le seul préavis de grève d'hier était le fait du SNIA.
AUCUNE bannière, banderole, sticker, sifflet, hochet, vuvuzela à l'effigie du SNIA n'était présente hier devant le ministère.
Même Pascal Rod ne s'est pas présenté devant nous. Il a préféré passer par une porte dérobée.
Il était très mal hier, face au ministère car il a bien vu que le SNIA s'est fait enflé par la DGOS.
Maintenant, ce sont les ruines de son syndicat qu'il va contempler.

ps de ps : stratégie syndicale ?
Appel à la mobilisation IADE par le SNIA : 100 IADE devant le ministère hier.
Appel à la mobilisation IADE par la CGT et SUD : 3000 IADE dehors.

Qui est crédible ?
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Éric DELMAS

Message par Éric DELMAS » sam. juin 26, 2010 3:20 pm

Tu as bien compris. Je m'intéresse à la revalorisation qui me concerne. Ce que les autres otiennent ou pas dépend de leur mobilisation et de l'intérêt que leur porte le gouvernement.
Maintenant, j'aimerai que l'on réfleéchisse à ce que nous valons intrinsèquement, en raison de notre formation (et pas seulement de sa durée, critère qui me fait hurler de rire), de nos responsabilités (en quantité et en qualité), des risques professionnels que nous encourons et de la charge de travail qui nous incombe.
D'accord avec Arnaud pour imaginer des actions estivales, à proximité des estivants pendant qu'on y est. Il est garé où le yacht de Bolloré ?
Répondre