enfumage et noyage sont les deux mamelles du cinéma social

Répondre
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 212
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

enfumage et noyage sont les deux mamelles du cinéma social

Message par La Grosse Bertha » dim. oct. 11, 2015 10:54 am

Salut à toutes et tous!



quand j'ai intégré la CIA, coordination IA, fin années 1980, il se disait que les grandes centrales, il ne fallait pas leur faire confiance car pour elles, rémunérer les iA correctement, cela signifiait avant tout imposer des cotisations supplémentaires pour l'usager...et que par principe ils nous mettraient des bâtons dans les roues. C'était la vision du Président de l'époque à qui a succédé fin années 1990, le CNIA, collectif national IA. Le SNISFAA (Snia) l'organisation alternative historique de l'époque étant considérée comme "molle" et d'ouverture relevant de l'huître...

Aujourd'hui je pense qu'on ne peut plus raisonner de la sorte, au moins dans ce schema réducteur, après plusieurs décénnies, il m'apparaît de plus en plus que le dialogue social, cette entité dialectique biaisée, est la source de nos problèmes de non reconnaissance, du moins une partie...eh oui en partie seulement...car avant d'élaborer des revendications, il s'girait peut-être, mais celà doit être un détail pour certains, de consulter "la base"...certes mais que dire des MAR et de la garde académicienne qui font la pluie et le beau sur cette discipline...

Nous voilà bien...

Pourquoi le dialogue social est à mon avis une supercherie de grande envergure? parce que systématiquement sont appelées à la table des organisations siégeant de droit, qui pour la plupart ne connaissent rien à la problèmatique IA, et le pompon c'est qu'elles sont invitées à signer...D'autre part SNIA et UFMICTCGT ne siégent pas officiellement pour les décisions de remouture de grilles et statuts relevant de la FPH, juste à des commissions ou instances intermédiaires. Seule la CGT santé conviée à la fête avec les autres fédérations dites représentatives, est à même d'offrir un siège à un IA...

un déni ou un simulacre de dialogue social dans les faits par conséquent....même si le ministère semble recommander la présence d'IA d'autres orgas siégeant de droit...des IA qui n'ont éventuellement jamais manifesté?, devenus cadres? jamais revendiqué quoi que soit en dehors des IDE? et se félicitant encore éventuellement d'avoir signé des compromis permettant des "avancées" (entendez par là que certains ne signent jmais rien) ????? Quelle bonne blague!

Voilà entre autres pourquoi j'estime qu'un collectif national , affranchi de la tutelle syndicale (attention à la logistique etc....) doit reprendre la direction du mouvement IA tel la locomotive, et s'armer de la meilleure démocratie qui soit, celle qui écoute et décide par et pour les IA dans leur reconnaissance globale, exige la transparence quand elle n'est pas au RV, sans autres considérations, si ce n'est éventuellement renforcer le système sanitaire français qui à l'évidence et en dépit du même enfumage, ne survit que d'illusions...qui ont le suprême avantage de coûter moins cher...

Si nous restons des simples éxécutants, avec des protocoles qui n'existent que dans le décrêt de compétences et montrés du doigt par les Pouvoirs Publics histoire réfreiner nos pulsions récurrentes,...c'est simple, les IA mourront, étouffées par l'avancement des pratiques de nos collègues IDE. Les jalouser comme le font nos décideurs syndicalistes (pléonasme), c'est déjà donner pas cher à notre peau...

Après faut pas s'étonner que les salariés non seulement boudent les syndicats et s'aventurent dans certaines dérives...

PS en tête du FLOP récurrent IA....j'apprends qu'un de nos mentors a un statut de sage femme avec à la clé l'indice 783 avec un statut de petites mains pas trop contraignant et le le bouquet c'est que le gaillard n'est pas trop enclin à ce que nous puissions y prétendre...allez y comprendre quelque chose!
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Répondre