enquête nationale, manifs spontanées, pétitions...what else?

Répondre
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 209
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

enquête nationale, manifs spontanées, pétitions...what else?

Message par La Grosse Bertha » sam. déc. 24, 2016 11:13 am

La question est: mais que font nos syndicats,et sont-ils à la hauteur des espérances des IA?

Sont-ils en phase avec leurs aspirations???

une autre de question:

Est-ce que les collègues pigeront un jour que pendre le train ou l'avion, lancer des pétards, rentrer le soir à temps pour faire la bise aux marmots, vaut mille fois moins que rester quelques jours retranchés en masse avec BFMTV ou autre à attendre des véritables réquisitions, puisque le citoyen IADE est libre de circuler, d'aller et venir, il n'est pas obligé d'aller chercher les assignations ou les recevoir en main propre, n'étant pas assigné à domicile? Il peut en outre se déclarer gréviste le matin même...

La responsabilité syndicats IA et IA est donc partagée...

D'un côté on fonctionne avec des règles quasi ecclésiastiques comme si le dialogue social était effectif et comme si les énarques nourris de comptabilité et formatés à pourrir un conflit social en imposant les règles de négociations...pouvaient s'émouvoir d'un pique nique de "gagne-petits" en déguisements sous leur fenêtre.

D'un autre, côté IA, en dépit du fait que cela fait maintenant trente ans, oui trente ans ... qu'ils attendent une grille digne de leurs activités et contraintes, on n'arrive pas à concevoir de ne pas rentrer au bercail le soir.

Pourtant on le fait pour des patients!
En garde en astreintes, souvent sous payés voire gratos...
....Dans un plan blanc ou rouge et apparemment pas dans un "plan bleu!"

La notion de service ne s'appliquerait donc que pour autrui!


on a vu plein de corporations faire le piquet de grève, s'installer en campement, faire venir la famille, mais pas les IA! Sans doute manque de détermination des IA sur la longueur....dépasser la journée de manif a toujours posé problème et la solution est probablement par là....

Pour que le Ministère crache au bassinet pour une grille indiciaire notamment, il faudra une réponse à la mesure du Niet trentenaire pour les IA. Une majorité statiquement parlante d'IA pense qu'il lui faudra sortir des clous pour obtenir satisfaction, et en premier lieu une grille qui corresponde à l'activité IA ....c'est à dire plusieurs centaines d'€ sur leur fiche de paie, pas 15 points d'indice, ni 20, ni 40...

Encore moins une aumône du genre NBI que même le syndicalisme considère comme le pis aller, ayant probablement considéré que les IA avaient dores et déjà perdu leur combat...Dans les faits battus à plate couture dans le prisme réducteur des réunions itératives au ministère qui est le système classique pour pourrir une principale revendication, une grille linéaire et correspondant au niveau de formation et de contraintes.

Non c'est bien un salaire digne qu'ils souhaitent et qu'ils exigeront, comme on peut aussi le voir pour le versant gardes...

C'est ce qui apparaît comme prioritaire,et ne pas se contenter de faire montre aux énarques du Ministère des possibles économies rampantes en transportant des patients intubés...
Le message est clair et on entend ici et là déjà qu'il faudrait relativiser cette enquête, c'est sûr elle a échappé à une certaine conception préétablie de revendications (c'est l'impression de beaucoup) or ayant participé à celle, mémorable, de fin 2000, les réponses étaient du même tonneau, voire moins nombreuses, alors que le questionnaire était envoyé individuellement!

On sait aussi ce qui a suivi, un mouvement non moins mémorable des spécialisés, pendant presque trois mois...il aura sans doute manqué l'action décisive qui aurait permis de raccourcir cette bataille tout en empêchant certains syndicats de ratifier un accord auquel l'intersyndicale n'a pas été conviée...jamais conviée sauf pour palabrer et depuis plus d'un an concernant le mouvement pendant.

Trente ans que les IA se battent, et pas un syndicat pour dire que le dialogue social a été, est et sera encore longtemps une grosse daube... Un simulacre de démocratie. Auraient-ils quelque chose à gagner à ne jamais dénoncer ce constat au moins pour les IADE? On va finir par se le demander!

la différence entre une dictature et une démocratie,et ça c'est mon toubib qui m'a dit...dans un cas on te dit:" ferme ta G...." dans l'autre "cause toujours"...

Des fois je me demande si on n'a pas un système intermédiaire...un peu comme le droit de grève, inaliénable, constitutionnel et mis à mal systématiquement pour les IA ou les infirmières en général, il va de soi que si les IA jouissaient réellement de ce droit ils ne seraient pas là à se lamenter sur leur sort un soir de réveillon...

Cessons de croire au Père No€l!
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Répondre