Droit de grève à l'hôpital?

Répondre
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 209
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

Droit de grève à l'hôpital?

Message par La Grosse Bertha » sam. mars 18, 2017 8:29 am

En ce jour les candidats à l'élection présidentielle 2017 seront connus.

Personnellement je ne crois pas à la démagogie préélectorale en matière de reconnaissance notamment financière d'une profession.

Par contre je serais tenté de proposer que les vaillants collègues en quête d'idées et d'actions, donc qui ne croient plus au Père Noël, d'interroger officiellement tous ces candidates/candidats sur le respect du droit de grève à l'hôpital et les aménagements qu'ils seraient amenés à instituer eu égard par exemple le problème des assignations dont l'utilisation systématique et parfois à outrance rend assez proche de l'arbitraire la dérogation au droit constitutionnel soit disant inaliénable Concernant la grève.

Il serait intéressant de connaître l'avis des prétendants à l'exécutif suprême," les yeux dans les yeux", d'homme à homme, face à ce constat vieux comme le mouvement IADE et grandissant vu l'extension du pouvoir alloué au Directeur depuis 2010....

Nous concernant et contrairement à l'avis des syndicalistes démunis, mais toujours enclins à contribuer à cette option de ce qu'il faut bien appeler un système pervers qui nous a privé du légitimement correct depuis 30 ans de revendications, il ne faut jamais plus se faire une quelconque illusion sur le dialogue recto-social (propre à ses inventeurs). C'est un mouroir à revendications, tel un tube digestif.

l'absence de réel droit de grève scelle les hospitaliers et donc nous les IADE à la portion congrue et surtout au déni de nos prétentions tout à fait légitimes au niveau financier (équivalence bac+5 psychologues hors classe), qui n'ont pas forcément nos contraintes.

Le service minimum en cas de grève est théoriquement celui des w.e et jours fériés, dans la pratique seuls certains plateaux techniques pourraient y prétendre, dans les services cette disposition est caduque car les effectifs de semaines sont proches du service minimum.

Le droit de grève â l'hôpital est bien un leurre du fait de la raréfaction du personnel soignant, et des abus pour garantir la gestion comptable des services niveau activité (sous couvert de sécurité et continuité du service) et pour l'aspect clientèle médicale parfois d'ordre privé.

Cela explique notamment le peu d'enthousiasme des soignants pour un droit vidé de son sens
,


Qu'en pensez-vous ?
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Répondre