Décrets IA, baro et thermomètres

Répondre
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 211
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

Décrets IA, baro et thermomètres

Message par La Grosse Bertha » lun. mai 15, 2017 9:29 am

La vaseline et les étoiles!

Suite à la parution d'articles sur le salaire de personnels purement intérimaires dont les IA, repris non sans générer une certaine confusion par des journalistes, il s'agit en quelque sorte d'une histoire d'argent à L'Appel (médical), avec son baromètre annuel, on peut en apprécier les résultats dans les raccourcis de moteurs de recherche!

http://www.heberger-image.fr/images/60268_iade.png.html

Quand cessera t-on de nous prendre pour des nababs de la santé, et surtout des cons? Oui des cons!

Les syndicats, vous foutez quoi avec le nouveau décret?... vous calculez jusqu'où vous vous êtes faits entuber dans votre long dialogue recto-social?

Certains collègues se posent même la question de perte d'argent par rapport à leur avancement de carrière prévu avant les mesures, les syndicats étant, comme à l'accoutumé, aux antipodes de la plateforme revendicative retenue avec, rappelons-le notamment une grille linéaire inspirée des psychologues (qui n'ont pas nos contraintes), et une fois convaincus, vont-ils comme en 2002 nous refaire le coup de créer des groupes de travail pour calmer le jeu et essayer de prouver pendant des années à des énarques pseudo-autistes que des collègues sont perdants par rapport à la situation antérieure?

Ce qui n'avait débouché évidemment sur RIEN! Si ce n'est une profonde amertume, et montrer aux personnels que la profession recèle d' experts en constat de couillonnade (remonter aux années 2002-2005)et qui en fin de compte, comme une cerise sur le gâteau, ces experts n'ont même pas adhéré au syndicat qui avait conduit cette mission et sont allé au SNIA et à FO! :D

Avec nos syndicats, il n'est plus vraiment nécessaire de constituer une plateforme revendicative IADE, tellement les résultats de négociations sont à des années lumière des espérances des personnels mises sur papier...surtout quand il s'agit du nerf de la guerre, remplir les caddies et accessoirement pouvoir partir en vacances...ne parlons pas des retraites!

je vous le confirme sans calcul et avec l'expérience, vous vous êtes plantés, et c'était même prévisible avant vos négociations de presque deux ans...plus question de baromètre, mais plutôt de gros thermomètre!

les Assises IADE à venir, si les rumeurs sont fondées, n'en seront que plus douloureuses...
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2251
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Décrets IA, baro et thermomètres

Message par Arnaud BASSEZ » lun. janv. 15, 2018 7:27 pm

Publié le 15/01/2018

Ces équivalences de diplôme qui mettent en danger les patients

Depuis plusieurs semaines, des syndicats* alertent sur les conditions de délivrance d’équivalence du diplôme d’état d’infirmier anesthésiste à des infirmiers étrangers. Ces derniers jours, un nouveau cas litigieux est venu relancer la polémique.

Ainsi, la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale) de Nouvelle Aquitaine a récemment délivré une équivalence IADE (Infirmier anesthésiste diplômé d’État) à une infirmière ressortissante portugaise…qui avait juste effectué un stage de trois semaines en France en plus de ses études non spécialisées au Portugal ! Alors que, normalement, pour devenir IADE en France il faut justifier de deux années d’exercice en tant qu’IDE (Infirmier diplômé d’État) et suivre deux ans d’une formation dont l’entrée est sanctionnée par un concours.

Cette décision ne respecte donc pas la réglementation en vigueur et pose, notamment « un problème au niveau de la sécurité des patients », expliquent, à juste titre, dans une lettre adressée au directeur de la DRJSCS de Nouvelle Aquitaine, le SNIA et l'UFMICT-CGT.

Tout et n’importe quoi

Dans un communiqué diffusé le 11 janvier, le SNIA s'inquiétait, en outre, de la disparité des décisions de délivrance d’équivalence entre les régions…Certaines étant octroyées directement, sans stages supplémentaires ! « Nous constatons que, pour un même diplôme, sous-qualifié au regard des standards français, des avis contradictoires ont été rendus, allant du refus direct, en passant par des mesures compensatoires partielles et insuffisantes jusqu'à des autorisations directes d'exercice IADE sans mesures compensatoires ! » explique le SNIA.

Soulignons, que, si ces dérives ne sont pas dues à la récente entrée en vigueur de l’exercice partiel des professions de santé, qui vise plutôt à introduire des professions intermédiaires jusqu’ici inexistantes en France, elles y font écho et mettent encore une fois en lumière le douloureux problème des équivalences internationales, y compris au sein de l’Union européenne, des diplômes en santé.

*notamment SNIA : Syndicat national des infirmiers-anesthésistes et Union fédérale Médecins, ingénieurs, cadres, techniciens (CGT)

Frédéric Haroche jim.fr
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Répondre