Au Segur! Nicole Notat revient!

Répondre
Avatar du membre
La Grosse Bertha
Messages : 211
Enregistré le : mer. mai 27, 2015 8:30 am

Au Segur! Nicole Notat revient!

Message par La Grosse Bertha » jeu. juin 04, 2020 10:35 am

C'était écrit...!les promesses du président des riches n'ont pas résisté trois mois! Avouons qu’elles n'ont pas ému grand monde dans les hopitaux tellement la liste des entourloupes et autres enfilades à sec du secteur sanitaire est longue, pour le principal...1988, 1991, 2010....pour les IDE découragés pour plusieurs décennies avec en prime un droit d’assignation renforcé (LOI HPST)....1987, 1988, 1991, 1993, 1999-2000, 2005, et le mémorable 2010 qui a sidéré la profession IADE jusqu'à l'écoeurement et le ressentiment (comment avoir pu accepter la perte de la pénibilité et devoir bosser 5 ans de plus? ou la conserver mais à condition d'accéder au mouroir à IADE désabusés fatigués?...).

Dans mon intervention précédente (IADE éternels dindons etc), je suspectais que la macronie confie à la cfdt, fer de lance des syndicats raie-formistes experts en avancées sociales à base de vaseline, syndicats acoquiné de longue date avec les petits bourgeois du PS dont certains ont enfilé la veste « en marche », opportunisme oblige.

Le gouvernement a surpassé tous mes pronostiques en refilant le bébé fébrile de la crise hospitalière avec le dossier explosif des salaires et carrières à...à....la reine des fourmis (eh oui du temps où elle régnait les hospitaliers c'était des fourmis...).

L'ex reine des fourmis connaît toutes les recettes pour augmenter les salaires à gros coup de lubrifiant...en général quelques miettes sous forme de francs ou euros qualifiés d'avancées significatives, bref SUD a claqué la porte, reconnaissant sa sage femme, la CGT n'a pas fait de procès d'intention par rapport à la dame qu'elle connaît pourtant bien...(1995 pourtant n'est pas passé inaperçue...).

Si le Segur de la santé a ainsi toutes les chances de se gourrer, Macron et sa bourgeoisie ne manqueront pas de rappeler aux sans masque que l'abîme économique menace...

Commençons déjà par réclamer la mise hors état de nuire de la Sarko-Bacheloterie de 2010, loi HPST, qui dévoie le droit constitutionnel de grève des personnels sous l'autel de la sécurité et de la continuité des soins coûte que coûte par les assignations massives et générales...

En effet sans droit de grève, le sanitaire part avec un lourd handicap donc il reste à l'acquérir ou prendre le gauche...mais pas sûr que l'horrible gestion du COVID-19 ait changé les mentalités «ovines» des blouses blanches!
Ouf suis A la retraite! Avec 1688 balles! Snif!
Un petit qu'à fait le matin est une bonne entrée en matière pour la journée...
Avatar du membre
Arnaud BASSEZ
Administrateur - Site Admin
Messages : 2251
Enregistré le : sam. nov. 04, 2006 4:43 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: Au Segur! Nicole Notat revient!

Message par Arnaud BASSEZ » ven. juin 05, 2020 6:56 pm

Les mentalités pourraient avoir évolué. Ce sont surtout les moyens de l"exprimer qui manquent. il faut en effet pouvoir revenir sur cette notion de pénibilité qu'a démontré de façon formelle Lise Lucet face à la calamité Bachelot, récemment, où on constate d'ailleurs que mémère ne maîtrise toujours pas son sujet (elle est plus douée aux grosses têtes...)

Il faut abroger cette absurdité certainement soufflée au cul de Bachelot par un conseiller zélé type celle-là , à qui d'ailleurs je demanderais bien ce qu'elle pense des satanés fonctionnaires inutiles et trop payés, qui se sont pris le covid dans la tronche pendant que madame restait bien planquée dans son 6 pièces parisien.

Il faut récupérer les 18% de perte de pouvoir due au gel du point depuis 2010, et malgré le dégel temporaire de 2017

il faut des carrières attractives, des grilles dignes de ce nom et pour les IADE être au dessus des IPA car nous sommes au delà de la pratique avancée
d'une prise en charge d'un diabète ou de la chimio. Il nous faut obtenir la classification en profession médicale à responsabilité définie (MED def) et avoir une grille spécifique avec un déroulé de carrière sur une base de 100 points supérieur à celui des IPA.

Mais le Ségur inaugurant mal des choses, avec Notat, l'oubli volontaire des infirmières, (l'ONI étant rattrapé de justesse), les centrales syndicales habituelles qui ne défendent pas les professionnels de santé comme des syndicats dédiés, (SUD s'est barré du Ségur), FO qui chie sur la profession en refusant que les collectifs infirmiers puissent siéger, comme on le voit c'est loin d'être gagné.
En fait c'est près d'être perdu.
Finalement ça n'a jamais été une option, ni une possibilité de nous octroyer quoi que ce soit. Encore et toujours le monde médical est omniprésent (il a dû travailler seul durant la crise il faut croire).

Donc on va nous donner une augmentation "substantielle et significative" de 30 euros bruts... et maintenant dégage et va bosser !
Et bien, il est à craindre que beaucoup, dégoûté(e)s par ce traitement, quittent l'hôpital et le monde de la santé. Nous nous retrouverions avec un bateau parfaitement piloté par son commandant, mais sans un marin pour être à la manœuvre, rendant le dit commandant parfaitement inutile (comme il l'est d'ailleurs actuellement, car il faut absolument rendre le pouvoir aux soignants (médecins ET soignants) dans le décisionnel de l'hôpital.
Autant dire, que ce n'est pas demain la veille.
La santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

https://www.facebook.com/SOFIA-soci%C3% ... _todo_tour

formateur AFGSU PARIS
Répondre