Un ordre, désordre.

lundi 9 avril 2007
par  Arnaud Bassez
popularité : 5%

Le Groupe Sainte Anne, est un collectif qui rassemble l’ensemble des organisations favorables à la création d’une instance ordinale dédiée aux infirmièr(e)s.

Son espoir était si intense, qu’il se prit à croire les promesses politiques.

C’est ainsi que le 5 octobre 2006, à l’adoption en première lecture par le Sénat du projet de loi sur la création de l’ordre, le groupe s’était réjouit devant les engagements du ministre de la Santé qui avait affirmé que les décrets d’application seraient publiés avant la fin de l’année.

Alors que des retards persistaient dans le vote définitif de la loi, le collectif était encore confiant envers les promesses de Philippe Bas, alors ministre délégué à la Sécurité sociale, qui affirma le 14 décembre 2006 que le projet de décret instituant le Haut conseil des professions médicales n’attend que l’adoption de la loi pour être soumis à la concertation. Il en est de même pour tous les décrets d’application de la proposition de loi.

La confiance du Groupe Sainte Anne n’allait pas tarder à s’amenuiser au fil des jours.

Le texte évoquant un Haut conseil des professions médicales en était le responsable, ce, sans aucune concertation.

La séance du 14 décembre 2006 à l’Assemblée nationale permis l’adoption définitive de la loi sur l’Ordre infirmier, qui fut promulguée le 21 décembre et publiée au Journal Officiel le 27 décembre 2006.

Il y fut annoncé toutefois que l’ensemble des organisations membres de ce haut conseil avait été consulté, ce que réfuta le groupe Sainte Anne.

La préparation du décret en vue de remplacer le Conseil supérieur des professions paramédicales par une structure interdisciplinaire, fut à l’origine des inquiétudes du groupe Sainte Anne. Quand le contenu fut disponible, les craintes du collectif semblaient fondées.

Certaines missions dévolues à l’Ordre infirmier étaient remises en cause.

Le 8 février, l’association pour un ordre des infirmiers et infirmières de France (APOIIF) s’étonnait , de voir arriver les décrets d’application sans qu’il n’y ait eu aucune concertation.

Le décret d’application partage la profession entre secteur privé, public et libéral, ce dont s’indigne et s’oppose le Groupe Sainte Anne.

La première version du texte dote l’Ordre infirmier de 39 membres, dont 46 % représenteront le secteur public, 31 % les salariés du privé et 23 % les infirmiers libéraux.

Le Groupe Sainte Anne, principalement soutenu par le secteur libéral, souhaite un réajustement de la proportion des collèges où la part réservée au libéral serait de 30 % à égalité avec celle du secteur privé, tandis que la part du secteur public serait rabaissée à 40 %.

Pourtant de tels chiffres laissent songeur lorsque l’on pense à la représentativité réelle du public. 40 % semble bien peu, et 30 % pour les libéraux bien trop.

Ce sera finalement :
- 46 % pour le secteur public,
- 31 % pour le secteur privé
- 23 % pour les infirmiers libéraux.

Toutefois, partisans ou opposants à l’Ordre, constatons qu’une fois de plus, la profession infirmière est bien maltraitée par les responsables politiques de tous bords.

Cependant, il ne faudrait pas que des utopistes, ayant crû aux promesses politiciennes, soient au bout du compte responsables d’un Ordre dénué de responsabilité, de sens et de propos.

La profession, trahie des deux côtés, aurait alors quelques raisons d’avoir du ressentiment pour les politiques, mais aussi pour ceux qui seraient à l’origine du désastre.

Car lorsqu’on lit le document du député Beaugendre (disponible ici), on y lit :

Fonctions du Conseil national de l’Ordre infirmier

(...)

- Se positionner sur le dossier de la mise en place
des Validations des Acquis de l’Expérience (IBODE, IDE, IADE…).

(...)

Il faut se montrer particulièrement vigilant devant de tels propos. Il est HORS DE QUESTION de valider une quelconque VAE pour avoir des ersatz de IADE exonérés du concours, à la formation douteuse, aux connaissances brumeuses, à la compétence non sanctionnée par un diplôme d’État.

La profession dans son ensemble, je le souhaite, saura alors se mobiliser, si de telles dérives semblaient vouloir se faire jour, car ces succédanés seraient nos futurs collègues et aussi les pourvoyeurs d’une surveillance aléatoire qui pourrait bien un jour tomber sur nous ou un membre de notre famille.

Ayons foi en l’avenir.

C’est tout ce qui nous reste.

NDLR : Les décrets d’application viennent d’être publiés au Journal Officiel du 14 avril 2007.

Arnaud BASSEZ

IADE

Formateur AFGSU

Administrateur


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 29 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

Nouvelle gouvernance, nouvelle errance ?

L’hôpital ne cesse de se prendre pour le phénix. De son tas de cendre, il renait épisodiquement. Comme nous nous devons d’être des IADE à la page de nos pratiques et de notre environnement professionnel, voici une tentative d’explication de la nouvelle gouvernance.
La nouvelle gouvernance hospitalière (...)

mercredi 20 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

De la DHEA pour la DHOS ?

D’après la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS), le nombre de professionnel du secteur hospitalier, tout métiers confondus, qui va arrêter son activité d’ici 2015, sera de 383 000. Ce qui représente 55 % de l’effectif total de la fonction publique hospitalière.
D’après (...)

mercredi 20 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

Certifié conforme !

Depuis le 21 juillet 2006 et son décret, les médecins doivent suivre une formation afin, tout comme l’établissement qui les emploie, d’être accrédités.
Il est vrai que la médecine est comme l’espace. En perpétuel mouvement, dans une fuite en avant sans fin. Et qu’il convient en professionnel responsable (...)

vendredi 15 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

calendrier 2007

Un calendrier 2007 est disponible.
Version paysage.
Restons soft.

mardi 5 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

Chronique d’une mort annoncée

Parodiant Gabriel Garcia Marquez, on peut dire que c’est ce qui attend la SOFIA. Car l’enthousiasme, l’engouement, l’adhésion sur les forums est une chose, mais elle ne se traduit pas par une adhésion au projet comme nous pouvions l’espérer avec le site officiel. Bien sûr, le site n’a pas la célébrité (...)

mercredi 29 novembre 2006
par  Arnaud Bassez

L’union fait la force

Le nombre d’associations de IADE (ne parlons pas des médecins) est assez important. Sans les citer toutes, elles donnent l’image d’une profession qui cherche à communiquer, à se renouveler, à s’enrichir, se cultiver dans sa pratique professionnelle. Il faut l’avouer, la qualité est très souvent au (...)

dimanche 19 novembre 2006
par  Arnaud Bassez

California dreamin’

Même en automne, la Californie chauffe ! Il n’est que de lire la dernière newsletter de nos confrères de la CANA (californian association of nurse anesthetists). Voici que là bas aussi, les médecins par le biais d’une association nationale, essaient de retirer par tous les moyens des pratiques qui (...)

dimanche 5 novembre 2006
par  Arnaud Bassez

Patience et longueur de temps...

Il est à préciser qu’actuellement les statuts et le réglement intérieur de la SOFIA sont à l’état de discussion sur le forum de la SOFIA rubrique grillade.
Alors on n’hésite plus et on se précipite afin de participer activement à la création de cette société qui sera ce que l’on en fera.
Soit une (...)

mardi 31 octobre 2006
par  Arnaud Bassez

Le MAR m’a tuer

Le 48e congrès de la SFAR vient de s’achever, et cette société savante nous fait la grâce et la bonté d’organiser des journées pour les IADE.
Fort louable au demeurant, cette partie détachée du programme de la SFAR, serait idéalement placée pour valoriser la place du IADE et de son partenariat. (...)

Brèves

Vidéo conférence SOFIA et les IADE en septembre 2020

lundi 6 juillet

Si tu ne viens pas à la SOFIA, la SOFIA vient à toi

La SOFIA, via son bureau, souhaite inviter les IADE à une vidéo conférence pour la rentrée. La date reste à définir, mais nous souhaitons qu’elle soit la plus rapide possible.

La chaine youtube SOFIA permet de répondre par des messages instantanés et permet une vraie interaction. Nous aurions préféré mettre un visage sur tous, mais cela semble fastidieux.

Les thèmes abordés seraient :

  • -le travail de proposition de la SOFIA
  • -la proposition de la Société Française de Recherche des Infirmiers en Pratique avancée (SoFRIPA) et la positon des IPA envers les IADE, laissée à la main du CNPIA (à consulter en bas de page)
  • -la recherche universitaire via le CNU santé (section sciences infirmières)
  • -les possibles arrivées de la FNIR si nous ne bougeons pas tous dans le même sens (à consulter en bas de page)
  • -les constitutions des différents collèges d’experts que la SOFIA a initié et appelle de ses vœux auprès de chacun d’entre vous, qui avez des expertises, des compétences, des savoirs qu’il seraient bon de partager, car la maison IADE c’est un partage et un accompagnement.

Ce message sera relayé sur Twitter, sur facebook., et Linkedin.

Il vous appartient de vous approprier cette proposition, et de venir constituer des groupes de travail. Certes, le confort quotidien est profitable, mais si rien n’est fait, nous serons en position de faiblesse qu’il nous sera difficile de contrer.

Si vous avez compris que notre avenir nous appartient, soyez au rdv.

La date définitive sera communiquée sur les réseaux et ici.

A bientôt

AB

Travail Préliminaire sur le cadre réglementaire IPA SoFRIPA
Contribution globale FNIR 17 juin 2020

L’Europe l’Europe l’Europe !

mardi 16 juin

La Déesse Europe

Une nouvel arrêté du 11 juin, donne une qualification pour chaque métier de la santé et son niveau requis pour exercer dans le cadre des accords de Bologne et l’application du LMD.

Les IADE sont au niveau 7, en compagnie des médecins, sage-femmes, dentistes, kiné, IPA. Soit le niveau le plus élevé.

En savoir plus sur l’IADE et l’Europe

AB

Covid-vadis ?

vendredi 12 juin

Santé publique France publie les chiffres des contaminations hospitalières, pour le personnel : 30 258 soignants ont été infectés en milieu hospitalier et 16 300 en EHPAD.

La CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins de France) estime qu’au moins 6000 médecins libéraux ont été contaminés.

Soit 52 558 à cette heure.

AB

Covid-19 en VO

jeudi 4 juin

Après avoir constaté l’apparition de très nombreux néologismes concernant le Covid-19 dans la presse anglo-saxonne, un professeur d’anglais à l’Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) de la Fondation Léonie Chaptal (Val-d’Oise) a décidé de rédiger un lexique bilingue des mots-clés de l’épidémie.

« Le Covid-19 a pris de vitesse par sa complexité et sa prolifération non seulement nos scientifiques, et spécialistes du milieu médical mais aussi les lexicographes.
Ce Lexique s’adresse au personnel médical, paramédical, scientifiques, chercheurs ainsi qu’aux étudiants.
360 termes scientifiques, usuels et néologismes Anglais/Français qui concernent cette nouvelle réalité qui bouleverse nos sociétés, défie nos connaissances et autant que met à mal toutes nos certitudes. »

source : frenchhealthcare.fr

Lexique-COVID-anglais-français

Les petites filles modèles

mercredi 27 mai

Lancement du Ségur de la santé - 25 mai 2020

Si vous voyez une association infirmière ou un syndicat spécifique infirmier, merci de contacter la SOFIA.

En revanche, les médecins sont bien là, sauf le SNPHARe...

Comment dès lors être optimiste sur le devenir de ce roman déjà écrit ?

Composition du Groupe Ségur national

Annexe 1 : composition du Comité Ségur national

Le Comité Ségur National est composé des membres suivants :

  • • Direction générale de l’offre de soins, Direction générale de la cohésion sociale et Direction de la sécurité sociale ;
  • • Deux Agences régionales de santé ;
  • • Union nationale des Caisses d’Assurance maladie, Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et Centre national de gestion ;
  • • Associations d’élus : Association des Régions de France, Association des Départements de France et Association des Maires de France ;
  • • Ordres : Conseil national de l’ordre des Médecins
  • • Représentants des usagers (France Assos Santé) ;
  • • Conférences hospitalières et médico-sociales : conférence des PCME de CHU, conférence des Directeurs généraux de CHU, conférence des PCME de CH, conférence des Directeurs de CH, conférence des PCME de CHS, ADESM, AD-PA, CNADEPAH, conférence des doyens de faculté de médecine ;
  • • Fédérations et associations d’établissements et employeurs du secteur sanitaire et médico-social : FHF, FEHAP, FHP, Unicancer, FNEHAD, SYNERPA, Union nationale Aide à domicile en milieu rural (ADMR), Union nationale de l’aide, des soins et des services au domicile (UNA) ;
  • • Organisations syndicales hospitalières et médico-sociales : CFDT, CGT, SUD-Santé, FO, UNSA, Intersyndicat national des praticiens hospitaliers, APH, Avenir Hospitalier, Coordination Médicale Hospitalière, Syndicat National des Médecins des Hôpitaux Publics ;
  • • Syndicats de praticiens et professions paramédicales libéraux : CSMF, MG France, LE BLOC, SML, FMF, FFCPTS, AVEC SANTE, FFPS, UNPS ;
  • • Représentants des étudiants en santé et jeunes médecins : FAGE, ANEMF, FNESI, ISNAR-IMG, ISNI, ReAGJIR ;
  • • Collectif inter-hospitalier.
  • NB On ajoutera le syndicat Jeunes Médecins, qui suite à une ordonnance du 1er juin 2020 du tribunal, enjoint le ministre de la Santé à convoquer le syndicat des Jeunes Médecins aux négociations. Le tribunal demande aussi à l’Etat de verser la somme de 1.000 euros de dédommagement.

— -

Le Groupe Ségur national « carrières et rémunérations » est composé des membres suivants :

  • • Organisations syndicales hospitalières et médico-sociales : CFDT, CGT, SUD-Santé, FO, UNSA, Intersyndicat national des praticiens hospitaliers, APH, Avenir Hospitalier, Coordination Médicale Hospitalière, Syndicat National des Médecins des Hôpitaux Publics
  • • FHF ;
  • • Représentants des étudiants en santé et jeunes médecins : FAGE, ANEMF, FNESI, ISNAR-IMG, ISNI.
  • • Conférences hospitalières et médico-sociales : conférence des PCME de CHU, conférence des Directeurs généraux de CHU, conférence des PCME de CH, conférence des Directeurs de CH, conférence des PCME de CHS, ADESM, AD-PA, CNADEPAH, conférence des doyens de faculté de médecine ;
  • • Centre national de gestion ;
  • • Directions d’administration centrale du Ministère (Direction générale de l’offre de soins et Direction générale de la cohésion sociale) ;
Communiqué de presse. Lancement du Ségur de la santé 25 mai 2020

AB