Compte-rendu AG ministèrielle du 3 juin 2010

vendredi 4 juin 2010
par  Arnaud Bassez
popularité : 2%

Communiqué de Damien Guillou, collectif iade

Bonjour à tous,

Afin de résumer et de clarifier la journée d’hier, le collectif des infirmiers anesthésistes vous adresse ce mail qui suscitera malgré tout un certain nombre de questions eu égard aux engagements en privé de messieurs Bubien et Vayne au SNIA.

Table ronde du 3 juin au Ministère

Etaient présents :
- Monsieur Bubien (directeur-adjoint du ministère)
- Madame Podeur et monsieur Vayne (DGOS)
- conseillers techniques

Les organisations syndicales présentes le 10 mai participaient également à cette réunion (FO, CFDT, CFTC, UNSA, CFE-CGC notamment).

Monsieur Bubien a tout d’abord précisé que cette réunion constituait le début d’une "série de concertations". Il ne s’agissait donc pas de négociations...
Il a proposé de faire un rapide tour de table. Bruno Franceschi (UFMICT-CGT) a pris aussitôt la parole pour faire un rapide rappel des quatre revendications (exclusivité de compétences, master, revalorisation salariale et pénibilité) et a demandé que cette réunion "aille directement aux faits". En d’autres termes, monsieur Bubien était-il mandaté pour faire des propositions et si oui quelles étaient-elles ?

Après que la CFDT ait repris la parole, madame Podeur précisa deux éléments. Le premier concerne l’intégration de notre formation dans le système LMD. Elle a rappelé que le "master de pratiques avancées" serait discuté les 5 juillet et 21 septembre afin d’aboutir à la finalisation du dossier fin décembre 2010 (ce que nous savions tous déjà). Deuxièmement, elle a indiqué avoir compris que les IADE souhaitaient "maintenir cette différence indiciaire avec les IDE et de voir arriver une prime". Vous pouvez déjà constater deux choses. A ce jour, la différence indiciaire avec les IDE est quasi inexistante et jamais les IADE n’ont demandé à obtenir une prime. Force est de constater que le cabinet et la DGOS n’ont pas bien entendu ou ne souhaitent pas entendre nos revendications. Nous avons, me semble t-il, toujours dit que nous souhaitions une réévaluation indiciaire et que nous n’acceptions pas de prime.

S’en est suivi des discussions, sur les quatre points, au cours desquelles certains syndicats sont restés totalement silencieux (notamment la CFE-CGC représenté par Thierry Amouroux) ou ont pris la parole seulement deux minutes. On peut raisonnablement s’interroger sur l’intérêt de leur présence ou leur volonté de voir ce dossier progresser... Seuls Sud, UFMICT-CGT, le SNIA et le collectif des infirmiers anesthésistes se sont largement exprimés. Certains ont été plus incisifs et véhéments que d’autres...

Qu’en est-il au final sur les quatre revendications ?

Le master

Il est suspendu à la finalisation des travaux sur les pratiques avancées qui doivent s’achever fin décembre 2010. Une nouvelle fois, la DGOS a joué la même partition à savoir seuls la participation, le travail et les propositions des syndicats IADE permettront cette reconnaissance. Il a été précisé longuement, eu égard à nos 700 heures d’enseignement théorique et au contenu de certains autres masters, que les IADE pouvaient à ce jour être reconnus master. Cela n’est pour le moment pas possible, et vous connaissez maintenant les raisons, car l’insuffisance des apports théoriques ne le permet pas. Un rappel sur notre formation théorique, le fait que ce soit des PH et PU-PH qui dispensent les cours, la durée d’enseignement théorique du DES d’anesthésie(300 heures)... n’y ont rien fait.
En conséquence, aucune avancée n’est à constater depuis le début de notre mouvement. Pire, la question de la reconnaissance master des IADE exerçant aujourd’hui fut soulevée. Est-ce-que les IADE actuels seront automatiquement estampillés "master ? Devront-ils suivre les cours qui manquent à ce jour pour cette masterisation ? Si oui, sous quelle forme ? Qui dispensera ces cours ? Seront-ils assurés par une école d’IADE ou par une université ? Qui s’acquittera des frais d’inscription et de formation ? A quelle hauteur ces derniers s’élèveront-ils ? Les réponses sont nébuleuses et ne peuvent nous satisfaire.

La revalorisation salariale

Ce sujet est essentiel car il vient reconnaitre notre niveau d’études et de responsabilités certes mais il l’est d’autant plus que c’est précisément ce thème qui a amené le SNIA a suspendre le mouvement jusqu’au 15 juin. En fait, il faudrait dire le 14 juin puisque le SNIA attend les propositions de la prochaine réunion.
Que l’on soit bien clair, le ministère a reculé sur la question. Il y a quelques semaines, il ne proposait qu’une "pauvre" prime et depuis hier il accepte une revalorisation indiciaire et indemnitaire. Ceci est la réalité et personne ne peut aller contre. Nous constatons à travers ce recul du ministère que notre mobilisation et notamment la journée du 18 mai ont porté leur fruit. Certains diront : "C’est une toute petite avancée". Je partage leur opinion mais nous ne sommes pas à la fin du combat. Nous ne sommes pas non plus dans des réunions de négociations. Enfin, le ministère montrerait son recul et son impuissance à gérer le conflit, à expliquer les positions du ministère s’il nous accordait la revalorisation souhaitée.
Par ailleurs et je vous l’assure, le ministère ne s’est en rien engagé sur un indice précis et la hauteur d’une indemnité au cours ce cette réunion. Je le dis sans animosité et quelconque amertume. Les engagements et les chiffres annoncés au SNIA, et qui sont communiqués sur son site, ont été oraux et en dehors de la réunion. Aucune autre personne n’a pu entendre et partager les engagements de monsieur Bubien et monsieur Vayne. C’est donc sur ces engagements que le SNIA a décidé de suspendre le mouvement. Souvenez-vous des engagements antérieurs ?
Les questions légitimes des uns et des autres, et je les comprends, peuvent être les suivantes. Pourquoi des engagements oraux ? Pourquoi en dehors de la réunion ? Pourquoi au SNIA ? Quel en est leur crédit ? Faut-il suspendre le mouvement sur des promesses ? Je vous épargne l’adage sur ces dernières.
Qu’en bien même ces engagements seraient tenus, la seconde question est : Nous satisfont-ils ?
La question est sans appel. Toujours en "off", la progression brut serait de 90 points (au total, 801) c’est-à-dire 70 points en net (INM 658). La répartition se ferait de la façon suivante : 16 points en indiciaire et 54 points en indemnité (PFR) et tout ceci à partir de 2015. En d’autres termes , cela représenterait en indiciaire une progression de 74 euros environ. Que dire de la part indemnitaire et de la PFR ? Elle est une part variable et assujettie à la performance de l’IADE. Je vous laisse donc juge de cette avancé sur le sujet...

L’exclusivité de compétences

Contrairement à ce qu’annonce le SNIA sur son site, nous n’avons pas été rassurés sur ce sujet. Pire, lorsque nous avons rappelé le paragraphe sur la construction de parcours professionnels attractifs et donc l’accès facilité notamment à la spécialité d’IADE par la VAE et des formations complémentaires, le cabinet a joué l’étonné, la politique de l’autruche, découvrant cette disposition que nous avions déjà soulevée le 10 mai. Nous avons ajouté que les rapports Berland et Bressand ainsi que la loi HPST était en faveur d’une coopération entre professionnels et un transfert de tâches et de compétences. Je vous le dis donc sans ambages : "Non, le ministère ne nous a pas rassurés sur ce sujet !". Je ne vous cache pas ma profonde inquiétude pour les années à venir...

La pénibilité

C’est un sujet qui fut traité très rapidement par le cabinet puisque celui-ci s’est totalement dédouané de la responsabilité de l’adoption imminente de l’article 30. Il a renvoyé cette responsabilité aux parlementaires dont nous avons dit qu’ils ont voté un texte sans même le connaitre pour un certain nombre d’entre eux. Chers amis, votre profession est une sinécure, votre travail de nuit une source d’épanouissement, alors ne vous plaignez pas...

Voici en substance ce qui se dégage de cette réunion de concertations.

Pour des précisions sur cette réunion, n’hésitez pas à contacter :
Olivier YOUINOU (SUD)
Bruno FRANCESCHI ou Philippe LAMARCHE (UFMICT-CGT)
Fabrice ou Damien (Collectif des infirmiers anesthésistes).

Assemblée générale Ile de France

S’agissant de l’assemblée générale Ile de France, elle a permis de constater naturellement que les IADE s’interrogeaient sur la position et la décision du SNIA. Certains n’étaient d’ailleurs pas très étonnés...
Elle a permis également de mettre en lumière leur motivation à ce que la journée du 8 soit forte et s’opère dans de bonnes conditions et de constater que leur détermination n’était pas affectée par la décision du SNIA. Il a été fait un bilan de la rencontre au ministère dont vous connaissez le contenu.

En conclusion, la journée d’hier fut peu fructueuse sur le plan de l’avancée de nos revendications et doit nous amener à exacerber notre détermination. Montrons notre opiniâtreté, notre capacité à surmonter les adversités et l’unité de cette profession dans ce combat juste et que nous justifions depuis près de trois mois.

Chers collègues, je vous donne rendez-vous le 8 juin non pas pour un baroud d’honneur mais pour une journée encore plus forte que le 18 mai. Nous allons répondre par notre présence et l’ampleur de notre mouvement aux propos mensongers de ce ministère et sa volonté de pourrissement de la situation. Que nos revendications soient entendues avant que le cri des IADE ne vienne faire trembler la capitale !

Aux armes citoyens...

Damien GUILLOU

Collectif des infirmiers anesthésistes


Afin d’être tout à fait complet.

CR UFMICT CGT-séance de concertation Iade du 3 Juin
Appel SUD santé pour le 8 juin 2010
Préavis SUD grève IADE 8 juin 2010

AB


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 19 avril 2016
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu SUD réunion IADE/MAR du jeudi 6 avril 2016 au ministère de la santé

Livré in extenso. Sans aucun esprit partisan. Pour l’information de tous.
AB
Avant propos
« C’est un compte rendu officiel de notre organisation...Non seulement sud était convié mais à solliciter un compte rendu commun...Le collectif ufmict devait en faire la trame...Rien n’est venu nous avons (...)

samedi 26 décembre 2015
par  Arnaud Bassez

Etat d’urgence à la SFMU

Le réveil de la farce
Un éditorial des annales française de médecine d’urgence en date du 22 décembre 2015, revient sur la publication qui a été faite sur la Place de l’IADE en service mobile d’urgence et réanimation. Perspectives d’avenir. (Bruno Huet)
Il faut savoir avant tout à qui nous avons affaire. (...)

mardi 6 octobre 2015
par  Arnaud Bassez

Croisiade 2015-2016-2017

Le mouvement IADE 2015-2016-2017
Revenant comme une brise du printemps, fidèle au rendez-vous décennal ou même quinquennal à présent (bien malgré nous), les IADE repartent donc en campagne, en croisade, en ce que vous voulez, mais à force ça a comme un goût de revenez-y un peu trop prononcé, la (...)

jeudi 1er octobre 2015
par  Arnaud Bassez

1er octobre 2015 à Paris

Premier coup de semonce, cinq ans après.
1200 IADE présents d’après les chiffres.
Honnêtement on commence à en avoir marre de se voir trop souvent. A chaque fois remettre le couvert 14 Avenue Duquesne à Paris ça devient pénible.
On préférerait être peinards, dans nos blocs, smur, cesu, école.
Le pavé (...)

mercredi 23 septembre 2015
par  Arnaud Bassez

Guide du manifestant IADE

Conseils utiles
Dans une manifestation, il se passe de nombreuses choses.
Entre les policiers en civil qui cherchent à avoir des nouvelles (les fameux RG ont été supprimés en 2008, ils sont chargés de renseigner le gouvernement sur l’état de l’opinion et les mouvements sociaux, et ont été recrées (...)

jeudi 21 mai 2015
par  Arnaud Bassez

21 mai 2015 en France

Petit coup d’œil sur la grève IADE de ce jour, à travers la France.
Pardon à ceux qui ne sont pas cités.
Compilation depuis la page facebook "IADE en colère".
D’après les estimations du Snia, près de 80 % des personnels concernés ont répondu à l’appel à la grève dans toute la France.
Sur les (...)

samedi 7 juin 2014
par  Alexandre Girard

5 juin 2014 : Master Day

La relève est aussi là, pour palier l’absence du reporter habituel. Un grand merci à Alexandre qui fait ici ses premières armes. (AB)
En ce jour du 5 juin 2014, le monde entier est venu voir comment on se faisait les dents dans la rue. Que du beau monde, Poutine, Obama, et même la reine (...)

vendredi 24 mai 2013
par  Arnaud Bassez

IADE au rabais à Roubaix

Ici sont colligés tous les textes, liens et communiqués de la dérive du CH de Roubaix, qui souhaite intégrer des IDE belges ayant validé une formation d’une année pour prétendre être équivalent à la nôtre.
Retrouvez les dernières informations
En relais aussi sur le forum
§§§
Le mauvais pari de Roubaix (...)

dimanche 29 janvier 2012
par  Arnaud Bassez

Droit d’option IADE 2012

Pour comprendre le protocole "Bachelot", le SNIA propose un document rédigé par Agnès Moreaux, conseillère nationale SNIA.
Vous y retrouverez des explications pour faire au mieux votre choix.
La page du SNIA dédiée à la problématique.
La CGT explique également le passage de catégorie
A ce titre, la (...)

samedi 2 octobre 2010
par  Arnaud Bassez

L’Empire contre-attaque

Je suis ton pire !
1er octobre 2010.
Annoncée prématurément comme le D day IADE, la journée qui allait tout casser, cette journée allait en effet tenir certaines de ses promesses.
Encore une fois, les IADE ont déjoué les autorités en gardant un secret jalousement gardés par les détenteurs du lieu (...)

vendredi 25 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte rendu du 25 juin 2010 à Paris

10 heures du matin, les IADE s’étaient donnés rendez-vous au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche afin d’investir les lieux. Ce qui fut fait.
Je propose de mettre sur la carlingue des nos respirateurs les autocollants des ministères envahis, comme les as de l’aviation. On commence (...)

mercredi 9 juin 2010
par  Arnaud Bassez

8 juin 2010 : Le grand bleu

Les IADE de France s’étaient à nouveau réunis autour de ce qui était le point final du cache-cache IADE-policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) communément appelé RG.
Ceux-ci ont dû faire tintin quant à savoir la destination véritable des IADE. En effet un jeu de piste (...)

vendredi 4 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu AG ministèrielle du 3 juin 2010

Communiqué de Damien Guillou, collectif iade
Bonjour à tous,
Afin de résumer et de clarifier la journée d’hier, le collectif des infirmiers anesthésistes vous adresse ce mail qui suscitera malgré tout un certain nombre de questions eu égard aux engagements en privé de messieurs Bubien et Vayne au (...)

vendredi 28 mai 2010
par  Arnaud Bassez

27 mai 2010 : Les IADE prennent la Bastille

Suite à l’invitation par la CGT faite aux IADE d’être en tête de cortège, derrière les leaders syndicaux, les IADE de Paris et ile de France se sont rendus à l’invitation et ont défilé jusqu’à la Bastille le 27 mai 2010
Cette manifestation unitaire FSU, CGT, CFDT, UNSA, Solidaires, partait de la Place (...)

mercredi 19 mai 2010
par  Arnaud Bassez

18 mai 2010 : Nos lettres de noblesse

Toutes les photos ici présentes, sont d’Arnaud BASSEZ
Quelle belle journée !!
Quelle belle journée pour manifester. Merci au soleil qui a bien fait les choses. Ce n’était pas gagné avec cette météo changeante.
2500 infirmiers anesthésistes s’étaient donnés rendez-vous place Denfert Rochereau à Paris. (...)

mardi 11 mai 2010
par  Arnaud Bassez

Protocole Bachelot pour les nuls

Le protocole Bachelot a été le détonateur qui a remis les IADE dans la rue.
Petite tentative d’historique de ce protocole injuste, inadapté et inique.
Qui a dit en 2007, « Malgré les grands services qu’ils et elles rendent à la société, aux patients et à leurs familles, les infirmières et les infirmiers (...)

mardi 4 mai 2010
par  Arnaud Bassez

4 mai 2010 : du bleu dans les yeux

On the road again and again and again !!
La vague bleue déferle à nouveau le 4 mai 2010.
Bleu comme celui que les IADE ont au cœur, depuis le coup de poignard des députés qui ont voté le texte du protocole Bachelot le 27 avril 2010.
Bleue comme la couleur des casaques arborées par la profession en (...)

dimanche 4 avril 2010
par  Arnaud Bassez

Les documents de la lutte IADE : grève nationale 2010

Depuis le protocole Bachelot, la lutte IADE, les vidéos diverses, l’AG du 30 mars 2010 à la bourse du travail de Paris, les actions locales, les relations SFAR-SNARF-SMARNU-CFAR-SNPHAR-e, les EGAR, les tracts syndicaux, les courriers aux Députés et Sénateurs, au SNIA, l’ONI. le LMD, les questions des (...)

mardi 30 mars 2010
par  Arnaud Bassez

30 mars 2010 : le national rassemblé

En pointant la souris sur certaines photos, des légendes les accompagnent. En cliquant dessus, elles apparaissent plus grosses
Encore une journée de rassemblement IADE en ce 30 mars 2010, faisant suite au mouvement du 11 mars 2010 Devant une météo à peu près clémente, les IADE étaient environ 1000 (...)

jeudi 11 mars 2010
par  Arnaud Bassez

11 mars 2010 : un rendez-vous réussi !

En cliquant sur les photos, celles-ci s’afficheront en plus grande taille. En passant la souris dessus, une légende les accompagne.
Très forte mobilisation des IADE en ce 11 mars 2010. Environ 1500 professionnels d’après mes estimations, (1400 selon les RG) étaient présents sur le pavé parisien, (...)

Brèves

Stratégie de transformation du système de santé

mercredi 14 février 2018

Les plus belles stratégies s’écrivent au passé.

Alphonse Allais

Stratégie de transformation du système de santé. Dossier de presse 13 février 2018 ministère de la santé

Bonne lecture ? ...

AB

Calendes grecques

mercredi 27 décembre 2017

Le report d’un an du PPCR (parcours professionnels, des carrières et des rémunérations) ne laisse augurer rien de bon.

En effet le Décret n° 2017-1736 du 21 décembre 2017 reporte d’un an, pour le moins,
l’entrée en vigueur des dispositions statutaires visant à la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations des fonctionnaires de catégories A, B et C ou de même niveau, relevant de la fonction publique de l’Etat, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière.

« Au titre des années 2016 à 2019 » sont remplacés par les mots : « Au titre des années 2016 à 2020 ».

Ce n’est qu’un combat, continuons le début, aurait dit Coluche.

AB

Communiqué intersyndicale

lundi 30 octobre 2017

Le SNIA n’oublie pas la SOFIA dès lors qu’il s’agit de diffuser ses documents, même si à la suite d’une crise de nerfs d’un des membres du bureau envers l’administrateur ici présent, (pour une question légitime sur le nombre d’adhérents et donc sur la représentativité) le lien de la SOFIA a disparu du site du syndicat dit "représentatif". Par principe de réciprocité il en a été de même dans la rubrique œillade.

Pour autant, dépassant ces querelles de cour de maternelle, il est diffusé ici le communiqué car il s’agit d’une intersyndicale, dont il est toujours regrettable de ne pas y trouver SUD, acteur historique du mouvement.

Communiqué intersyndical 24.10.2017

AB

Enquête IADE

lundi 30 octobre 2017

Notre collègue Arnaud Warot nous envoie le résultat d’un sondage fait sur la page Facebook IADE en lutte, sur les souhaits sur le devenir de la profession.

Le nombre de réponses,1006, est largement suffisant pour être recevable, pour un nombre d’IADE en France et DOM-TOM en novembre 2016 de 9709 (Source : Rapport DREES), les 1006 réponses représentent 10.362% de la profession IADE. L’échantillon étant 100 % IADE, l’intervalle de confiance 95 est de 906 avec une marge d’erreur de 1%. il n’y a à ce niveau plus de risque d’inversion des tendances.

Alors évidemment il faudrait certainement plus de questions pour en déterminer des lignes de conduite. Mais saluons l’initiative d’Arnaud. Il est possible que d’autres initiatives se fassent jour.

Question 2
Question 3
Question 4

Et pour ceux qui le peuvent, rendez-vous le 4 novembre 2017. Sans doute les lignes bougeront.

AB

Over and ever

samedi 30 septembre 2017

Notre collègue Bruno Philibien propose et organise une journée de rencontre de la profession.

Une initiative qu’il faut saluer.

Opération over’IADE 79

samedi 4 novembre à 12:00 - 18:00

Thouars , 26 rue Henri Barbusse 79100

Journée de rencontre et d ’échange IADE , ouverte aux différents acteurs de la profession.
L ’équipe Iade du CHNDS (Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres ) partage elle aussi une période d’incertitude sur différents sujets .

  • - Place de l’iade en Smur remise en cause .
  • - Permanence des soins et réorganisation du temps de travail.
  • - Profil de poste en cours de redéfinition. (iade ou le couteau suisse d une structure ?).
  • - Procédure juridique en cours.

Cette actualité n ’est pas un cas isolé , elle se retrouve sur l’ensemble du territoire.

Nous partageons la volonté commune d aboutir à une vraie reconnaissance de notre profession qui ,aujourd’hui, n est plus à démontrer au sein des blocs opératoires publiques ou privés .Le nouveau décret est l’expression de notre quotidien.

Nous sommes tous en attente d’une reconnaissance salariale en lien avec notre fonction , notre expertise. Mais celle-ci tarde à venir .
les faits ne sont pas en notre faveur. Quid des dernières maigres propositions .

il y a eu un appel à se retrouver , à débattre , à s’organiser, à proposer. Tout ceci ne peut se faire en un claquement de doigt.
commençons le 4 novembre 2017 . juste une première pierre .

logistique.
Bar Le Terminal https://www.facebook.com/leterminal79/
=> ouverture des lieux possible dès 12h .prévoir restauration (commerce à emporter à proximité ).
=> début de la session 14h .
=> fin de la session 18h.
la maison n accepte pas les règlements de compte !

After possible .
indiquez nous ceux qui désirent rester le soir en terre Deux Sevrienne . On peut prévoir restaurant / voir hébergement Mais les places seront limitées
la santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.