Les pratiques avancées : état des lieux

dimanche 20 juin 2010
par  Arnaud Bassez
popularité : 2%

La dernière réunion sur les pratiques avancées, initiée par le DGOS (ex DHOS), a eu lieu le 27 avril 2010.

Après bien des difficultés, essentiellement d’ordre médical par le biais des syndicats SNARF, SMARNU et SNPHAR, il semble que la bonne volonté l’ait finalement emporté et qu’un pragmatisme ait fait place à une vision bornée.

Petit état des lieux*.

Le SNIA et le SNPHAR se sont rencontrés avant la réunion du 27 avril 2010, pour aplanir les difficultés et arrondir les angles. Car les acteurs de l’anesthésie française ne pouvaient pas apparaitre divisés devant le ministère.

Il est donc affirmé :
- L’exercice professionnel du IADE devait être d’ores et déjà reconnu à un niveau d’expertise de types pratiques avancées, et l’élaboration de nouvelles pratiques avancées devait concerner l’ensemble de la profession IADE et pas seulement une partie.

Le champ de compétence des IADE a été précisé dans le pré-per et post opératoire.

Per opératoire :

L’IADE a un rôle propre durant toute la phase d’entretien de l’anesthésie.
L’infirmier(e) anesthésiste doit pouvoir dans cette période faire face à des défaillances physiologiques en pratiquant une diagnostic infirmier basé sur une observation clinique et para clinique si nécessaire. L’IADE devra donc apporter par le fruit de sa reflexion professionnelle, des actes thérapeutiques afin de garder les fonctions d’homéostasies du patient et appliquer les protocoles, dans l’attente du médecin anesthésiste, joignable à tout moment.

Post-opératoire :

- Il est vivement demandé par les acteurs médicaux et IADE que l’on reconnaissent aux IADE le rôle d’expert dans l’encadrement de l’équipe des IDE en SSPI.

- Que l’IADE soit reconnu dans sa capacité à la prise en charge de douleur aiguë du post-opératoire immédiat.

- Qu’un droit de prescription limité aux antalgiques validés par un protocole, soit donné aux IADE afin d’adapter le traitement si besoin.

Le Master

La prochaine réunion du 5 juillet 2010 devra déterminer les pratiques a valider pour enrichir le référentiel de formation des stagiaires en anesthésie.

Les connaissances

Dans le domaine clinique et pharmacologique, elles seront détaillées dans le cadre de la masterisation du diplôme d’État.
Le manque de formation théorique avancée par madame Bachelot, devrait être levé par le consensus. Toutefois, un master ne se décide pas sur un nombre d’heures minimale mais sur un contenu.
Une réunion, prévue le 21 septembre 2010 avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, dirigé par madame Valérie Pécresse, le ministère de la santé et les centrales syndicales médicales et infirmier(e)s anesthésistes.

En conclusion temporaire :

Si l’avancée réelle a permis de débloquer une situation vouée à l’échec, rien n’est encore gagné de façon pérenne pour les IADE.
Les évaluations sur les pratiques professionnelles, les protocoles IADE, les référentiels et les actes de l’ALR notamment doivent encore être décidés.
Les divers audits, gestions des risques, évaluations transversales que l’on nous propose devraient avoir leur socle à l’issue des réunions pré-estivale et post-rentrée.

Pour une véritable évolution de la carrière des IADE. Dans l’intérêt, le renouvellement, la reconnaissance de ce que nous faisons depuis des années et que l’on ne perçoit que maintenant.

Il est grand temps.

Arnaud BASSEZ

IADE

Administrateur


Faut-il embaucher un médecin anesthésiste-réanimateur (M.A.R ou un(e) infirmier(e) aide-anesthésiste (I.A.D.E.)
Le document date de 2001. Le terme IADE existe depuis novembre 1991. Le terme "aide anesthésiste" a disparu depuis le 30 août 1988. C’est dire si nos éminents professeurs connaissent les textes qu’ils interprètent bien trop souvent à leur goût sans aucune qualification, ou cela signifie le mépris qu’ils affichent à notre égard.
Peut-être les deux...

En annexe, et pour madame Bachelot, un extrait du site du cente médical de l’Université du Mississippi qui forme des CRNA (infirmier(e) anesthésiste certifié(e)s.
L’ensemble du territoire américain forme ses professionnels de cette façon. Et leur efficience est à l’œuvre chaque jour.
Ne pourrions-nous en faire autant ?

2008-CRNA-salary-survey-report
les salaires des "IADE" américains. A lire pour voir le différentiel en qualité et en reconnaissance.

Welcome to all interested !

As you may already know, the field of Nurse Anesthesia (NA) is a growing, challenging and greatly rewarding professional career. Here you will find some basic facts and frequently asked questions about a career in NA.

What is a Nurse Anesthetist ?

A Nurse Anesthetist (NA) is a specially educated advanced practice registered nurse who specializes in anesthesia. Upon completion of an accredited NA program and successfully passing a national certification exam, the Student Registered Nurse Anesthetist (SRNA) then becomes a Certified Registered Nurse Anesthetist (CRNA). CRNAs must follow practice guidelines set by the American Association of Nurse Anesthetists (AANA) and often more specific hospital or clinic guidelines and protocols. Although providing anesthesia to patients who are undergoing surgical procedures is the primary role of CRNAs, they are often key assets in the perioperative process including education of patients, families and peers.

Most nurse anesthetists are employed by hospitals, clinics, or physicians. Some are self-employed, in group practice, or in military service. Provision of 24-hour on-call service, ease of geographic mobility, opportunity to subspecialize, and good salaries are typical characteristics of employment.

Can One Acquire a Degree in Nurse Anesthesia and live in Mississippi ?

Yes, the University of Mississippi Medical Center and the University of Alabama at Birmingham currently have an affiliation. This allows Mississippi residents to complete didactics in Birmingham and clinical training at the University of Mississippi Medical Center in Jackson.

Accreditation : Effective October 7, 2000, the program received ten years full accreditation by the Council on Accreditation of Nurse Anesthesia Educational Programs.

Credentials Conferred : MNA Degree. The Master of Nurse Anesthesia is awarded by the University of Alabama at Birmingham.

Professional Certification : Graduates can apply to take the certification examination administered by the Council on Certification of Nurse Anesthetists. Satisfactory performance on this examination is necessary to practice as a certified registered nurse anesthetist.

Length of Study : Preprofessional phase – Nursing school to include prerequisite coursework ; Professional phase in SHP – Seven semesters (27 consecutive months).

Program Entrance Date : Fall semester.

Application Deadline : Completed applications must be received by October 1 preceding the expected date of enrollment. Deadline date may be extended by the admissions committee if warranted.

Application Procedure : The following materials must be submitted to the UAB Nurse Anesthesia Program Office :

* UAB graduate application form and $35.00 processing fee
* Official transcripts from each college or university attended
* Completed application to the professional phase of the Nurse Anesthesia Program (form available from program office)
* Two references from professional associates

Requirements for Admission : Applicants must possess a state license as a registered nurse and have a minimum of two years of nursing experience in a critical care environment. Applicants must have a Bachelor of Science Degree or higher prior to entry into the program. The bachelor’s degree may be in nursing or in an appropriate science concentration. Acceptance will be based upon the student’s academic ability, work experience, and aptitude for a career in nurse anesthesia. The candidate is expected to satisfy the following requirements :

* A minimum cumulative grade point average of 3.0 (A=4.0)
* A minimum cumulative grade point average of 3.0 in sciences and statistics prerequisites
* A grade of C or better in each prerequisite course
* A minimum score of 50 on the Miller Analogies Test (MAT) or 500 on each section of the Graduate Record Examination (GRE)
* A personal interview with the selection committee
* Completion, if accepted, of the UAB medical history questionnaire and physical, proof of required immunizations, and a satisfactory screening by the UAB Medical Center Student Health Service

Program Prerequisites – UAB Equivalents
(Course requirements are listed in semester credit hours.)

Sciences and Statistics :

* Anatomy/Physiology (6-8) or
* Anatomy (3-4)
* Physiology (3-4)
* Pathophysiology (3-4) or
* Clinical Physiology (3-4)
* Microbiology (3)
* Statistics (3-4)
* College Chemistry (3-4)

For more specific information, I encourage you to contact

SRNA Program Coordinator : Cheyne Robinson

SRNA Assistant Program Coordinator : Michael Folkes

SRNA Medical Director : John Current, MD

For more information from UMC, contact or write :
Department of Anesthesiology
2500 North State Street
Jackson, MS 39216
(601) 984 - 5900

For more information from UAB, contact or write :
Program Director
Nurse Anesthesia Program
School of Health Professions
Richard M. Scrushy Building, Room 230
1705 University Boulevard
University of Alabama at Birmingham
Birmingham, Alabama 35294-1212

Telephone : (205) 934-3209
Fax : (205) 934-3212
E-mail : mna@uab.edu
For course descriptions, see the UAB School of Health Professions Catalog – Course Descriptions. Go to list of School of Health Professions Programs of Study.


et un panorama sur l’histoire des CRNA des USA, où il n’apparait pas un excédent d’accidents anesthésiques notables, parce que délivrés par des "IADE" ultra formés.
Ce que nous sommes prêts à faire.


CRNAs (Certified Registered Nurse Anesthetists) have been providing anesthesia care to patients in the United States for nearly 150 years. As advanced practice nurses, CRNAs practice with a high degree of autonomy and professional respect.

CRNAs start our getting a BSN (Bachelor of Science in Nursing), have a minimum of one year critical care experience, then two year anesthesia residency obtaining a MSN.

CRNAs practice in every setting in which anesthesia is delivered : traditional hospital surgical suites and obstetrical delivery rooms ; critical access hospitals ; ambulatory surgical centers ; the offices of dentists, podiatrists, ophthalmologists, plastic surgeons, and pain management specialists ; and U.S. military, Public Health Services, and Department of Veterans Affairs healthcare facilities.

Nurse anesthetists have been the main providers of anesthesia care to U.S. military men and women on the front lines since WWI, including the conflict in Iraq. Nurses first provided anesthesia to wounded soldiers during the Civil War.

The licensed CRNA is authorized to deliver comprehensive anesthesia care under the particular Nurse Practice Act of each state. Their anesthesia practice consists of many anesthetic techniques including general, epidural, spinal, peripheral nerve block, sedation, or local. Scope of CRNA practice is commonly further defined by the practice location’s clinical privilege and credentialing process, anesthesia department policies, or practitioner agreements.

Legal Challenges

In the United States, there have been three challenges brought against nurse anesthetists for illegally practicing medicine (Hodgins and Crile, 1919 ; Frank v. South, 1917 ; and Chalmers-Francis v. Nelson, 1936). All occurred before 1940 and all were found in favor of the nursing profession. Prior to World War II, the delivery of anesthesia was mainly a nursing function. In 1942, there were seventeen nurse anesthetists for every one anesthesiologist. The numbers of physicians in this specialty did not greatly expand until the late 1960s. Therefore, it was legally established that when a nurse delivers anesthesia, it is the practice of nursing. When a physician delivers anesthesia, it is the practice of medicine. When a dentist delivers anesthesia, it is the practice of dentistry. There are great overlaps of tasks and knowledge in the health care professions. Administration of anesthesia and its related tasks by one provider does not necessarily contravene the practice of other health care providers. For example, endotracheal intubation (placing a breathing tube into the windpipe) is performed by physicians, nurse anesthetists, respiratory therapists, paramedics, and dental (maxillofacial) surgeons. In the United States, nurse anesthetists practice under the state’s nursing practice act (not medical practice acts), which outlines the scope of practice for anesthesia nursing.


*d’après le compte-rendu de madame Christine Renon (cadre supérieur, Rennes)


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 22 décembre 2013
par  Arnaud Bassez

J’irai dormir chez vous

Après les IADE en Europe, petite revue des sites web des IADE et des sociétés d’anesthésie sur la planète.
NB : certains pays sont doublés d’un drapeau animé. Cela pour montrer le drapeau dans sa totalité, le fond blanc n’apparaissant pas.
LES ASSOCIATIONS DES INFIRMIER(E)S ANESTHESISTES
DANEMARK (...)

lundi 27 mai 2013
par  Arnaud Bassez

Histoire de la médecine de catastrophe

Histoire de la médecine de catastrophe
L’historique de la médecine de catastrophe est bref. En 1976, se tenait la première séance de travail de la Société internationale de médecine de catastrophe (SIMC ­ International Society of Disaster Medicine) à Genève. Durant la même année se crée la World (...)

jeudi 26 mai 2011
par  Arnaud Bassez

Histoire de la médecine d’urgence

Dernière actualisation 19 juillet 2016
La Médecine d’Urgence telle qu’on la connaît aujourd’hui doit beaucoup à la médecine militaire. Actuellement encore, quelques unités militaires font référence en ce qui concerne la médecine préhospitalière : les Sapeurs-Pompiers de Paris et les Marins-Pompiers de (...)

vendredi 29 avril 2011
par  Arnaud Bassez

Eurêkiade !

Article subissant un bug depuis la mise à jour SPIP. Un pdf est proposé en ressource.
EURÊKA !
Paraphrasant Archimède ou la légende qui lui fit dire "j’ai trouvé !" on peut affirmer que sans les inventeurs, point de civilisation évoluée.
Certains d’entre eux ont rejoint le panthéon du National (...)

mercredi 23 mars 2011
par  Arnaud Bassez

C’était demain

Nous retranscrivons ici, l’interview accordée au journal citizen Kane, par le professeur Jean-Edouard Glachtenbraisure, Professeur des universités, praticien hospitalier en anesthésie-réanimation qui publie un livre témoignage sur un passé qui n’a plus lieu d’être et dont il vante les mérites. Ce livre (...)

dimanche 20 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Les pratiques avancées : état des lieux

La dernière réunion sur les pratiques avancées, initiée par le DGOS (ex DHOS), a eu lieu le 27 avril 2010.
Après bien des difficultés, essentiellement d’ordre médical par le biais des syndicats SNARF, SMARNU et SNPHAR, il semble que la bonne volonté l’ait finalement emporté et qu’un pragmatisme ait (...)

vendredi 16 octobre 2009
par  Arnaud Bassez

Le premier massage cardiaque de l’Histoire

Cette première approche est le fait d’un chirurgien anglais, Sir William Arbuthnot Lane.
Il passera à la postérité grâce à ses succès chirurgicaux,
Arbuthnot Lane est né à Fort George, Inverness, Écosse, le 4 Juillet 1856.
Il est le fils aîné d’un médecin militaire. Dans sa jeunesse, Lane a souvent (...)

samedi 21 février 2009
par  Arnaud Bassez

Ces noms que l’on utilise

Dans la pratique quotidienne, nous employons des noms propres, devenus pour nous des noms communs. On appelle ce procédé une antonomase
Mais qui sont ces personnes dont on use du patronyme pour désigner un objet, une technique ou autre ?
D’où viennent-ils, et que faisaient-ils ?
Voici une modeste (...)

vendredi 16 mai 2008
par  Fabrice Dufour

les IADE en Europe

Note de l’administrateur : Cet article provient du site SNIA. Il a été copié par l’auteur.
§§§
Diplômes non visés par la directive européenne
Que se passe-t-il pour les titres de formation obtenus dans un Etat membre mais ne permettant pas de bénéficier automatiquement d’une autorisation d’exercice (...)

mercredi 11 octobre 2006
par  Arnaud Bassez

Histoire de l’anesthésie

Histoire de l’anesthésie
Dernière actualisation le 28 janvier 2019
§§§§
On prétend souvent que la première anesthésie de l’Histoire fut délivrée par Dieu à Adam.
21 - Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit (...)

lundi 2 octobre 2006
par  Arnaud Bassez

Histoire des IADE

A ses débuts, l’anesthésie ne s’impose pas en tant que discipline médicale reconnue, mais comme une activité périphérique de la chirurgie.
1877 Les documents les plus récents, faisant état d’une anesthésie délivrée par une infirmière, mentionnent le nom de sœur Mary Bernard qui travaillait à l’hôpital de St (...)

Brèves

Eurêkiade ! ou l’histoire des inventions de notre quotidien professionnel

vendredi 20 avril 2018

Depuis la mise à jour de SPIP et le transfert vers de nouveaux serveurs, il y a quelques bugs dont un concernant deux articles.

L’article Eurêkiade ne s’affiche plus, toutes les tentatives pour en faire un copier-coller non pu aboutir qu’au même résultat. Il doit s’agir d’un problème dans la base du squelette SPIP. Comme quoi en informatique, il faut toujours penser à l’adage "quand ça marche il ne faut toucher à rien".

Pour autant, je propose l’article en PDF et les pdf attachés à l’article.
C’est toujours ça.

Désolé pour ce problème insoluble.

Eurékiade, ou l’histoire des inventions de notre quotidien professionnel
Appendicectomie préventive avant un départ en zone isolée (thèse du dr Entine)
Hermine n° 15 sur le prefet Poubelle
A critique of intravenous anesthesia in war surgery. Anesthesiology 1943
En anglais
Thiopentone at Pearl Harbor
Appendicite : le bistouri resterait la meilleure option
article du JIM
Thèse du dr Benjamin Guillon, les dendrobatidae, conservation ex-situ
The chemistry of poisons in amphibian skin
document en anglais
Les instruments d’anesthésie et de réanimation
Par Jean-Bernard Cazalaà (ancien MAR hôpital Necher-Enfants-maldes (Paris) et Marie-Thérèse Cousin (MAR, ancien chef de service hôpital Broussais (Paris)
Éloge burlesque de la seringue son origine son histoire, ses transformations avec un projet nouveau pour la perfectionner
Thèse du docteur Géraldine Wagnon ; Intérêt de la perfusion intra osseuse chez l’adulte (Nancy)
De moins en moins d’appendicectomies inutiles
Histoire de la ventilation mécanique (dr C. Chopin)
Du spirophore d’Eugène Woillez au poumon d’acier
Diaporama du Professeur Philippe Scherpereel et du Professeur Marcel Woillez retraçant l’histoire du poumon d’acier.
Un siècle d’anesthésie par inhalation et de ventilation des machines et des hommes
Un document du Professeur Philippe Scherpereel retraçant l’histoire de l’anesthésie par inhalation et de la ventilation.
Le respirateur et la ventilation en Anesthesie (dr Y Pouzeratte)
Quand la maîtrise des respirateurs par l’IADE garantit la sécurité du patient (SAINTIVES Aurelie)
TIP de l’école des IADE, CHU de Reims.
Protocole d’entretien des respirateurs
Fixation sonde d’intubation SAMU 67
Gestion de l’intubation, de l’extubation et de ses complications
Comment choisir une sonde d’intubation en réanimation
sonde d’intubation endobronchique sélective. fiche de bon usage
La ventilation unipulmonaire (Henri Rossi, Olivier Cantini, Gerard Janvier)
Anesthésie en chirurgie thoracique (Dan Thomas IADE)
Comment administrer l’oxygène en ventilation spontanée (Pr Levraut)
Guide des sondes (document Portex)
Choix de la sonde d’intubation chez l’enfant. méthode acoustique vs la formule de Khine modifiée. Mémoire dr Audrey Cirrode
Prescrire des concentrés plaquettaires
Joseph Frederic Benoit Charrière. Master Cutler and Instrument Designer
EZ Blocker documentation
Instruction d’utilisation Kit bloqueur endobronchique EZ blocker
Self operation by leonid Rogozov
Rogozov a publié une courte note de son intervention dans le Bulletin d’information soviétique Antarctique Expedition, numéro 37, pp 42-44, 1962.
Qui a inventé l’aiguille creuse ? (revue du praticien)
L’oeuvre novatrice de Laennec ( Etienne Subtil, la revue du praticien)
Philippe Oberlin, Marie-Claude Mouquet, « La longue diminution des appendicectomies en France », Études et résultats, n°868, Drees, février 2014
Sydney Ringer and Alexis Hartmann
Une histoire des créateurs d’un soluté très utilisé. (en anglais)
Histoire de la saignée et des révolutions qu’elle a subies depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours par A. Phillippe
Contribution à l’étude de la concurrence vitale chez les micro-organismes : antagonisme entre les moisissures et les microbes
Rogozov V, Bermel N, Auto-appendectomy in the Antarctic case report
Naming of the Waves in the ECG, With a Brief Account of Their Genesis. J Willis Hurst
en anglais

— -

AB

la HAS mène l’enquête

jeudi 14 juin 2007

La Haute Autorité de Santé fait une enquête sur les nouveaux modes de coopérations entre les médecins et les autres professionnels de santé.

À l’instigation d’un de nos forumeurs, voici le lien pour répondre à ce questionnaire. (activez le javascript)

Il apparait évident que les IADE ne sont pas considérés.

D’où l’impérieuse nécessité de se manifester par le biais de ce formulaire qui sera sans doute destiné à organiser le futur et pourquoi pas de repenser certaines fonctions !

AB

Rien que pour vos yeux

dimanche 12 novembre 2006

Pour être plus agréable à lire, le site se dote d’images. Je souhaite que cela agrémentera votre visite.

AB

L’anesthésie en images

dimanche 12 novembre 2006

Pour une plongée dans le passé de qualité, le CHU de Besançon propose un site et un musée à vister.

avoir 100 ans au Canada

samedi 11 novembre 2006

Une petite visite sur ce site sympathique, qui ne traite pas des IADE (on dit inhalothérapeute là bas) mais ça reste instructif.