1er octobre 2015 à Paris

jeudi 1er octobre 2015
par  Arnaud Bassez
popularité : 1%

Premier coup de semonce, cinq ans après.

1200 IADE présents d’après les chiffres.

Honnêtement on commence à en avoir marre de se voir trop souvent. A chaque fois remettre le couvert 14 Avenue Duquesne à Paris ça devient pénible.

On préférerait être peinards, dans nos blocs, smur, cesu, école.

Le pavé est à peine refroidit de nos pas de 2010, qu’il nous faut le fouler à nouveau.

Franchement, on ne pourrait pas nous oublier un peu au ministère de la santé ?

On fait un travail difficile, avec de la conscience professionnelle, on est présent sans broncher, jour et nuit, férié compris. Maintenant cela suffit.

Il faut nous donner ce que l’on doit avoir.

Notre dû, notre reconnaissance et la rémunération qui va avec !

Aujourd’hui, à Paris, en France, les IADE étaient sortis de leur bloc, de leur smur.

Sauf les assignés et les non grévistes.

Petit tour de piste de chacun d’entre nous. Bravo aux provinciaux d’être venus. Ça coûte cher, il faut se lever tôt (on a l’habitude), et il faut rentrer chez soi tard (on a encore l’habitude).

Merci aux clins d’œil de Madère, de la Guinée. Et à ceux qui sont restés dans leurs régions, face aux ARS ou dans leurs établissements.

Ce n’est que le début. la suite va être longue et difficile.

Ceux qui ont été reçu par le ministère en sont sortis déçus et amers. voir la vidéo du compte-rendu.

Compte-rendu de la réunion du 1er octobre au ministère de la santé.
vidéo MP4

Et une OCP a été lancée de façon totalement désorganisée à l’assemblée Nationale. Évitons de faire n’importe quoi. Une OCP ça se prépare en amont.

Le 8 octobre réunion prévue au ministère.

A suivre de très près.

AB

Pour ceux qui n’étaient pas présents ce jour. Et pour les autres.

Photos source : Facebook et Christine M.


Infirmiers anesthésistes : « Nous avons été oubliés par le Gouvernement ! »

01.10.2015

1 200 manifestants selon les renseignements généraux, et 1 500 selon les organisateurs de la manifestation, ce sont les chiffres du mouvement des infirmiers anesthésistes organisé ce jeudi 1er octobre à Paris. Parti défiler ce matin, le cortège a rejoint le ministère de la Santé en début d’après midi. Une douzaine de personnes ont été reçues en délégation par le cabinet du ministère de la Santé et par la DGOS.

Dans les hôpitaux, il y aurait selon le syndicaliste une forte mobilisation, estimée en moyenne à 70-80 %. Le secteur privé hospitalier suit aussi le mouvement, mais avec une participation moindre.

Quelles sont les revendications des grévistes ?

« Nous avons travaillé pour avoir le master et cela ne suit pas au niveau du statut et de la rémunération. Pourtant, nous avons fait ce travail de refonder les études et de l’adapter au format universitaire, conformément à ce que l’on nous avait demandé lors des grandes manifestations de 2010 », affirme Marco Cova du Syndicat national des infirmiers anesthésistes qui a défilé au côté de l’autre syndicat, l’UFMICT-CGT dont le porte-parole est Vincent Porteous. Le salaire d’un IADE en début de carrière dans un hôpital public est de 1 800 euros, et peut atteindre 2 800 euros en fin de carrière. Les IADE revendiquent au moins 700 euros d’augmentation.

Selon le syndicaliste, la profession représente une épine dans le pied du ministère qui ne souhaitait pas à l’origine lui donner le niveau master (bac + 5). Les infirmiers anesthésistes travaillent en pratiques avancées et revendiquent un statut qui va avec leur capacité à travailler en autonomie.

Quelle est la réaction de la ministre de la Santé Marisol Touraine ? Elle a demandé aux chefs d’établissement de garantir la continuité des soins et de s’assurer que chaque patient soit bien pris en charge.

Quels sont les résultats obtenus par la délégation ? À la suite de la rencontre avec le ministère et la DGOS, aucune avancée n’est constatée. Des groupes de travail doivent être mis en place qui auront à travailler sur des actes supplémentaires à faire dans le cadre de la profession.

Source : Decision-sante.com

— -

Pourquoi les infirmiers anesthésistes sont-ils en grève ?

Les infirmiers anesthésistes étaient appelés à une journée nationale de grève ce jeudi 1er octobre 2015. Plusieurs centaines d’entre eux ont manifesté en blouses bleues à Paris. Parmi eux, des Bourguignons et des Francs-Comtois.

/ Côte-d’Or

Pourquoi les infirmiers anesthésistes sont-ils en grève ?

Les infirmiers anesthésistes étaient appelés à une journée nationale de grève ce jeudi 1er octobre 2015. Plusieurs centaines d’entre eux ont manifesté en blouses bleues à Paris. Parmi eux, des Bourguignons et des Francs-Comtois.

"Marisol nous ne sommes pas sous propofol !" (un anesthésique)... "On vous intube et on nous entube !"... Les pancartes brandies par les infirmiers anesthésistes en grève dans le cortège parisien exprime l’exaspération de cette profession. En 2010, ces professionnels de santé avaient obtenu la reconnaissance dans les statuts d’un niveau d’étude fixé à Master (bac + 5) et une prime de 120 euros. Mais depuis, les salaires n’ont pas évolué et ne reflètent pas ces cinq années d’études post-bac.

"Le salaire d’un infirmier-anesthésiste en début de carrière, dans un établissement public, approche les 1.800 euros net et peut atteindre 2.800 en fin de carrière. Nous demandons au moins 700 euros de plus afin que notre revenu soit aligné sur celui des attachés d’administration hospitalière", explique Vincent Porteous, responsable CGT et infirmier anesthésiste à Lille.

Dans le défilé parisien, on trouve des infirmiers-anesthésistes en provenance de Bourgogne et de Franche-Comté. Ils sont réunis en collectif. Par exemple, au CHU de Dijon, 60% d’entre eux seraient en grève mais certains sont réquisitionnés pour assurer la chirurgie non-programmée.

france3-regions.francetvinfo.fr

— -

Les infirmiers anesthésistes dans la rue contre la loi de santé

01.10.2015

Plusieurs centaines d’infirmiers anesthésistes (IADE) en blouses bleues ont manifesté jeudi à Paris contre le projet de loi de santé et pour réclamer des augmentations de salaires en reconnaissance de leurs cinq années d’études.

« Marisol, nous ne sommes pas sous propofol », « On vous intube et on nous entube », pouvait-on lire sur les pancartes brandies dans le cortège qui devait rejoindre à la mi-journée le ministère de la Santé.

« Le salaire d’un IADE en début de carrière, dans un établissement public, approche les 1 800 euros net et peut atteindre 2 800 euros en fin de carrière. Nous demandons au moins 700 euros de plus afin que notre revenu soit aligné sur celui des attachés d’administration hospitalière », explique Vincent Porteous, responsable CGT et infirmier anesthésiste à Lille.
Exclusion de la pratique avancée

Les manifestants déplorent également leur exclusion de « l’exercice en pratique avancée » inscrit dans le projet de loi de santé débattu en ce moment au sénat. Destiné « à répondre à l’évolution de la demande de soins », l’exercice en pratique avancée prévoit de regrouper des professionnels paramédicaux ayant obtenu un diplôme dans « une université habilitée », précise le projet de loi.

Ces nouveaux professionnels qui bénéficieront « d’une grille salariale spécifique et avantageuse », selon le syndicat national des infirmiers anesthésistes (SNIA) pourront être amenés à prescrire des examens complémentaires, des renouvellements ou adaptations de prescriptions médicales, des activités de prévention et dépistages.

quotidien du médecin Avec l’AFP


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 19 avril 2016
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu SUD réunion IADE/MAR du jeudi 6 avril 2016 au ministère de la santé

Livré in extenso. Sans aucun esprit partisan. Pour l’information de tous.
AB
Avant propos
« C’est un compte rendu officiel de notre organisation...Non seulement sud était convié mais à solliciter un compte rendu commun...Le collectif ufmict devait en faire la trame...Rien n’est venu nous avons (...)

samedi 26 décembre 2015
par  Arnaud Bassez

Etat d’urgence à la SFMU

Le réveil de la farce
Un éditorial des annales française de médecine d’urgence en date du 22 décembre 2015, revient sur la publication qui a été faite sur la Place de l’IADE en service mobile d’urgence et réanimation. Perspectives d’avenir. (Bruno Huet)
Il faut savoir avant tout à qui nous avons affaire. (...)

mardi 6 octobre 2015
par  Arnaud Bassez

Croisiade 2015-2016-2017

Le mouvement IADE 2015-2016-2017
Revenant comme une brise du printemps, fidèle au rendez-vous décennal ou même quinquennal à présent (bien malgré nous), les IADE repartent donc en campagne, en croisade, en ce que vous voulez, mais à force ça a comme un goût de revenez-y un peu trop prononcé, la (...)

jeudi 1er octobre 2015
par  Arnaud Bassez

1er octobre 2015 à Paris

Premier coup de semonce, cinq ans après.
1200 IADE présents d’après les chiffres.
Honnêtement on commence à en avoir marre de se voir trop souvent. A chaque fois remettre le couvert 14 Avenue Duquesne à Paris ça devient pénible.
On préférerait être peinards, dans nos blocs, smur, cesu, école.
Le pavé (...)

mercredi 23 septembre 2015
par  Arnaud Bassez

Guide du manifestant IADE

Conseils utiles
Dans une manifestation, il se passe de nombreuses choses.
Entre les policiers en civil qui cherchent à avoir des nouvelles (les fameux RG ont été supprimés en 2008, ils sont chargés de renseigner le gouvernement sur l’état de l’opinion et les mouvements sociaux, et ont été recrées (...)

jeudi 21 mai 2015
par  Arnaud Bassez

21 mai 2015 en France

Petit coup d’œil sur la grève IADE de ce jour, à travers la France.
Pardon à ceux qui ne sont pas cités.
Compilation depuis la page facebook "IADE en colère".
D’après les estimations du Snia, près de 80 % des personnels concernés ont répondu à l’appel à la grève dans toute la France.
Sur les (...)

samedi 7 juin 2014
par  Alexandre Girard

5 juin 2014 : Master Day

La relève est aussi là, pour palier l’absence du reporter habituel. Un grand merci à Alexandre qui fait ici ses premières armes. (AB)
En ce jour du 5 juin 2014, le monde entier est venu voir comment on se faisait les dents dans la rue. Que du beau monde, Poutine, Obama, et même la reine (...)

vendredi 24 mai 2013
par  Arnaud Bassez

IADE au rabais à Roubaix

Ici sont colligés tous les textes, liens et communiqués de la dérive du CH de Roubaix, qui souhaite intégrer des IDE belges ayant validé une formation d’une année pour prétendre être équivalent à la nôtre.
Retrouvez les dernières informations
En relais aussi sur le forum
§§§
Le mauvais pari de Roubaix (...)

dimanche 29 janvier 2012
par  Arnaud Bassez

Droit d’option IADE 2012

SÉDENTAIRE
Décret n° 2017-984 du 10 mai 2017 portant statut particulier du corps des infirmiers anesthésistes de la fonction publique hospitalière (mode d’exercice "sédentaire" c’est le corps actuel, requérant 10 années d’ancienneté dans la profession infirmière et échelon 4 + 1 année d’ancienneté dans (...)

samedi 2 octobre 2010
par  Arnaud Bassez

L’Empire contre-attaque

Je suis ton pire !
1er octobre 2010.
Annoncée prématurément comme le D day IADE, la journée qui allait tout casser, cette journée allait en effet tenir certaines de ses promesses.
Encore une fois, les IADE ont déjoué les autorités en gardant un secret jalousement gardés par les détenteurs du lieu (...)

vendredi 25 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte rendu du 25 juin 2010 à Paris

10 heures du matin, les IADE s’étaient donnés rendez-vous au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche afin d’investir les lieux. Ce qui fut fait.
Je propose de mettre sur la carlingue des nos respirateurs les autocollants des ministères envahis, comme les as de l’aviation. On commence (...)

mercredi 9 juin 2010
par  Arnaud Bassez

8 juin 2010 : Le grand bleu

Les IADE de France s’étaient à nouveau réunis autour de ce qui était le point final du cache-cache IADE-policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) communément appelé RG.
Ceux-ci ont dû faire tintin quant à savoir la destination véritable des IADE. En effet un jeu de piste (...)

vendredi 4 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu AG ministèrielle du 3 juin 2010

Communiqué de Damien Guillou, collectif iade
Bonjour à tous,
Afin de résumer et de clarifier la journée d’hier, le collectif des infirmiers anesthésistes vous adresse ce mail qui suscitera malgré tout un certain nombre de questions eu égard aux engagements en privé de messieurs Bubien et Vayne au (...)

vendredi 28 mai 2010
par  Arnaud Bassez

27 mai 2010 : Les IADE prennent la Bastille

Suite à l’invitation par la CGT faite aux IADE d’être en tête de cortège, derrière les leaders syndicaux, les IADE de Paris et ile de France se sont rendus à l’invitation et ont défilé jusqu’à la Bastille le 27 mai 2010
Cette manifestation unitaire FSU, CGT, CFDT, UNSA, Solidaires, partait de la Place (...)

mercredi 19 mai 2010
par  Arnaud Bassez

18 mai 2010 : Nos lettres de noblesse

Toutes les photos ici présentes, sont d’Arnaud BASSEZ
Quelle belle journée !!
Quelle belle journée pour manifester. Merci au soleil qui a bien fait les choses. Ce n’était pas gagné avec cette météo changeante.
2500 infirmiers anesthésistes s’étaient donnés rendez-vous place Denfert Rochereau à Paris. (...)

mardi 11 mai 2010
par  Arnaud Bassez

Protocole Bachelot pour les nuls

Le protocole Bachelot a été le détonateur qui a remis les IADE dans la rue.
Petite tentative d’historique de ce protocole injuste, inadapté et inique.
Qui a dit en 2007, « Malgré les grands services qu’ils et elles rendent à la société, aux patients et à leurs familles, les infirmières et les infirmiers (...)

mardi 4 mai 2010
par  Arnaud Bassez

4 mai 2010 : du bleu dans les yeux

On the road again and again and again !!
La vague bleue déferle à nouveau le 4 mai 2010.
Bleu comme celui que les IADE ont au cœur, depuis le coup de poignard des députés qui ont voté le texte du protocole Bachelot le 27 avril 2010.
Bleue comme la couleur des casaques arborées par la profession en (...)

dimanche 4 avril 2010
par  Arnaud Bassez

Les documents de la lutte IADE : grève nationale 2010

Depuis le protocole Bachelot, la lutte IADE, les vidéos diverses, l’AG du 30 mars 2010 à la bourse du travail de Paris, les actions locales, les relations SFAR-SNARF-SMARNU-CFAR-SNPHAR-e, les EGAR, les tracts syndicaux, les courriers aux Députés et Sénateurs, au SNIA, l’ONI. le LMD, les questions des (...)

mardi 30 mars 2010
par  Arnaud Bassez

30 mars 2010 : le national rassemblé

En pointant la souris sur certaines photos, des légendes les accompagnent. En cliquant dessus, elles apparaissent plus grosses
Encore une journée de rassemblement IADE en ce 30 mars 2010, faisant suite au mouvement du 11 mars 2010 Devant une météo à peu près clémente, les IADE étaient environ 1000 (...)

jeudi 11 mars 2010
par  Arnaud Bassez

11 mars 2010 : un rendez-vous réussi !

En cliquant sur les photos, celles-ci s’afficheront en plus grande taille. En passant la souris dessus, une légende les accompagne.
Très forte mobilisation des IADE en ce 11 mars 2010. Environ 1500 professionnels d’après mes estimations, (1400 selon les RG) étaient présents sur le pavé parisien, (...)

Brèves

Communiqué des organisations IADE du 24 mars 2021

mercredi 24 mars
Communiqué inter-orga du 24 mars 2021

AB

communiqué des organisations IADE

lundi 8 mars

A lire le communiqué des organisations IADE pour la demande de notre profession d’intégrer de facto, un exercice que nous possédons et pratiquons depuis 74 ans.

Communiqué interorganisations IADE du 08 mars 2021

— -

Pour ceux qui voudrait en savoir plus sur la commission mixte paritaire.

AB

Communiqué de presse des organisations IADE

jeudi 18 février

Le Sénat reconnaît à l’unanimité la pratique avancée des infirmier(e)s-anesthésistes

Le Sénat reconnaît à l’unanimité la pratique avancée des infirmier(e)s-anesthésistes

A lire, à diffuser autour de vous.

AB

L’ire et délire

mardi 2 février

Compte-rendu de la réunion par visioconférence du 27 janvier 2021 avec les membres de la SFAR, par notre collègue représentant du collectif IADE Aquitaine : William DAUGA.

Compte-rendu de la réunion par visioconférence du 27 janvier 2021 avec les membres de la SFAR

La SFAR semble ne pas cerner les problématiques IADE. Si les MAR veulent perdre leur ancienne polyvalence (réa, smur, anesthésie), ce n’est pas le cas des IADE qui veulent maintenir ce parcours riche et varié, gage d’une profession dynamique et curieuse des horizons dans lesquels elle excelle depuis longtemps.

La réponse s’organise.

AB

La déca danse

lundi 18 janvier

Pratiquement tous les 10 ans, les IADE doivent subir les attaques ministérielles en vue d’un démantèlement de nos acquis. Cette danse périodique, épuisante et injustifiée, nécessite la mobilisation de tous. Pour autant, afin d’être mobilisé il convient d’être informé.

Détentrice de certains de ces documents, la SOFIA les gardait de par vers elle. Mais au vu de la circulation avérée sur les réseaux sociaux et mails de ces dits documents, la SOFIA se permet de les diffuser pour l’information de tous.

La SOFIA n’est pas un syndicat, et n’a pas dans ses prérogatives la défense syndicale de la profession.

Toutefois, toute attaque, tentative ou autre sur l’exercice des IADE fit, fait et fera toujours réagir la SOFIA.

initials AB

— -

ANNEXES GRILLES SALARIALES IADE
Contribution à la reflexion GT1 IPA urgences novembre 2020
Groupe de travail IPA urgence 15 octobre 2020
Histoire de réanimer l’âme des IADE 3
Infirmière en pratique avancée, médecine d’urgence, référentiel d’activités
ONI Infirmier anesthésiste diplômé d’Etat, avis sur la profession
Référentiel de formation des IADE
tableau comparatif du devenir de l’IADE

[...]

  • Des eaux troubles
  • Soudain troublent
  • Mes sens
  • La décadanse
  • M’a perdue
  • Ah tu me tues
  • Mon amour
  • Dis m’aimes-tu ?
  • Je t’aimais
  • Déjà mais
  • Nuance
  • La décadanse
  • Plus encore
  • Que notre mort
  • Lie nos âmes
  • Et nos corps