Compte-rendu SUD réunion IADE/MAR du jeudi 6 avril 2016 au ministère de la santé

mardi 19 avril 2016
par  Arnaud Bassez
popularité : 2%

Livré in extenso. Sans aucun esprit partisan. Pour l’information de tous.

AB

- Avant propos

« C’est un compte rendu officiel de notre organisation...Non seulement sud était convié mais à solliciter un compte rendu commun...Le collectif ufmict devait en faire la trame...Rien n’est venu nous avons considéré à 2 semaines de la dite réunion que vous deviez avoir l’information. Maintenant elle prêtera et prête déjà du reste à des interprétations. Lisez la en toute objectivité elle a le mérite d’exister. »

Olivier YOUINOU (IADE-SUD)

CR SUD réunion IADE/MAR du jeudi 6 avril au ministère de la santé

  • Présents : IADE représentant de Cfdt, CGT, FO, SNIA, l’UNSA, SUD. MAR représentant la SFAR, le SNAR (Syndicat National des Anesthésistes Réanimateurs de France), le SNPHAR-E.
  • Absents : Les médecins urgentistes attendus pour la séquence de l’après-midi ne se sont pas déplacés.

- Réunion du matin avec les MAR (10:00 / 13:00)

Rappel du contexte : Demande d’une reconnaissance professionnelle à travers une grille indiciaire revalorisée, questionnement autour des IPA, … quel avenir pour l’IADE, refus de réviser statuts et grilles indiciaires pour la DGOS avant de nous être repenchés sur notre exercice IADE ...

Révision du décret : Remplacer le terme « protocole » par le mot « stratégie » permettrait de mieux caractériser l’exercice professionnel IADE sans le faire basculer dans une « autonomie » dont les MAR ne veulent pas entendre parler. Il est rappelé l’importance fondamentale du binôme MAR-IADE, comme la garantie de la sécurité et des progrès dans la pratique de l’anesthésie en France. Ce binôme indissociable, qui n’a pas d’équivalent dans la collaboration médicale-paramédicale, est reconnue par tous. Elle n’est pas et ne doit pas être remise en question.

L’utilisation des termes « conduite d’une stratégie » conforterait ce fonctionnement en binôme tout en réactualisant et modernisant le décret qui définit notre champ d’exercice.
« Autonomie » et « indépendance » sont des terminologies réfutées en bloc par les MAR car remettant en cause le fonctionnement et l’exclusivité du binôme MAR-IADE.
Exit les transferts de tâche évoqués au départ, comme la VPA (visite pré anesthésique) entre autres.

Les représentants médicaux insistent sur la délégation de tâches encadrée par des recommandations, des décrets, et une formation qui n’est pas remise en question. Il y a alors partage de responsabilités, chacun restant responsable de ses actes bien sûr. La prise en charge de l’anesthésie relève de la responsabilité médicale uniquement. Pour rappel, la délégation de responsabilité n’existe pas sur le plan juridique.

Les pratiques avancées (IPA) viennent polluer le débat car leur définition anglo-saxonne ne permet pas une transposition directe dans notre organisation sanitaire. A travers leur formation, leur diplôme et leur exercice professionnel, les IADE sont de fait des IPA comme le reconnaissent unanimement MAR et IADE. Mais ce concept d’IPA sera-t-il retenu ?

SUD explique que la notion d’IPA est un cheval de Troie introduit par la DGOS pour nous faire récupérer des actes médicaux, voire fracturer le binôme MAR-IADE pour inventer ensuite des professions intermédiaires. Notre métier est protégé par un DEIA gradé Master et une exclusivité d’exercice. Ces 3 caractéristiques constituent la base de notre exercice professionnel. Nous rappelons également qu’à nos yeux, être trop précis dans les textes, risque de nous enfermer dans un cadre finalement plus réducteur et plus contraignant pour notre exercice. Nous nous opposons à ouvrir notre exercice au contrôle d’autres spécialités médicales que l’anesthésie. Le binôme MAR/IADE est une exception dans son fonctionnement et sa complémentarité dans notre système de soins français, protégeons cette exception dont l’efficacité n’est plus à démontrer.

A la notion validée par tous ici présents « 1 MAR, 1 IADE, 1 site d’anesthésie », le trépied qui garantit les bonnes pratiques et la sécurité en anesthésie, SUD reprécise que l’anesthésie hors bloc est en plein développement et que les risques de dérapages et les espoirs de casser ce binôme n’ont jamais été aussi prégnants.
Il est évoqué d’introduire dans notre décret de compétence la notion de « site d’anesthésie » pour cadrer géographiquement notre exercice intra-hospitalier.
Les MAR rappellent que le nombre d’anesthésies réalisées en France est passé de 3 000 000 en 1980, à 8 000 000 en 1996, pour arriver à 12 000 000 en 2016 …

A la piste des IPA (article 119 de la loi de modernisation du système de santé) et des soins complexes offrant peu de perspectives réellement intéressantes pour les IADE, nous préférons de loin la piste de la valorisation des compétences acquises à travers des grilles indiciaires revalorisées.
A l’évolution et la reconnaissance de notre exercice professionnel dans nos pratiques quotidiennes, s’est ajoutée une reconnaissance académique de notre DEIA (gradé master). Il est logique d’y apporte le complément salarial par une réévaluation de notre grille indiciaire.
La prise en charge de l’anesthésie débute à l’hospitalisation et se termine à la sortie de l’établissement pour le patient. Ce processus répond à une demande d’intervention chirurgicale, radiologique ou pour d’autres gestes ou examens. L’IADE intervient par délégation de tâche dans une partie de ce processus, dans le cadre d’un décret de compétences.

Les thèmes évoqués par la DGOS concernant le champ de l’anesthésie (Contribution des IADE à la visite pré-anesthésique sous la forme d’une check-list en double lecture par le MAR, prise en charge de la douleur aiguë post-opératoire par adaptation des prescriptions initiales du MAR, possibilité pour les IADE de contribuer aux consultations douleur et aux Comités de Lutte contre la Douleur des établissements de santé, poses complexes de voies veineuses périphériques en dehors du bloc opératoire. La question de la pose par les IADE des « Picc Line » ou cathéters veineux centraux écho-guidées) n’auront pas été traités en tant que tels, car ne faisant pas l’unanimité des participants autour de la table.

La CGT et FO revendiquent la place de l’IADE en SMUR, le SNIA défend le rôle de l’IADE dans la lutte contre la douleur. Le Pr Ecoffey constate que la plus-value IADE n’interviendrait que dans 5% des sorties SMUR. Opposition pour un exercice de droit sur le SMUR et la douleur chronique. Pour autant la valeur de l’IADE en SMUR est réelle, il reste à définir son cadre d’exercice. Concernant le rôle de l’IADE en extrahospitalier, les MAR considèrent qu’il faut un décret spécifique pour en cadrer l’exercice avec les médecins spécialisés en médecine d’urgence et ne pas morceler le décret existant au risque d’y créer une brèche dans laquelle viendraient s’y engouffrer d’autres spécialités médicales, et le secteur privé en particulier. Ce serait alors fatal pour notre profession et notre binôme. Le débat reste ouvert ... d’où la nécessité de deux textes bien distincts.
Notre métier socle est le métier d’infirmier, notre spécialité est IADE et passer d’un « protocole » à une « stratégie » répondrait à la modernisation de notre décret de compétences et sa réactualisation par rapport à notre nouveau référentiel de formation de 2012. Le SNPHAR-E partage notre revendication de reconnaissance indiciaire mais pas dans l’évolution des compétences.

Alors que la réunion arrive à son terme, SUD repose la question de la garde paramédicale, un thème également porté par le collectif IDF. Ce n’était pas à l’ordre du jour de cette réunion, néanmoins il va falloir que les IADE s’approprient ce débat pour le porter ensuite au-devant des revendications qui conditionnent et reconnaissent notre exercice professionnel comme indissociable de la permanence de soins.
Rien n’a été acté en séance, mais les échanges avec nos partenaires médicaux de prédilection se sont déroulés dans un climat constructif et nous nous donnons rendez-vous le 2 mai pour la prochaine réunion. Nous aurons tous entretemps consulté nos organisations respectives.

- Réunion de l’après-midi en l’absence des médecins d’urgence (14:00 / 16:30)

  • Présents : Représentant IADE.
  • Absence des représentants de médecins d’urgence, signalée à la DGOS.

1. La réalisation des transports infirmiers inter-hospitaliers (T2IH) des patients intubés, ventilés et/ou sédatés par les IADE ne fait pas débat, il reste à définir si cette activité relève de l’exclusivité d’exercice IADE ou d’une priorité. L’ensemble des participant s’accorde à recommander une exclusivité IADE dans ce type de transport pour ce type de patients. SUD met en garde l’assemblée sur un risque majeur pour l’IADE en SMUR d’être quasi-exclusivement cantonnée à cette activité TIIH, d’autant plus que les GHT vont créer un appel d’air considérable pour ce type de transports.

2. Concernant le travail de l’IADE sous la responsabilité du médecin urgentiste (et non plus seulement des MAR), et le maintien de la place des IADE dans les transports SMUR avec la possibilité d’exercer au sein des SAU, notamment lors de la prise en charge des patients en déchocage, SUD émet une forte réserve. L’ensemble des IADE n’adhère pas à cette alternative, qui ouvre une brèche dans le binôme MAR/IADE et de le voir disparaître sous la poussée d’autres spécialités médicales.
Il apparaît pourtant nécessaire de faire évoluer un cadre règlementaire rédigé à une époque où les MAR étaient encore en forte activité dans les SAMU et SMUR. Proposition de faire apparaître à un moment dans les textes mais de manière bien distincte de l’activité en intra-hospitalier, que « ...En extra-hospitalier, l’IADE peut collaborer sous la responsabilité du médecin urgentiste dans la prise en charge de patients ... »

3. Au sujet de l’expérimentation d’équipages IADE dans les SMUR, répondant à un cahier des charges précis et faisant l’objet d’une évaluation scientifiquement validée, il n’a pas été possible de trouver un consensus. SUD s’est opposé fermement à cautionner ce type d’expérimentation, au motif que c’est au ministère de prendre ses responsabilités et l’initiative de mettre en place avec l’ensemble des acteurs concernés une offre de soins graduée pour les T1 en pré-hospitalier. La-aussi, le piège est un peu grossier ...
Le débat a eu lieu, entre représentants IADE, loin des errements « facebookiens ». Il semble pouvoir s’orienter vers des consensus possibles, à notre niveau tout au moins. Nous ne sommes pas les seuls concernés dans ce dossier.

Prochaines réunions le 2 mai 2016.

Alors que des AG de collectifs sont imminentes, nous ne pouvions ni ne voulions attendre plus longtemps pour vous communiquer le CR de cette réunion MAR/IADE du 4 avril 2016 au ministère de la santé. Nous le devons aux IADE que nous représentons, et plus largement à la profession. Nous vous livrons le point de vue de SUD et nos perspectives au-delà de ces réunions qui à l’évidence ne répondront pas à l’ensemble des revendications IADE. Car soyons clairs, il ne s’agit pas de réclamer du travail supplémentaire mais bien d’obtenir une revalorisation de notre salaire !

Les IADE revendiquent une grille de salaire à hauteur de leur DEIA gradé master, de leur expertise et de leur exercice professionnel de fait en pratiques avancée. Les IADE réclament également la reconnaissance d’une véritable garde paramédicale intégrée dans le cadre de la permanence des soins et un retour à la prise en compte de la pénibilité. Mais pour obtenir tout cela, il faudra aller le chercher nous-même, avec force et détermination.

  • Jerôme GUY
  • IADE
  • syndicat SUD

Articles publiés dans cette rubrique

mardi 19 avril 2016
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu SUD réunion IADE/MAR du jeudi 6 avril 2016 au ministère de la santé

Livré in extenso. Sans aucun esprit partisan. Pour l’information de tous.
AB
Avant propos
« C’est un compte rendu officiel de notre organisation...Non seulement sud était convié mais à solliciter un compte rendu commun...Le collectif ufmict devait en faire la trame...Rien n’est venu nous avons (...)

samedi 26 décembre 2015
par  Arnaud Bassez

Etat d’urgence à la SFMU

Le réveil de la farce
Un éditorial des annales française de médecine d’urgence en date du 22 décembre 2015, revient sur la publication qui a été faite sur la Place de l’IADE en service mobile d’urgence et réanimation. Perspectives d’avenir. (Bruno Huet)
Il faut savoir avant tout à qui nous avons affaire. (...)

mardi 6 octobre 2015
par  Arnaud Bassez

Croisiade 2015-2016-2017

Le mouvement IADE 2015-2016-2017
Revenant comme une brise du printemps, fidèle au rendez-vous décennal ou même quinquennal à présent (bien malgré nous), les IADE repartent donc en campagne, en croisade, en ce que vous voulez, mais à force ça a comme un goût de revenez-y un peu trop prononcé, la (...)

jeudi 1er octobre 2015
par  Arnaud Bassez

1er octobre 2015 à Paris

Premier coup de semonce, cinq ans après.
1200 IADE présents d’après les chiffres.
Honnêtement on commence à en avoir marre de se voir trop souvent. A chaque fois remettre le couvert 14 Avenue Duquesne à Paris ça devient pénible.
On préférerait être peinards, dans nos blocs, smur, cesu, école.
Le pavé (...)

mercredi 23 septembre 2015
par  Arnaud Bassez

Guide du manifestant IADE

Conseils utiles
Dans une manifestation, il se passe de nombreuses choses.
Entre les policiers en civil qui cherchent à avoir des nouvelles (les fameux RG ont été supprimés en 2008, ils sont chargés de renseigner le gouvernement sur l’état de l’opinion et les mouvements sociaux, et ont été recrées (...)

jeudi 21 mai 2015
par  Arnaud Bassez

21 mai 2015 en France

Petit coup d’œil sur la grève IADE de ce jour, à travers la France.
Pardon à ceux qui ne sont pas cités.
Compilation depuis la page facebook "IADE en colère".
D’après les estimations du Snia, près de 80 % des personnels concernés ont répondu à l’appel à la grève dans toute la France.
Sur les (...)

samedi 7 juin 2014
par  Alexandre Girard

5 juin 2014 : Master Day

La relève est aussi là, pour palier l’absence du reporter habituel. Un grand merci à Alexandre qui fait ici ses premières armes. (AB)
En ce jour du 5 juin 2014, le monde entier est venu voir comment on se faisait les dents dans la rue. Que du beau monde, Poutine, Obama, et même la reine (...)

vendredi 24 mai 2013
par  Arnaud Bassez

IADE au rabais à Roubaix

Ici sont colligés tous les textes, liens et communiqués de la dérive du CH de Roubaix, qui souhaite intégrer des IDE belges ayant validé une formation d’une année pour prétendre être équivalent à la nôtre.
Retrouvez les dernières informations
En relais aussi sur le forum
§§§
Le mauvais pari de Roubaix (...)

dimanche 29 janvier 2012
par  Arnaud Bassez

Droit d’option IADE 2012

Pour comprendre le protocole "Bachelot", le SNIA propose un document rédigé par Agnès Moreaux, conseillère nationale SNIA.
Vous y retrouverez des explications pour faire au mieux votre choix.
La page du SNIA dédiée à la problématique.
La CGT explique également le passage de catégorie
A ce titre, la (...)

samedi 2 octobre 2010
par  Arnaud Bassez

L’Empire contre-attaque

Je suis ton pire !
1er octobre 2010.
Annoncée prématurément comme le D day IADE, la journée qui allait tout casser, cette journée allait en effet tenir certaines de ses promesses.
Encore une fois, les IADE ont déjoué les autorités en gardant un secret jalousement gardés par les détenteurs du lieu (...)

vendredi 25 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte rendu du 25 juin 2010 à Paris

10 heures du matin, les IADE s’étaient donnés rendez-vous au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche afin d’investir les lieux. Ce qui fut fait.
Je propose de mettre sur la carlingue des nos respirateurs les autocollants des ministères envahis, comme les as de l’aviation. On commence (...)

mercredi 9 juin 2010
par  Arnaud Bassez

8 juin 2010 : Le grand bleu

Les IADE de France s’étaient à nouveau réunis autour de ce qui était le point final du cache-cache IADE-policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) communément appelé RG.
Ceux-ci ont dû faire tintin quant à savoir la destination véritable des IADE. En effet un jeu de piste (...)

vendredi 4 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu AG ministèrielle du 3 juin 2010

Communiqué de Damien Guillou, collectif iade
Bonjour à tous,
Afin de résumer et de clarifier la journée d’hier, le collectif des infirmiers anesthésistes vous adresse ce mail qui suscitera malgré tout un certain nombre de questions eu égard aux engagements en privé de messieurs Bubien et Vayne au (...)

vendredi 28 mai 2010
par  Arnaud Bassez

27 mai 2010 : Les IADE prennent la Bastille

Suite à l’invitation par la CGT faite aux IADE d’être en tête de cortège, derrière les leaders syndicaux, les IADE de Paris et ile de France se sont rendus à l’invitation et ont défilé jusqu’à la Bastille le 27 mai 2010
Cette manifestation unitaire FSU, CGT, CFDT, UNSA, Solidaires, partait de la Place (...)

mercredi 19 mai 2010
par  Arnaud Bassez

18 mai 2010 : Nos lettres de noblesse

Toutes les photos ici présentes, sont d’Arnaud BASSEZ
Quelle belle journée !!
Quelle belle journée pour manifester. Merci au soleil qui a bien fait les choses. Ce n’était pas gagné avec cette météo changeante.
2500 infirmiers anesthésistes s’étaient donnés rendez-vous place Denfert Rochereau à Paris. (...)

mardi 11 mai 2010
par  Arnaud Bassez

Protocole Bachelot pour les nuls

Le protocole Bachelot a été le détonateur qui a remis les IADE dans la rue.
Petite tentative d’historique de ce protocole injuste, inadapté et inique.
Qui a dit en 2007, « Malgré les grands services qu’ils et elles rendent à la société, aux patients et à leurs familles, les infirmières et les infirmiers (...)

mardi 4 mai 2010
par  Arnaud Bassez

4 mai 2010 : du bleu dans les yeux

On the road again and again and again !!
La vague bleue déferle à nouveau le 4 mai 2010.
Bleu comme celui que les IADE ont au cœur, depuis le coup de poignard des députés qui ont voté le texte du protocole Bachelot le 27 avril 2010.
Bleue comme la couleur des casaques arborées par la profession en (...)

dimanche 4 avril 2010
par  Arnaud Bassez

Les documents de la lutte IADE : grève nationale 2010

Depuis le protocole Bachelot, la lutte IADE, les vidéos diverses, l’AG du 30 mars 2010 à la bourse du travail de Paris, les actions locales, les relations SFAR-SNARF-SMARNU-CFAR-SNPHAR-e, les EGAR, les tracts syndicaux, les courriers aux Députés et Sénateurs, au SNIA, l’ONI. le LMD, les questions des (...)

mardi 30 mars 2010
par  Arnaud Bassez

30 mars 2010 : le national rassemblé

En pointant la souris sur certaines photos, des légendes les accompagnent. En cliquant dessus, elles apparaissent plus grosses
Encore une journée de rassemblement IADE en ce 30 mars 2010, faisant suite au mouvement du 11 mars 2010 Devant une météo à peu près clémente, les IADE étaient environ 1000 (...)

jeudi 11 mars 2010
par  Arnaud Bassez

11 mars 2010 : un rendez-vous réussi !

En cliquant sur les photos, celles-ci s’afficheront en plus grande taille. En passant la souris dessus, une légende les accompagne.
Très forte mobilisation des IADE en ce 11 mars 2010. Environ 1500 professionnels d’après mes estimations, (1400 selon les RG) étaient présents sur le pavé parisien, (...)

Brèves

Over and ever

samedi 30 septembre

Notre collègue Bruno Philibien propose et organise une journée de rencontre de la profession.

Une initiative qu’il faut saluer.

Opération over’IADE 79

samedi 4 novembre à 12:00 - 18:00

Thouars , 26 rue Henri Barbusse 79100

Journée de rencontre et d ’échange IADE , ouverte aux différents acteurs de la profession.
L ’équipe Iade du CHNDS (Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres ) partage elle aussi une période d’incertitude sur différents sujets .

  • - Place de l’iade en Smur remise en cause .
  • - Permanence des soins et réorganisation du temps de travail.
  • - Profil de poste en cours de redéfinition. (iade ou le couteau suisse d une structure ?).
  • - Procédure juridique en cours.

Cette actualité n ’est pas un cas isolé , elle se retrouve sur l’ensemble du territoire.

Nous partageons la volonté commune d aboutir à une vraie reconnaissance de notre profession qui ,aujourd’hui, n est plus à démontrer au sein des blocs opératoires publiques ou privés .Le nouveau décret est l’expression de notre quotidien.

Nous sommes tous en attente d’une reconnaissance salariale en lien avec notre fonction , notre expertise. Mais celle-ci tarde à venir .
les faits ne sont pas en notre faveur. Quid des dernières maigres propositions .

il y a eu un appel à se retrouver , à débattre , à s’organiser, à proposer. Tout ceci ne peut se faire en un claquement de doigt.
commençons le 4 novembre 2017 . juste une première pierre .

logistique.
Bar Le Terminal https://www.facebook.com/leterminal79/
=> ouverture des lieux possible dès 12h .prévoir restauration (commerce à emporter à proximité ).
=> début de la session 14h .
=> fin de la session 18h.
la maison n accepte pas les règlements de compte !

After possible .
indiquez nous ceux qui désirent rester le soir en terre Deux Sevrienne . On peut prévoir restaurant / voir hébergement Mais les places seront limitées
la santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.

Publication du Décret n° 2017-984 du 10 mai 2017

vendredi 12 mai

Décret n° 2017-984 du 10 mai 2017 portant statut particulier du corps des infirmiers anesthésistes de la fonction publique hospitalière

Il concerne les actuels IADE Infirmiers en Soins Généraux et Spécialisés (ISGS grade 3 et grade 4), dits sédentaires, qui de fait basculent dans ce nouvel espace législatif.

Ça ne résout pas pour autant le sort des autres membres de la corporation, les « actifs », qui jusqu’à preuve du contraire continuent à former des IADE promis au statut sédentaire.

Qui a dit « égalité » dans la devise de France ?

Décret n° 2017-984 du 10 mai 2017 portant statut particulier du corps des infirmiers anesthésistes de la fonction publique hospitalière

AB

Résumé de la séance du 16 mars 2017, du CSFPH (conseil supérieur de la fonction publique)

vendredi 17 mars

Résumé de la séance du 16 mars 2017, du CSFPH (conseil supérieur de la fonction publique).

Je reprends un post de Vincent, diffusé sur Facebook, où certains d’entre nous n’ont pas accès.

Voilà .... le dossier IADE vient de passer
Hélas sans surprise sur le texte, les clivages se sont retrouvés

D’un côté :
- CGT - FO et SUD qui se sont opposés au texte et ont tenté de faire passer des amendements pour soit obtenir de nouvelles négociations, soit, sans valider le texte, lui apporter des améliorations

De l’autre
- CFDT et UNSA qui ont cependant dénoncé le niveau de revalorisation très insuffisant de la revalorisation mais ont tout de même donné un avis favorable au texte global

A noter le collège des employeurs (des directeurs de la FHF) qui a rejeté tous nos amendements et a voté favorablement sur l’ensemble du texte comme CFDT et UNSA

Tout le monde a acté le point de difficulté représenté par les cadres de santé IADE mais avec des approches très différentes

Au final :
Le gouvernement a maintenant les mains libres pour faire passer son texte en force sans le modifier et sans plus de concertation... Si tant est qu’il y en a vraiment eu.

Vos actions et les votes ultra majoritaires des organisations syndicales représentatives ( plus de 64 % de représentativité plus en filigrane celle "officieuse" du SNIA avec qui nous sommes en lien ) nous dégagent de tout contrat moral ...

Ce texte est totalement inadapté et insuffisant,
Nous prendrons donc l’argent des primes et la création du corps mais rien n’est réglé et rien n’est signé et les IADE ne sont engagés en rien.
Ça c’est grâce à votre mobilisation et en particulier celle des derniers jours
Ne brisons pas tout le travail effectué, restons soudés, continuons à nous réunir et envisageons ensemble la suite à donner.

Vincent PORTEOUS

  • IADE/SF
  • Syndiqué CGT

Ps ; Un compte-rendu plus complet sera diffusé.

AB

Quand le ministère renvoie l’Ah censeur

vendredi 17 mars

Le ministère préfère taire les chiffres des grévistes actuels.

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, c’est à lire sur le forum.

Qui a dit "la démocratie ça s’encadre" ?

AB

Raccourci

vendredi 17 février

Nous sommes ça :

Actuellement notre reconnaissance s’apparente à ça :

On va donc encore faire ça :

AB