Docs en stock 19

Sfar 2016
mercredi 28 septembre 2016
par  Arnaud Bassez
popularité : 1%

SFAR 2016

Si la connaissance crée parfois des problèmes, ce n’est pas l’ignorance qui permet de les résoudre. (Isaac Asimov)

La SOFIA diffuse les exposés du congrès de la SFAR 2016, qui s’est tenu du 22 au 24 septembre 2016 à Paris. Ce congrès démontre la richesse de l’anesthésie-réanimation dans tous les aspects de son exercice.

59 documents, 39 MO à télécharger.

- Sommaire

- A lire ou relire

Soit plus de 2487 documents en téléchargement, incluant cet article.

A lire aussi compil utile (on n’en sait jamais assez)

- AFISAR 2013 et 2014, les publications

Et les nouveautés dans les produits, matériels vus sur le congrès 2013.

Sans oublier la rubrique Olympiade

Le coin lecture

§§§

Conférences d’actualisation

Le point sur : bloc interscalénique et bloc sciatique
Philippe CUVILLON (Nîmes), Olivier RONTES (Paris)

  • o Rappels anatomiques et territoire nerveux
  • o Technique et modalités de réalisation
  • o Indications, pièges et astuces
Le point sur bloc interscalénique et bloc sciatique Philippe CUVILLON (Nîmes), Olivier RONTES (Paris)

Quelle place pour les Gabapentinoïdes dans l’analgésie périopératoire en 2016 ?
Valeria MARTINEZ (Garches)

  • o Indications, bénéfices, limites, modalités d’administration (posologies, surveillance, effets secondaires)
  • o Faut-il instituer un traitement par gabapentinoïdes en péropératoire ? Si oui, chez quels patients, pour quel bénéfice ? Faut-il le poursuivre en postopératoire et sous quelles modalités ?
  • o Faut-il prémédiquer les patients avec les gabapentinoïdes ?
  • o Comment gérer un traitement chronique par gabapentinoïdes ?
  • Hémodynamique en anesthésie pédiatrique
Quelle place pour les Gabapentinoïdes dans l’analgésie périopératoire en 2016 Valeria MARTINEZ (Garches)

Monitorage de la saturation tissulaire en oxygène en périopératoire de la chirurgie pédiatrique et néonatale
Corinne LEJUS (Nantes)

  • o Principe de mesure de la saturation tissulaire en oxygène
  • o Principaux sites de mesure possibles
  • o Apport périopératoire de la mesure de la saturation tissulaire en O2 : diagnostic et pronostic
  • o Le futur du monitorage de la saturation tissulaire en O2
Monitorage de la saturation tissulaire en oxygène en périopératoire de la chirurgie pédiatrique et néonatale Corinne LEJUS (Nantes)

Mobilité et réhabilitation en réanimation
Jean-Michel CONSTANTIN (Clermont-Ferrand)

  • o Décrire l’intérêt des techniques de réhabilitation précoce en réanimation
  • o Décrire les modalités de réalisation de ces techniques de réhabilitation précoce en réanimation
  • o Préciser les pathologies pour lesquelles la mobilisation précoce et la réhabilitation ont montré un bénéfice
Mobilité et réhabilitation en réanimation Jean-Michel CONSTANTIN (Clermont-Ferrand)

Réponse inflammatoire exacerbée après traumatisme sévère : de la physiopathologie au traitement
Anatole HARROIS (Fontenay-Sous-Bois)

  • o Comprendre la physiopathologie de la réponse inflammatoire post-traumatique
  • o Connaître les conséquences en termes de défaillances d’organes et de complications septiques
  • o Connaître les cibles thérapeutiques potentielles
  • Urgences
Réponse inflammatoire exacerbée après traumatisme sévère de la physiopathologie au traitement Anatole HARROIS (Fontenay-Sous-Bois)

Nouveaux concepts du triage en médecine de catastrophe
Pierre CARLI (Paris)

  • o Rappeler brièvement l’historique et les fondements du triage en médecine de catastrophe
  • o Exposer les grands principes du triage tel qu’il est effectué actuellement
  • o Présenter l’adaptation du triage aux nouveaux risques en particulier lors d’attentats
  • o Présenter les évolutions possibles du triage dans le futur grâce aux nouveaux outils informatiques et multimédia et leurs avantages potentiels
Nouveaux concepts du triage en médecine de catastrophe Pierre CARLI (Paris)

Syndrome des jambes sans repos en périopératoire
Isabelle ARNULF (Paris)

  • o Enoncer l’incidence du syndrome des jambes sans repos
  • o Présenter la physiopathologie, en particulier les facteurs de risque périopératoires d’exacerbation
  • o Définir la stratégie thérapeutique à adopter
  • o Présenter les domaines de la recherche en cours sur la prise en charge périopératoire du syndrome des jambes sans repos
Syndrome des jambes sans repos en périopératoire Isabelle ARNULF (Paris)

Syndrome d’apnée obstructive du sommeil et anesthésie (SAOS)
Jean-François PAYEN (Grenoble)

  • o Connaître la physiopathologie du SAOS
  • o Savoir rechercher et dépister un SAOS
  • o Connaître la conduite à tenir chez un patient porteur d’un SAOS
Syndrome d’apnée obstructive du sommeil et anesthésie (SAOS) Jean-François PAYEN (Grenoble)

Gestion périopératoire des anticoagulants oraux
Pierre ALBALADEJO (Grenoble)

  • o Présenter rapidement les anciens et nouveaux anticoagulants oraux et leurs grandes indications
  • o Présenter la prise en charge pour une chirurgie programmée ou pour une chirurgie urgente en fonction des risques thrombotiques et hémorragiques. Evoquer le cas de l’anesthésie loco-régionale (périphérique et axiale)
  • o Discuter les spécificités de la prise en charge en cas d’hémorragie active sous anticoagulants et proposer des algorithmes thérapeutiques
Gestion périopératoire des anticoagulants oraux Pierre ALBALADEJO (Grenoble)

Limitation et arrêt des soins
Olivier FOURCADE (Toulouse)

  • o Présenter l’évolution du cadre législatif
  • o Expliciter la loi en vigueur
  • o Proposer les outils d’évaluation des pratiques sur le sujet
Limitation et arrêt des soins Olivier FOURCADE (Toulouse)

Prise en charge de l’œdème angioneurotique
Paul-Michel MERTES (Strasbourg)

  • o Rappeler l’épidémiologie de l’œdème angioneurotique ainsi que les différentes classifications
  • o Exposer la physiopathologie de l’œdème angioneurotique
  • o Présenter la symptomatologie clinique chronique et aiguë
  • o Présenter les éléments du diagnostic positif et les principaux diagnostics différentiels
  • o Décrire la prise en charge thérapeutique au long cours et lors des crises aiguës
Prise en charge de l’œdème angioneurotique Paul-Michel MERTES (Strasbourg)

Utilisation des adjuvants associés aux anesthésiques locaux pour l’analgésie péridurale au cours du travail
Marie-Pierre BONNET (Paris)

  • o Expliciter le rationnel à l’emploi d’adjuvant(s) aux anesthésiques locaux pour l’analgésie péridurale au cours du travail (réduction du bloc moteur, impact sur la marche du travail,…)
  • o Présenter les principales données publiées qui ont conduit à recommander l’addition systématique d’un morphinique liposoluble
  • o Discuter le rôle potentiel (avantages / inconvénients) des autres adjuvants : clonidine, adrénaline, néostigmine,...
Utilisation des adjuvants associés aux anesthésiques locaux pour l’analgésie péridurale au cours du travail Marie-Pierre BONNET (Paris)

Curarisation mode d’emploi, en anesthésie et en réanimation
Christophe BAILLARD (Bobigny)

  • o Rappeler les indications et les bénéfices de la curarisation en anesthésie, et les risques liés à l’administration et à la curarisation résiduelle
  • o Discuter les bénéfices et les indications de la curarisation en réanimation et les bonnes pratiques d’utilisation
  • o Décrire les principes du monitoring, les appareils disponibles et les valeurs à cibler pendant la chirurgie, pendant la ventilation en réanimation et avant l’extubation
  • o Discuter les indications et les modalités pratiques de l’antagonisation pharmacologique
Curarisation mode d’emploi, en anesthésie et en réanimation Christophe BAILLARD (Bobigny)

Damage Control Jean-Louis DABAN

  • o Rappeler brièvement l’historique du concept de « damage control surgery »
  • o Développer l’argumentaire physiopathologique justifiant cette stratégie de prise en charge
  • o Exposer les différentes variantes du damage control actuellement définies : DC resuscitation, DC hématologique, et DC ground zero
  • o Présenter l’application du Damage Control aux différentes étapes du parcours patient : du préhospitalier au déchocage et à la réanimation
Damage Control Jean-Louis DABAN

De la pression de plateau à la pression motrice
Hadrien ROZE (Bordeaux)

  • o Connaître les définitions et les bases physiologiques et physiopathologiques justifiant le monitorage de ces pressions lors de la ventilation mécanique
  • o Comprendre la littérature récente légitimant l’évolution du concept
  • o Savoir utiliser en pratique le concept de pression motrice
De la pression de plateau à la pression motrice Hadrien ROZE (Bordeaux)

Place de l’oxygénothérapie à haut débit en réanimation
Francois STEPHAN (Le Plessis-Robinson)

  • o Expliquer le substrat physiopathologique sous-tendant l’utilisation de l’oxygénothérapie à haut débit en réanimation
  • o Comparer l’oxygénothérapie à haut débit en réanimation aux techniques de ventilation non invasive disponibles
  • o Définir les indications et les non indications de l’oxygénothérapie à haut débit en réanimation
  • o Présenter les domaines de la recherche en cours sur l’oxygénothérapie à haut débit en réanimation
Place de l’oxygénothérapie à haut débit en réanimation Francois STEPHAN (Le Plessis-Robinson)

Indications du fer et de l’érythropoïétine en anesthésie Sigismond LASOCKI (Angers)

  • o Connaître la physiopathologie du fer et de l’EPO
  • o Connaître la place du fer oral, des différentes formulations de fer injectable, le cadre de leur administration et les schémas posologiques
  • o Connaître les indications, les schémas posologiques de l’EPO et la place des biosimilaires
  • o Proposer des schémas thérapeutiques pour les situations les plus fréquentes
Indications du fer et de l’érythropoïétine en anesthésie Sigismond LASOCKI (Angers)

Conférences d’essentiel

Contrôle de la pression artérielle en rachianesthésie (phényléphrine, ondansétron., …) Vincent MINVILLE (Toulouse)

  • o Rappeler les éléments de physiologie permettant de comprendre la régulation de la pression artérielle
  • o Expliciter l’action sympatholytique de la rachianesthésie et son retentissement sur le débit cardiaque et la pression artérielle
  • o Préciser l’action des différents vasopresseurs (éphédrine, phényléphrine, noradrénaline, …) utilisables pour contrôler la pression artérielle lors de la rachianesthésie et l’action potentielle d’autres molécules (ondansétron, …)
  • o Indiquer la place potentielle du remplissage vasculaire lors de la rachianesthésie en fonction de la situation clinique et hémodynamique ainsi que ses modalités de mise en œuvre le cas échéant
  • o Proposer un algorithme de prise en charge de l’hypotension
Contrôle de la pression artérielle en rachianesthésie (phényléphrine, ondansétron., …)Vincent MINVILLE (Toulouse)

Expansion volémique en pédiatrie Fabrice MICHEL (Marseille)

  • o Particularités de la volémie chez l’enfant
  • o Quels sont les solutés disponibles leurs avantages et effets secondaires ?
  • o Quelle est la balance bénéfice-risque pour chaque soluté ?
  • o Comment conduire une expansion volémique en pratique ?
Expansion volémique en pédiatrie Fabrice MICHEL (Marseille)

Le débit cardiaque en réanimation Daniel DE BACKER (Bruxelles, Belgique)

  • o Déterminants du débit cardiaque
  • o Méthodes de mesures
  • o Intérêts et limites en réanimation
Le débit cardiaque en réanimation Daniel DE BACKER (Bruxelles, Belgique)

Traumatisme crânien à la phase aiguë
Thomas GEERAERTS (Toulouse)

  • o Connaître, hiérarchiser et savoir prévenir les agressions cérébrales secondaires d’origine systémique
  • o Savoir utiliser le Doppler transcrânien à la phase aiguë du traumatisme crânien
  • o Savoir proposer une stratégie hiérarchisée de prise en charge de l’hypertension intracrânienne à la phase aiguë
  • o Connaître les indications neurochirurgicales à la phase aiguë d’un traumatisme crânien
Traumatisme crânien à la phase aiguë Thomas GEERAERTS (Toulouse)

Echographie du patient choqué
Laurent MULLER (Nîmes)

  • o Rappeler brièvement la physiopathologie de l’état de choc et les principales conséquences anatomiques et physiologiques
  • o Décrire les éléments sémiologiques échographiques de diagnostic positif, différentiel et étiologique
  • o Proposer une stratégie de démarche diagnostique échographique chez le patient choqué
  • o Evoquer le niveau de formation nécessaire pour un AR non spécialisé en échographie
Echographie du patient choqué Laurent MULLER (Nîmes)

Anesthésie du patient porteur d’une HTAP, hors chirurgie cardiaque
Alexandre MEBAZAA (Paris)

  • o Connaître la définition et les principales causes d’HTAP
  • o Comprendre la physiopathologie et les conséquences cliniques de l’HTAP
  • o Savoir les implications de l’HTAP dans la pratique anesthésique quotidienne en chirurgie non cardiaque
  • o Préciser les modalités d’évaluation du risque péri-opératoire lié à l’HTAP
  • o Proposer un algorithme de prise en charge péri-opératoire : de l’évaluation préopératoire à la prise en charge peropératoire
Anesthésie du patient porteur d’une HTAP, hors chirurgie cardiaque Alexandre MEBAZAA (Paris)

Patient neutropénique en réanimation
Djamel MOKART (Marseille)

  • o Rappeler brièvement la définition et les causes de neutropénie en réanimation
  • o Evaluer le risque infectieux et connaître la microbiologie des épisodes infectieux chez le patient neutropénique
  • o Connaître les principes du traitement du patient neutropénique fébrile
  • Situations à risque en anesthésie
Patient neutropénique en réanimation Djamel MOKART (Marseille)

Prise en charge d’un patient ayant un rétrécissement aortique, proposé pour une chirurgie générale
Jean-Pol DEPOIX (Paris), Bernard IUNG (Paris)

  • o Etiologie et prévalence du RA
  • o Physiopathologie et conséquences pour l’anesthésie
  • o Stratégie thérapeutique du RAS
  • o Conduite à tenir : RAC connu versus non connu. Evaluation du risque anesthésique, indications de correction préalable du RAC, monitorage peropératoire, techniques d’anesthésie, modalités de surveillance postopératoire
Prise en charge d’un patient ayant un rétrécissement aortique, proposé pour une chirurgie générale Jean-Pol DEPOIX (Paris), Bernard IUNG (Paris)

Gestion des anomalies congénitales de l’hémostase avant un geste invasif
Nadine AJZENBERG (Paris)

  • o Modalités d’évaluation du risque hémorragique du patient en consultation d’anesthésie
  • o Place de l’interrogatoire, du bilan biologique d’hémostase préopératoire,
  • o Parcours de soin en cas d’anomalie de l’interrogatoire ou du bilan biologique
  • o Décrire les anomalies du bilan ne nécessitant pas d’intervention péri-opératoire spécifique
  • o Déficits fréquents en facteurs de la coagulation : définition et prise en charge (dont le Willebrand et l’hémophilie)
Gestion des anomalies congénitales de l’hémostase avant un geste invasif Nadine AJZENBERG (Paris)

AVC ischémique Nicolas BRUDER (Marseille)

  • o Connaître les modalités de l’imagerie en urgence d’un AVC ischémique (TDM, IRM)
  • o Connaître les indications et la prise en charge anesthésique de la craniectomie décompressive après AVC sylvien malin
  • o Connaître les nouvelles indications de la thrombectomie et les modalités de prise en charge des patients pour la réalisation de ce geste
AVC ischémique Nicolas BRUDER (Marseille)

Etat de mal épileptique
Nicolas ENGRAND (Paris)

  • o Connaître les différents modes de présentation clinique et électrique d’un état de mal épileptique
  • o Savoir utiliser les principaux anti-épileptiques employés dans l’état de mal épileptique
  • o Savoir appliquer un algorithme de prise en charge d’un état de mal épileptique
Etat de mal épileptique Nicolas ENGRAND (Paris)

Monitorage de la profondeur d’anesthésie en pédiatrie
Isabelle CONSTANT (Paris)

  • o Décrire le retentissement de l’anesthésie sur le fonctionnement des structures cérébrales et les éléments
  • o Replacer en perspective les enjeux du surdosage et du sous-dosage anesthésique chez l’enfant
  • o Décrire les moniteurs disponibles et les résultats cliniques induits par le monitorage de la profondeur de l’anesthésie chez l’enfant
  • o Discuter les principes, les matériels et les limites du monitorage de l’analgésie
Monitorage de la profondeur d’anesthésie en pédiatrie Isabelle CONSTANT (Paris)

Lactatémie en anesthésie et réanimation, physiologie et monitorage
Olivier COLLANGE (Strasbourg)

  • o Décrire la physiologie et la pathophysiologie de la lactatémie
  • o Rappeler l’impact pronostique
  • o Décrire l’intérêt thérapeutique
Lactatémie en anesthésie et réanimation, physiologie et monitorage Olivier COLLANGE (Strasbourg)

Péritonites Philippe MONTRAVERS (Paris)

  • o Décrire les différents types d’infections intra-abdominales
  • o Rappeler les principes du traitement chirurgical
  • o Préciser la place du traitement interventionnel
  • o Rappeler les principes du traitement médical
  • o Proposer des algorithmes thérapeutiques de prise en charge
  • o Proposer des pistes d’évaluation des pratiques sur le sujet
Péritonites Philippe MONTRAVERS (Paris)

Hémorragie sous-arachnoïdienne Gérard AUDIBERT (Nancy)

  • o Présenter les données épidémiologiques et physiopathologiques de l’hémorragie sous-arachnoïdienne par rupture d’anévrysme
  • o Décrire les principales complications de l’hémorragie sous-arachnoïdienne
  • o Présenter les options thérapeutiques pour la sécurisation anévrysmale et le traitement et la prévention des complications
Hémorragie sous-arachnoïdienne Gérard AUDIBERT (Nancy)

Quelle ventilation périopératoire ? Samir JABER (Montpellier)

  • o Connaître les principaux modes ventilatoires, avantages et inconvénients
  • o Savoir régler les différents paramètres de la ventilation invasive
  • o Connaître le retentissement postopératoire à court et moyen terme des modalités ventilatoires utilisés en peropératoire
Quelle ventilation périopératoire Samir JABER (Montpellier)

Toxicité des anesthésiques locaux
Karine NOUETTE-GAULAIN (Bordeaux)

  • o Connaître les mécanismes de mise en jeu dans la toxicité tant locale que systémique
  • o Présenter les moyens de préventions
  • o Présenter les thérapeutiques du traitement
Toxicité des anesthésiques locaux Karine NOUETTE-GAULAIN (Bordeaux)

Place de l’analgésie péridurale en 2016 (en dehors de l’obstétrique)
Philippe SITBON (Villejuif)

  • o Quelles indications reste-t-il à l’analgésie péridurale en périopératoire en 2016 ? Pour quel bénéfice ? Quels effets secondaires ?
  • o Décrire les modalités pratiques de réalisation (médicaments, durée, niveau, etc)
  • o Comment l’analgésie péridurale se compare-t-elle aux autres techniques d’analgésie per- et postopératoire ?
Place de l’analgésie péridurale en 2016 (en dehors de l’obstétrique) Philippe SITBON (Villejuif)

Prise en charge de l’embolie pulmonaire
Guy MEYER (Paris)

  • o Expliquer la stratégie diagnostique de l’embolie pulmonaire, en particulier au cours de la phase postopératoire
  • o Définir les critères de gravité d’une embolie pulmonaire
  • o Présenter la prise en charge d’une embolie pulmonaire, en particulier au cours de la phase postopératoire, incluant la présentation des modalités de désobstruction du lit artériel
  • o Enoncer la stratégie de prévention à mettre en œuvre en préopératoire chez les patients à risque
  • o Présenter les domaines de la recherche en cours sur la prise en charge périopératoire d’une embolie pulmonaire
Prise en charge de l’embolie pulmonaire Guy MEYER (Paris)

Le risque cardiaque en chirurgie générale : évaluation et prise en charge
Vincent PIRIOU (Lyon)

  • o Connaître les conséquences physiopathologiques des principales cardiopathies à risque en anesthésie-réanimation
  • o Savoir évaluer et stratifier le risque cardiaque en chirurgie non cardiaque
  • o Présenter les principales recommandations concernant la prise en charge périopératoire d’un patient à risque cardiaque en chirurgie générale
  • o Proposer des algorithmes de prise en charge périopératoire
Le risque cardiaque en chirurgie générale évaluation et prise en charge Vincent PIRIOU (Lyon)

Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d’état (IADE)

- L’IADE de la formation au terrain. Bilan de la réingénérie de la formation IADE 4 ans après

Retour d’expérience d’un jeune diplômé William DAUGA (Libourne)

Retour d’expérience d’un jeune diplômé William DAUGA (Libourne)

Expérience d’un universitaire Emmanuel SAMAIN (Besançon)

  • • Discuter l’impact de la recherche sur les nouveaux diplômés
  • • Point de vue des générations IADE antérieures
  • • Perspectives : quid du prolongement du cursus universitaire ?
  • Les classiques de l’anesthésie revisités
Expérience d’un universitaire Emmanuel SAMAIN (Besançon)

Actualité sur les pratiques en anesthésie pour chirurgie digestive : coelioscopie, réhabilitation précoce, chirurgie ambulatoire
Jean-Etienne BAZIN (Clermont-Ferrand), Isabelle CAILLOUX (Clermont-Ferrand)

Actualité sur les pratiques en anesthésie pour chirurgie digestive coelioscopie, réhabilitation précoce, chirurgie ambulatoire Jean-Etienne BAZIN (Clermont-Ferrand), Isabelle CAILLOUX (Clermont-Ferrand)

Actualité sur les pratiques en anesthésie obstétricale : anesthésie pour césarienne, réhabilitation précoce, hémorragie du post-partum
Hawa KEITA-MEYER (Colombes), Claire LAGANT (Colombes)

  • o Actualiser les données pour chacun des classiques
Actualité sur les pratiques en anesthésie obstétricale anesthésie pour césarienne, réhabilitation précoce, hémorragie du post-partum Hawa KEITA-MEYER (Colombes), Claire LAGANT (Colombes)

- La prise en charge d’un patient en sepsis grave

Le rôle des paramédicaux en préhospitalier
Thibaut DESMETTRE (Besançon), Marc SMOUNYA (Besançon)

Le rôle des paramédicaux en préhospitalier Thibaut DESMETTRE (Besançon), Marc SMOUNYA (Besançon)

L’accueil et le bilan initial
Karim ASEHNOUNE (Nantes), Amandine BOTZON (Nantes)

  • • Décrire les éléments essentiels de la physiopathologie et des thérapeutiques à connaitre par les paramédicaux pour assurer au mieux la prise en charge d’un patient septique du préhospitalier au bloc et à la réanimation
L’accueil et le bilan initial Karim ASEHNOUNE (Nantes), Amandine BOTZON (Nantes)

Infirmier(e)s d’Urgence

- L’arrêt cardiaque et ses conséquences en 2016 : Réanimation initiale de l’arrêt cardiaque non traumatique

L’optimisation du massage cardiaque
Pascal CASSAN (Paris), Marie GODET (Paris)

  • o Rappeler les recommandations françaises 2015 concernant le massage cardiaque externe
  • o Détailler les modalités de réalisation de la ventilation et des chocs électriques lors du massage cardiaque externe
  • o Présenter les différents accessoires disponibles ayant pour but d’optimiser le massage externe : cardiopompe, valve d’impédance, dispositifs de monitorage de la qualité de la RCP… ; préciser leur bénéfice en terme hémodynamique et /ou de survie
  • o Présenter les différentes alternatives au massage cardiaque externe manuel : massage cardiaque automatisé, massage cardiaque interne
  • o Rappeler les modalités de contrôle des voies aériennes lors des différentes phases de la prise en charge (BLS, ALS) selon les recommandations françaises 2015
  • o Présenter les alternatives possibles à l’intubation orotrachéale, en particulier au niveau international, et expliciter l’argumentaire justifiant leur mise en œuvre
  • o Détailler l’algorithme de prise en charge des voies aériennes en cas d’intubation difficile ou impossible
L’optimisation du massage cardiaque Pascal CASSAN (Paris), Marie GODET (Paris)

L’arrêt cardiaque réfractaire
Didier DOREZ (Metz Tessy), Virginie DELANNOY (Annecy)

  • o Rappeler brièvement l’épidémiologie et le pronostic de l’arrêt cardiaque
  • o Donner la définition de l’arrêt cardiaque réfractaire
  • o Présenter les différentes possibilités thérapeutiques (ECMO) ou non thérapeutiques pour le patient (DDAC) en arrêt cardiaque réfractaire, avec leurs indications et contre-indications respectives
  • o Proposer un algorithme décisionnel de prise en charge chez le patient en arrêt cardiaque réfractaire
L’arrêt cardiaque réfractaire Didier DOREZ (Metz Tessy), Virginie DELANNOY (Annecy)

- L’arrêt cardiaque et ses conséquences en 2016 : Les situations complexes en préhospitalier

Hypothermie induite ou pas et comment ?
Guillaume DEBATY (Grenoble), Christophe BORNE (Grenoble)

  • o Rappeler les définitions et les différents seuils d’hypothermie
  • o Présenter les conséquences physiopathologiques de l’hypothermie, qu’elle soit induite ou accidentelle
  • o Présenter les effets bénéfiques de l’hypothermie en termes de neuroprotection durant la phase post-arrêt cardiaque
  • o Exposer les différentes modalités de mise en œuvre et de contrôle de l’hypothermie possibles en pré-hospitalier et en intra-hospitalier
  • o Présenter les recommandations françaises 2015 en termes de contrôle ciblé de la température lors de la phase post-arrêt cardiaque
  • o Rappeler la symptomatologie et les conséquences du stress post-traumatique des proches d’un patient décédé après un arrêt cardiaque inopiné
  • o Présenter les différentes modalités possibles de prise en charge de la famille lors de la réanimation d’un patient en arrêt cardiaque, avec les différences enfant VS adulte et en intra- VS extra-hospitalier
  • o Expliquer l’intérêt de la présence des proches lors de la réanimation d’un patient en arrêt cardiaque vis-à-vis du stress post-traumatique
  • o Présenter les recommandations françaises 2015 concernant la présence des proches pendant la réanimation spécialisée d’un patient en arrêt cardiaque
  • o Rappeler l’épidémiologie et le pronostic de l’arrêt cardiaque chez la femme enceinte, en précisant les principales étiologies selon le terme de la grossesse
  • o Expliquer la physiologie de la femme enceinte selon le terme de la grossesse, et ses conséquences concernant le massage cardiaque externe
  • o Exposer les alternatives thérapeutiques possibles en cas d’arrêt cardiaque chez une femme enceinte, et les conséquences en terme pronostique chez la mère et chez le fœtus
  • o Présenter les recommandations françaises 2015 concernant la réanimation d’une femme enceinte en arrêt cardiaque
Hypothermie induite ou pas et comment Guillaume DEBATY (Grenoble), Christophe BORNE (Grenoble)

Urgences vitales

- Traumatisme crânien

De la physiologie à la pratique Anatole HARROIS (Fontenay-Sous-Bois)

  • o Les objectifs
  • o Le monitorage
  • o Les moyens : catécholamines, hypothermie
De la physiologie à la pratique Anatole HARROIS (Fontenay-Sous-Bois)

Remplissage et osmothérapie Thomas GEERAERTS (Toulouse)

  • o Les objectifs
  • o Le monitorage
  • o Les moyens
Remplissage et osmothérapie Thomas GEERAERTS (Toulouse)

Quelle place pour la craniectomie ? Bernard VIGUE (Le Kremlin-Bicêtre)

Quelle place pour la craniectomie Bernard VIGUE (Le Kremlin-Bicêtre)

- Radiologie diagnostique et thérapeutique

TDM diagnostique : où, quand, comment et pourquoi ? Marc LEONE (Marseille)

TDM diagnostique où, quand, comment et pourquoi Marc LEONE (Marseille)

Radiologie interventionnelle Tobias GAUSS (Londres, Royaume-Uni)

  • o Bassin
  • o Multisite
  • o Salle hybride : un concept idéal ?
Radiologie interventionnelle Tobias GAUSS (Londres, Royaume-Uni)

Ballon intra-aortique : une technique de sauvetage ? Julien BRUN (Grenoble)

Ballon intra-aortique une technique de sauvetage Julien BRUN (Grenoble)

- Aspects organisationnels

Réseaux en traumatologie Pierre BOUZAT (Grenoble)

Réseaux en traumatologie Pierre BOUZAT (Grenoble)

Apport de la simulation
Benoît VIVIEN (Paris)

Apport de la simulation Benoît VIVIEN (Paris)

Communication en urgence Delphine GARRIGUE (Lille)

  • o Communication au sein de l’équipe
  • o Communication avec les familles
Communication en urgence Delphine GARRIGUE (Lille)

Place, risques et techniques de retransfusion ? Mathieu RAUX (Paris)

  • o En préhospitalier et en intrahospitalier
  • o Techniques, indications et contre-indications
Place, risques et techniques de retransfusion Mathieu RAUX (Paris)

Transfusion en médecine de guerre Eric MEAUDRE (Toulon)

  • o Le sang total
  • o Les produits lyophilisés
Transfusion en médecine de guerre Eric MEAUDRE (Toulon)

Transfusion massive et coagulopathie Jean-Stéphane DAVID (Lyon)

  • o Avantages et limites de la transfusion massive
  • o Quels objectifs transfusionnels en 2016 ?
Transfusion massive et coagulopathie Jean-Stéphane DAVID (Lyon)

Pratiques cliniques IDE de réanimation

- Comment améliorer la qualité de vie des patients en réanimation ?

Prise en charge de la douleur en réanimation : traitements médicamenteux et non-médicamenteux (massage, hypnose), patient sédaté et éveillé
Hervé QUINTARD (Nice)

  • o Méthodes d’évaluation de la douleur en réanimation chez les patients éveillés ou non. Indications et utilisation des médicaments de la douleur. Place des méthodes alternatives
  • o Décrire le cadre et les méthodes d’information des familles en réanimation. Prévenir et gérer les conflits soignants / famille
Prise en charge de la douleur en réanimation traitements médicamenteux et non-médicamenteux (massage, hypnose), patient sédaté et éveillé Hervé QUINTARD (Nice)

— -

Arnaud BASSEZ

IADE/Enseignant CESU

formateur AFGSU

Administrateur


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 20 mars 2013
par  Arnaud Bassez

Le débit sanguin cérébral et le traumatisé crânien

Le débit sanguin cérébral est de 750 millilitres par minute, soit 15 % du débit sanguin. De nombreux paramètres peuvent interférer sur ce débit.
Mesure de la pression intracrânienne
Monitorage cérébral du traumatisé crânien
Traumatisme crâniens de l’adulte
Les traumatismes crâniens (TC), cause majeure (...)

vendredi 26 octobre 2012

Docs en stock 7

Les documents du congrès de la SFAR 2012 sont disponibles ici.
Pour l’intérêt de tous les acteurs de l’anesthésie-réanimation.
Conférences d’actualisation, Conférences d’essentiel, des sessions IADE, Infirmier(e)s d’Urgence, Évaluation et traitement de la douleur, Urgences vitales, Infirmières de (...)

jeudi 25 octobre 2012
par  Arnaud Bassez

Extension de la procédure de Mise sous Accord Préalable (MSAP) d’actes de chirurgie avec hébergement, à 38 gestes marqueurs en 2012

La procédure de MSAP, issue de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2008, permet d’encourager le développement des opérations chirurgicales courantes en ambulatoire, et s’adresse aux hôpitaux et cliniques qui présentent un fort potentiel dans ce domaine. Elle concernait 5 gestes marqueurs (...)

jeudi 24 mai 2012
par  Arnaud Bassez

Top 10 des erreurs cognitives en anesthésie

Les erreurs cognitives sont des processus de pensée comportant des fautes ou des manques de raisonnement et qui conduisent à des diagnostics erronés et/ou à la mise en place de solutions inappropriées.
Cette psychologie de la prise de décision a reçu jusqu’à présent assez peu d’attention dans la (...)

dimanche 29 janvier 2012
par  Arnaud Bassez

La pollution au bloc opératoire

Cet article ne traite que de la problématique envisagée : la pollution au bloc opératoire.
En ne négligeant pas les autres problèmes de sécurité comme les AES, la toxicomanie, les risques d’électrisation d’incendie et d’explosion, le risque d’allergie au latex, le risque lié à l’exposition aux (...)

vendredi 23 décembre 2011
par  Axelle Ben Abdallah-Meilliez

L’étiquetage des seringues

Merci à notre collègue Axelle BEN ABDALLAH-MEILLIEZ, pour nous avoir transmis son travail lors du congrès de la SFAR de septembre 2010
Le poster de notre collègue a reçu le premier prix des communications IADE du congrès de la SFAR 2010
Introduction
La Société Française d’Anesthésie Réanimation (...)

vendredi 23 décembre 2011
par  Axelle Ben Abdallah-Meilliez

Impact des nausées et vomissements en chirugie ambulatoire

Merci à notre collègue Axelle BEN ABDALLAH-MEILLIEZ, pour nous avoir transmis sa communication lors du congrès de l’AFISAR de novembre 2011
Introduction
Le développement de la chirurgie ambulatoire est un souhait des tutelles. Les NVPO (nausées et/ou vomissements post-opératoires) engendrent un (...)

jeudi 8 décembre 2011
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 6

Les documents du congrès 2011 de la SFAR.
Conférences d’actualisation, Conférences d’essentiel, des sessions IADE, Infirmier(e)s d’Urgence, Évaluation et traitement de la douleur, Urgences vitales, Infirmières de réanimation
92 documents PDF.
A lire ou relire
Docs en stock Les brûlures
Docs en (...)

lundi 5 décembre 2011
par  Arnaud Bassez

Les examens biologiques

A priori bien maitrisés, on s’aperçoit qu’il n’en n’est rien sur certains dosages.
L’hémoglobine. L’hémoglobine est la protéine qui permet le transport de l’oxygène et celui du gaz carbonique. Ce taux est très important car il permet de définir l’anémie. En cas de diminution de l’hémoglobine du sang total, (...)

jeudi 1er décembre 2011
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 5

A lire
Docs en stock Les brûlures
Docs en stock 2 Anesthésie-Cardiologie-Femme enceinte-Médicaments-Pédiatrie-Respiration-Samu-Système nerveux central-Traumatologie
Docs en stock 3 SFAR 2009 et 2010
Docs en stock 4 SFMU 2009
Docs en stock 6 SFAR 2011
Docs en stock 7 SFAR 2012
Docs (...)

jeudi 11 août 2011
par  Arnaud Bassez

Compil utile

Compilation de quelques articles utiles au quotidien et dont on cherche parfois les références.
SOMMAIRE
Le garrot pneumatique
Perioperative Normothermia to Reduce the Incidence of Surgical-Wound Infection and Shorten Hospitalization
ECG pour les nuls
Optimal oxygen concentration during (...)

samedi 23 avril 2011
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 4

Congrès de la SFMU 2009.
17 catégories, 110 documents téléchargeables. 161 MO.
Ce congrès n’est pas spécifiquement dédié aux IADE. Certains articles ne "nous parlent pas" forcément. Pour autant, d’autres ont une vertu d’enseignement non négligeable. On pourra trouver sur le site de la SFMU, des documents (...)

jeudi 7 avril 2011
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 3

Cet article recense 183 documents téléchargeables, soit 155 MO. Tous les documents sont disponibles sur le net. A priori, leurs auteurs les estiment libres de droit.
Pour le bien commun des professionnels de l’anesthésie-réanimation.
À lire
Docs en stock Les brûlures
Docs en stock 2 (...)

mardi 23 novembre 2010
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 2

Compilation de quelques documents intéressants, couvrant plusieurs domaines. Tous les documents sont disponibles sur le net. A priori, leurs auteurs les estiment libres de droit.
Cet article recense 104 documents téléchargeables.
À lire
Docs en stock Les brûlures
Docs en stock 3 SFAR 2009 et (...)

dimanche 24 juin 2007
par  Arnaud Bassez

Recommandations sanitaires pour les voyageurs

Bientôt les vacances.
Les professionnels de santé ont à leur disposition une aide pour les voyages, via le bulletin épidémiologique de la veille sanitaire (disponible en téléchargement en bas d’article)
1. VACCINATIONS
2. PALUDISME
3. RISQUES LIÉS AUX INSECTES ET AUTRES ANIMAUX
4. DIARRHÉE DU (...)

vendredi 15 juin 2007
par  Arnaud Bassez

Radioprotection et dosimétrie

À l’heure où les problèmes inhérents à la radiologie font la une des journaux, il apparait nécessaire de faire un point sur la radioprotection et les textes qui la régissent.
Les rayonnements ionisants sont utilisés en médecine à des fins thérapeutiques, ils peuvent aussi représenter un danger pour le (...)

samedi 3 mars 2007
par  Arnaud Bassez

Hygiène hospitalière

Textes sur le covid-19
Arrêté du 6 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19
Arrêté du 6 mars 2020 autorisant par dérogation la mise à disposition sur le marché et l’utilisation temporaires de certains produits hydro-alcooliques utilisés en tant (...)

dimanche 4 février 2007
par  Anna Froger, Arnaud Bassez

Docs en stock

à lire en complément
Docs en stock 2 Anesthésie-Cardiologie-Femme enceinte-Médicaments-Pédiatrie-Respiration-Samu-Système nerveux central-Traumatologie
Docs en stock 3 SFAR 2009 et 2010
Docs en stock 4 SFMU 2009
Docs en stock 5 Physiologie de la plaque motrice-Les canaux ioniques-Le système (...)

dimanche 7 janvier 2007
par  Arnaud Bassez

Quand le soignant va mourir...

« La mort c’est se réveiller du rêve de la vie. »
DONNER OU RECEVOIR ?
Nous les professionnels de la santé, sommes tous des soignants. Mais avant tout nous sommes des citoyens, et des adultes responsables. Et par dessus tout, nous n’échappons pas à la règle des accidents corporels graves pouvant (...)

lundi 4 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

Les cours en anesthésie

vous trouverez ici toute une base de données et de
documents téléchargeables PDF, PPS, ainsi qu’une sélection de documents PDF ci-joints ayant trait à l’anesthésie, et diffusés sur les sites professionnels.
A voir aussi : des cas cliniques. Sans doute plus axés vers les médecins anesthésistes. Mais (...)

mardi 24 octobre 2006
par  Arnaud Bassez

Les classifications, les scores, les formules

57 scores sont listés dans le titre.
L’avènement des smartphones facilite la gestion de ces scores.
Toutefois, Vous trouverez ici les calculs des formules suivantes
o Calcul de la surface corporelle (Body surface area = BSA)
+ Formule de Boyd
+ (...)

Brèves

Lépine l’arrose

mardi 8 mai 2018

Le concours Lépine 2018 récompense le « MedPack », une station de travail médicale

Cette station de travail médicale a été repérée par le service de Santé des Armées...

Le « MedPack », une station de travail médicale extra-hospitalière mise au point par Samuel Mercier.

Le 117e concours Lépine a récompensé lundi soir le « MedPack », une station de travail médicale extra-hospitalière mise au point par Samuel Mercier, un infirmier urgentiste aux Pompiers de Paris.

C’est à force d’intervenir au quotidien sur le terrain, de se rendre compte combien l’hygiène pouvait poser problème que Samuel Mercier a conçu, au bout de six ans, son prototype. « Cela faisait un siècle que l’on n’avait pas évolué, avec des conditions de travail inchangées » pour le personnel de santé intervenant en situation difficile, expliquait jeudi l’infirmier à l’AFP.

Une station de travail compacte pesant 7 kg

Ainsi, racontait-il, quand l’infirmier arrive sur un lieu d’accident ou d’attentat, «  il découvre son environnement de soin et souvent il n’est pas adapté, voire insalubre : il n’y a pas d’éclairage, pas de plan de travail etc. ». Sans compter que si l’on doit transfuser le patient, il faut compter sur un collègue pour tenir la perfusion, que les produits et autres seringues sont posés à même le sol puis jetés par terre…

Fort de son expérience, Samuel Mercier a donc conçu une station de travail compacte, pesant 7 kg et transportable à l’épaule, qui se déplie en trois secondes. Une fois stabilisé sur son trépied, le « MedPack » devient un « espace de travail emménagé » : poubelles pour le tri sélectif des déchets, pied à transfusion télescopique, ampoule éclairant la zone accidentée, plateau d’intubation intégré, mini-pharmacie sécurisée et même possibilité d’accrocher un parapluie !
Le « MedPack » bientôt déployé au Liban ?

Une cinquantaine de « MedPack » ont déjà été fabriqués et sont utilisés par les pompiers, ainsi que par des CHU en Suisse et en Belgique. Il doit prochainement être déployé au Liban auprès des militaires français. « D’autres utilisations en zones difficiles sont envisageables : lors d’interventions en montagne, à la campagne par des vétérinaires ou même en maison de retraite par des infirmiers libéraux  », selon Samuel Mercier.

Grâce à cette invention, l’infirmier urgentiste à obtenu la plus prestigieuse récompense du concours Lépine, le prix du président de la République, sous la forme d’un vase en porcelaine de Sèvres.

[...]

Source : 20minutes.fr Vanessa Rodrigues Biague

AB

Arrêt cardiaque, lecture continue

jeudi 7 septembre 2017

Retrouvez les articles sur l’arrêt cardiaque dans l’article dédié aux dernières recommandations 2015-2020.

Les quatre derniers articles intéressants de la semaine sont aussi sur le forum.

  • La question de la fréquence optimale de la ventilation pendant la réanimation cardio-respiratoire
  • Les femmes moins performantes pour une réanimation cardiopulmonaire
  • Un an après l’ECMO, comment vont-ils ?
  • Le SAOS protégerait le cerveau en cas d’arrêt cardiaque

Bonne lecture

— -

En relation

AB

Rapport relatif aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015

mardi 12 juillet 2016

RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 M. Georges FENECH Président - M. SÉBASTIEN PIETRASANTA Rapporteur

RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 M. Georges FENECH Président-M. SÉBASTIEN PIETRASANTA Rapporteur

Le rapport présente 434 pages sur les attentats en France en 2015. Et mille pages d’annexes (les auditions).

Parmi les points mis en évidence, le document met clairement en lumière les "ratés " qui ont permis aux terroristes de Paris d’échapper à la surveillance. Ils étaient pourtant connus, à un titre ou un autre, des services judiciaires, pénitentiaires ou de renseignement. Tous avaient été fichés, contrôlés, écoutés ou incarcérés, à un moment de leur parcours de la délinquance à la radicalisation violente.

Voici les principaux constats de la commission :

Pour la création d’une "agence de lutte contre le terrorisme"

Pour éviter de nouvelles attaques, la commission prône notamment la création d’une "agence nationale de lutte contre le terrorisme" placée directement sous l’autorité du Premier ministre, sur le modèle américain du Centre national antiterroriste (NTC) créée après le 11 septembre 2001.

La nécessité de fusionner les trois forces d’élite

Le soir du 13 novembre, "l’intervention des forces d’intervention a été rapide, efficace et a démontré qu’elles étaient capables de collaborer", estime le rapporteur, le député socialiste Sébastien Pietrasanta qui s’interroge toutefois sur "le bien-fondé du maintien de plusieurs forces d’intervention spécialisées" et préconise, à terme, "la fusion des trois forces d’élite" (GIGN, Raid et BRI).

Pas gagné d’avance à mon avis.

Pour la création de "colonnes d’extraction" des victimes

Le principal problème, selon la commission, a été l’évacuation des victimes, qui a pu être retardée par le fait que les secours d’urgence n’avaient pas accès au périmètre des forces d’intervention. Dans ses 39 propositions, la commission préconise ainsi l’instauration de "colonnes d’extraction" des victimes.

L’échec du renseignement

Pour la création d’une agence nationale du renseignement

Des failles dans le renseignement pénitentiaire

L’attaque du Bataclan n’aurait pas pu être évitée

Des doutes sur l’efficacité des dispositifs de sécurisation du territoire

— -

Pour ceux qui voudraient lire les retex, ils sont disponibles sur l’article Les plaies par arme à feu - balistique des armes à feu

A lire Les rapports, les référentiels sur les services d’urgence

AB

Matos news 3

vendredi 24 juin 2016

Les moniteurs de la douleur dont disposent les anesthésistes depuis 2010 surveillent le diamètre de la pupille de l’œil ou la fréquence cardiaque. «  Leur faiblesse vient du fait qu’ils sont basés sur un seul paramètre. L’avantage du nouveau moniteur que nous étudions est qu’il est multiparamétrique  ». Le système nerveux autonome et le système hormonal de l’organisme réagissent aux stimuli douloureux par divers mécanismes qui induisent des changements mesurables.

Le nouveau moniteur dénommé PMD 200 (pain monitoring device) est équipé d’une technologie mise au point par la compagnie Medasense Biometrics Ltd. en Israël. Il se compose d’une petite sonde que l’on pince au bout du doigt du patient. Cette sonde est munie de quatre capteurs. L’un d’entre eux enregistre une courbe de pléthysmographie, qui décrit les variations du volume sanguin au moyen d’une mesure de la pulsatilité des capillaires, ces petits vaisseaux entre les artères et les veines. À chaque battement cardiaque se produit une onde de pulsatilité dans les capillaires. Cette onde de pulsatilité permet de calculer la variabilité de la fréquence cardiaque.

Ce nouveau dispositif surveille continuellement ces paramètres physiologiques qui sont affectés par les stimuli douloureux et par l’administration d’analgésiques. Un algorithme mathématique analyse ces données physiologiques et les convertit en temps réel en un index de douleur appelé Nol (pour nociception level index). Les valeurs de cet index sont représentées sur une échelle de 0 à 100. Une valeur entre 0 et 10 signifie que le patient ne ressent pas de douleur et qu’on peut même alléger un peu les doses d’analgésiques. Une valeur entre 10 et 25 est idéale. Et une valeur dépassant 25 signifie que le patient est en douleur et qu’il faut augmenter les doses.

Lire la suite sur le forum

- Le site medasense

- Les articles sur la douleur

  • Douleur (le point de vue juridique)

AB

Matos news 2

samedi 21 mai 2016

Le laboratoire Dräger publie une alerte sur le remplissage des cuves de desflurane avec le produit du laboratoire Baxter.

Mesures de précaution au remplissage des cuves de desflurane Dräger

A lire et à diffuser autour de nous.

AB