Arnaud Bassez

Articles de cet auteur

mercredi 1er mars 2017
par  Arnaud Bassez

*Infirmier(e) en pratique avancée (IPA)

Décret n° 2020-369 du 30 mars 2020 modifiant le décret n° 88-1083 du 30 novembre 1988 relatif à l’attribution d’une prime spécifique à certains agents
Décret n° 2020-368 du 30 mars 2020 modifiant le décret n° 2020-65 du 30 janvier 2020 portant création d’une prime d’attractivité territoriale des (...)

dimanche 4 décembre 2016
par  Arnaud Bassez

AFISAR 2016

Le vendredi 2 décembre, l’afisar tenait sa 25e journée d’enseignement, au cinéma Gaumont à Euro Disney.
Deux salles nous étaient dédiées, pour une projection de l’anesthésie en 2016.
Passé les contrôles d’aéroport du parc américain, le congrès s’est fait attendre jusqu’à 9 h, suite à quelques petits soucis (...)

dimanche 20 novembre 2016
par  Arnaud Bassez

Le damage control

Ce concept fait référence à la technique de la Marine Américaine au cours de la seconde guerre mondiale pour désigner « la capacité d’un navire à contrôler des dommages subis et à poursuivre sa mission pour rentrer au port » (Masquelet, 2013[1]).
(USS Cole after al-Qaeda suicide attack. US Navy Photo) (...)

jeudi 27 octobre 2016
par  Arnaud Bassez

Oxymètrie de pouls

Yves Benisty nous propose une mise à jour sur l’oxymètre de pouls.
A lire comme ses autres publications.
Si vous avez compris la valeur de la publication pour la profession, ce site est fait pour ça.
L’oxymétrie paradoxale du pouls améliore le diagnostic de tamponnade cardiaque
Le pouls paradoxal, (...)

samedi 22 octobre 2016
par  Arnaud Bassez

Faites ce que je dis, et pas ce que je fais

La communication envers le patient, au bloc opératoire, est essentielle. Souvent, parce que le patient est stressé, dans l’inconnu, entouré de professionnels en tenue de bloc, masqués, dans un environnement de haute technicité, froid, peu accueillant, et qui représente le "saint des saints" de (...)

Envoyer un message

Brèves

Ecrire, produire pour tous.

samedi 17 octobre

La SOFIA a toujours été pour les IADE et leur reconnaissance. Ce n’est pas maintenant que cela changera. Elle est faite par des IADE et pour des IADE.

Aucune autre alternative n’est envisageable ici. Être reconnus par et pour nos compétences dans les registres divers qui font notre spécificité depuis 60 ans.

Au delà des échanges sur les réseaux sociaux avec certaines entités, la SOFIA reste dans son schéma directeur explicité plus haut.

Si la SOFIA ne vous convient pas telle qu’elle est, il vous appartient de l’investir et de la changer de l’intérieur. La profession ne nous appartient pas. Chacun est libre de ses choix. Façonnez la SOFIA comme vous souhaiteriez qu’elle soit.

Et comme toujours, et ce depuis le 1er novembre 2006, les IADE sont appelés à écrire, produire et publier des écrits, des référentiels IADE. Encore faut-il en avoir l’envie.
Les experts ce n’est pas nous, c’est vous.

Ceci ne peut qu’être qu’une opportunité à saisir. Qui offre autant ?

AB

Le coin lecture

mardi 6 octobre

Quelques articles intéressants sur le virus qui est la vedette actuelle...

Why covid-9 silent hypoxemia is baffling to physicians
Vaccins contre le COVID-19 : où en est la recherche clinique fin septembre ? - Medscape - 1er oct 2020.
Une étude démontre que 40 % des professionnels de santé atteints du COVID-19 sont asymptomatiques - Medscape - 5 oct 2020.
Un taux de zinc plasmatique plus faible est associé à un risque accru de décès chez les patients atteints du COVID-19 - Medscape - 6 oct 2020.

N’hésitez pas à nous envoyer tout ce qui vous semble pertinent pour la connaissance de tous et de chacun.

AB

Vide hé ho !

samedi 26 septembre

Pour des raisons de programmation difficile, la vidéo conférence entre les IADE et la SOFIA est reportée. Mais nous serons au rdv bientôt pour échanger avec vous sur nos pratiques et notre vision commune de l’avenir de la profession.

SEGUR 2020, les conclusions

mardi 21 juillet

Suite et fin. Pour certains. Pas pour nous.

Dossier de presse, conclusions du Ségur de la santé
Accord Ségur profession médicale
Accord Ségur professions non médicales

AB

Ségur de la santé- Schéma d’orientations pour le devenir de la profession d’Infirmier(e) Anesthésiste Diplômé D’État (IADE)

jeudi 25 juin

Madame, monsieur

La société française des infirmiers anesthésistes -SOFIA- a le plaisir de vous adresser sa vision du futur de la profession infirmier.e. anesthésiste diplômé.e. d’État (IADE).

Le monde de la santé évolue et l’anesthésie est une des spécialités médicales qui a fait le plus de progrès au long des années écoulées.

Les procédures, le matériel, les médicaments, les protocoles ont concouru à cette qualité de prestation générale.

Mais l’élément le plus important en terme de sécurité et de qualité des soins, est bien la présence indéfectible et inaltérable des infirmiers anesthésistes diplômés d’État, au côté des médecins anesthésistes, pour une prise en charge optimale des patients, tant aux âges extrêmes de la vie, qu’en pré hospitalier ou en chirurgie de toute spécialité, dans la prise en charge de la douleur, par l’enseignement des gestes et soins d’urgence, les nouvelles thérapeutiques telle l’hypnose ou la réalité virtuelle, l’exercice off-shore ou militaire en opération extérieure (opex), les poses de voies veineuses écho guidées, et bien d’autres missions encore, les IADE sont toujours là.

Récemment encore, leur présence inaliénable durant la crise sanitaire majeure et inédite qu’a traversé notre pays, démontre s’il le fallait encore la capacité d’adaptation et le haut professionnalisme des infirmiers anesthésistes.

Toutefois les temps changent et évoluent.

Les infirmiers anesthésistes diplômés d’État doivent à présent, et à l’heure où le pays a su reconnaître ses soignants, être enfin reconnus par les autorités gouvernementales. Le Ségur de la santé a oublié les soignants dans sa représentation multiple et diverse.

Les infirmiers anesthésistes sont le personnel soignant au niveau d’études, de formation, de qualification et de responsabilité le plus élevé. Sans eux, la prise en charge des patients dans l’aigu ne pourra être aussi efficiente.

Consciente de ces enjeux et soucieuse d’apporter une réponse à l’évolution des facteurs économiques et sociaux, la SOFIA propose sa contribution à la vision du futur de la profession infirmière anesthésiste qu’elle intègre dans une prise en charge moderne, actualisée et hautement qualitative.

Le statut proposé est une conséquence logique de ce que fait la profession infirmière anesthésiste au quotidien. Elle n’est en rien un frein à une prépondérance médicale. Elle ne se veut qu’être la juste reconnaissance des IADE de France et outre-mer qui depuis plus de 70 ans assurent une grande part de la prise en charge anesthésique et des soins critiques sur l’ensemble du territoire national.

C’est la mission de ce travail.

Arnaud BASSEZ

Président de la SOFIA.

Ségur de la santé- Schéma d’orientations pour le devenir de la profession d’Infirmier(e) Anesthésiste Diplômé D’État (IADE)