Alexandre Girard


Articles de cet auteur

samedi 7 juin 2014
par  Alexandre Girard

5 juin 2014 : Master Day

La relève est aussi là, pour palier l’absence du reporter habituel. Un grand merci à Alexandre qui fait ici ses premières armes. (AB)
En ce jour du 5 juin 2014, le monde entier est venu voir comment on se faisait les dents dans la rue. Que du beau monde, Poutine, Obama, et même la reine (...)

Brèves

A votre santé

samedi 27 juillet

La LOI n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé a été publiée au JO du 26 juillet 2019.

AB

L’arrêt cardiaque ne fait pas de pause

mardi 23 juillet

Une méta-analyse des études sur les vasopresseurs lors de l’arrêt cardiaque, afin de mettre à jour les recommandations internationales.

Adrénaline, 1mg sur les ACR reste le standard

Il en ressort que l’adrénaline améliore le retour de la circulation spontanée, la survie après la sortie de l’hôpital et la survie à trois mois en cas d’ACEH. Fait intéressant, l’amélioration des résultats à court terme est apparue plus prononcée pour les rythmes non choquables. Les différences dans les pronostics neurologiques à long terme n’ont pas atteint la signification statistique. Enfin, il est bien confirmé que la vasopressine seule ou associée à l’adrénaline ne présente aucun avantage par rapport à l’adrénaline seule.

— -

Chez les enfants qui présentent un état hémodynamique stable après un arrêt cardiaque

Les lésions cérébrales ischémiques hypoxiques sont la principale cause de morbidité, avec des options thérapeutiques limitées. [...] Le recours à l’hypothermie thérapeutique est une stratégie qui réduit l’inflammation, les lésions de re-perfusion, la consommation d’oxygène et l’apoptose. Chez l’adulte, après un arrêt cardiaque, il a été démontré que l’hypothermie thérapeutique légère (32-36 °C) améliore constamment le pronostic. Chez les nouveau-nés atteints d’anoxie à la naissance, l’hypothermie thérapeutique légère a également démontré son utilité.

Qu’en est-il chez l’enfant ?

Ce fut l’objet de méta-analyse, qui a cherché à comparer l’efficacité de la TC à 32-36 °C à l’absence de cible ou à une cible différente chez les enfants comateux ayant récupéré un état hémodynamique après un arrêt cardiaque. [...]

Depuis 2015, malgré la publication récente de deux ECR et un total de huit études de cohortes d’observation, il n’existe aucune preuve concluante pour appuyer ou réfuter un objectif de TC à 32-34 °C après un arrêt cardiaque récupéré chez l’enfant. [...]

Raisons pour lesquelles les auteurs suggèrent que les pistes d’études à venir les plus pertinentes devraient porter sur une TC de 32-34 °C chez l’enfant après un arrêt cardiaque extra-hospitalier ou de nature asphyxique, et sur une TC de 36-37,5 °C après un arrêt cardiaque intra-hospitalier.

— -

Retrouvez l’intégralité de la publication sur

Retrouvez toutes les informations sur

AB

Expertise voies veineuses écho-guidées

mardi 25 juin

La SOFIA vous propose de prendre en main le dossier sur les voies veineuses écho-guidées.

Cette activité, de plus en plus pratiquée par les IADE, s’inscrit dans notre domaine de compétence et d’excellence. Les études montrent une courbe d’apprentissage forte et un taux de réussite élevé, ainsi qu’un taux de satisfaction important des patients.

Vous exercez cette activité depuis longtemps, vous avez développé votre réseau et avez acquis une expertise certaine dans ce domaine ? N’hésitez pas à nous rejoindre. Cette société savante ne vivra que par l’implication des tous les IADE. Dans tous les domaines de notre exercice professionnel.

Ne soyez pas seulement des lecteurs de ce site, soyez aussi des acteurs de votre société française des infirmier(e) anesthésistes.

La SOFIA par et pour les IADE.

AB

AFISAR 2019

jeudi 6 juin

Voici le programme du congrès de l’AFISAR 2019, prévu le 8 novembre

AFISAR 2019 Affiche
AFISAR 2019 pré programme

J’aurai le plaisir de présenter avec Maëlle LOUIS et le Dr Chamsédine CHERAIT un quiz sur les curares.

Nous vous attendons nombreux au congrès et à notre exposé.

AB

Safety dance

samedi 1er juin

Un nouveau partenariat a été créé entre la SFAR, sous l’égide du CAMR (Comité Analyse et Maîtrise du Risque), et de l’ASA dans le cadre de l’APSF (Anesthesia Patient Safety Foundation). Ce nouveau lien qui nous unit est alimenté par la volonté commune d’améliorer la sécurité des patients au cours de la période périopératoire.
[...]
Le Bulletin d’information propose divers articles sur l’amélioration de la sécurité des patients au cours de la période périopératoire.

APSF bulletin d’information juin 2018
APSF bulletin d’information octobre 2018
APSF bulletin d’information février 2019

AB