Janus

mardi 11 mai

Certains changements vous sembleront négatifs en apparence, mais vous vous rendrez vite compte que cet espace est créé dans votre vie pour que quelque chose de nouveau émerge.

Eckhart Tolle

— -

Le snphar-e a publié un communiqué de presse le 3 mars 2021 POUR UNE RECONNAISSANCE DE LA SPÉCIFICITÉ DE LA PROFESSION « INFIRMIER ANESTHÉSISTE » EN ACCORD AVEC LEUR DÉCRET DE COMPÉTENCE

Pour une reconnaissance de la spécificité de la profession « infirmier anesthésiste » en accord avec leur décret de compétence
Bulletin du Snphar-e du 3 mars 2021

Ce qui est bien avec la SOFIA, ce sont ses archives. Véritable mémoire de la profession IADE, elle est retournée dans la crypte des anciens parchemins de l’anesthésie. Et son archiviste en a exhumé un ancien texte datant de 2015 du snphar-e sur les IADE, du temps où ceux-ci, cherchaient encore et toujours la reconnaissance nécessaire et légitime de leur exercice professionnel qui permet à tous les blocs opératoires de France, qu’ils soient publics ou privés de tourner de manière efficiente.

Pratiques avancées des IADE, un grand pas en avant
Bulletin du Snphar-e mai 2015

Il est donc intéressant de constater le virage sur l’aile de l’opportunisme, de ce syndicat des praticiens hospitaliers, qui délèguent très, (trop ?) souvent, la gestion entière d’une salle à leurs collaborateurs que sont les IADE, pour aller vaquer à une forme d’anesthésie dite "anesthésie de couloir" ou "anesthésie en WI-FI" depuis leur bureau.

Rappelons que de l’autre côté de l’Atlantique, les CRNA (IADE américains) sont en pratique avancée depuis bien longtemps sans que cela ait généré de problèmes de prise en charge des patients.

Dans sa grande mansuétude, la SOFIA propose la lecture de nouvelles directives sur la pratique infirmière avancée. Elle pourra aider à la construction d’une nouvelle pensée, moins archaïque et plus avancée dans sa réflexion qu’un arc-boutisme basé sur des schémas périmés.

Directives sur la pratique infirmière avancée 2020 (Conseil international des infirmières)

L’hypocrisie de façade a vécu. Il faut maintenant que l’on s’accorde à reconnaitre l’incontournable présence des IADE qui permettent à la population de France d’être prise en charge de façon efficiente dans sa globalité et sa spécificité.

Sans avoir à subir la dualité d’un propos construit sur une peur de perte de prérogatives potentielles, dont nous n’avons que faire.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA