11 mars 2010 ... et après ?

samedi 13 mars 2010

La journée de mobilisation fut une réussite en terme de présence, de motivation.
Mais ensuite ?

Comment faire pour que ce frémissement ne s’écroule pas dans la torpeur des réunions ministérielles ayant pour but d’endormir une corporation dont c’est le métier ?

Gardons bien les yeux ouverts sur les suites à venir. Et soyons prompts à la réaction.

Elle doit être immédiate et massive.

Elle doit même intégrer une part de réflexion sur la limite que l’on s’impose.

La voix des IADE doit être entendue. Il en va de notre existence, de notre reconnaissance professionnelle.

Après Paris, il faudra peut-être envisager une autre capitale européenne.
Elle n’est pas si loin. Elle centralise un parlement.

Celui de l’Europe.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade