IADE = vandales !

vendredi 11 juin 2010

Le centre des monuments nationaux a déposé trois plaintes pour "violences en réunion" au commissariat du VIIIème arrondissement de Paris, accusant des infirmiers anesthésistes de s’être introduits de force mardi dans l’Arc de Triomphe au cours de leur manifestation, a-t-on appris jeudi auprès d’un de ses représentants.

Dans la matinée de mardi, quatre à cinq manifestants ont, "de façon tout à fait préméditée", payé leur billet pour accéder à la terrasse, où ils ont "pris de force les talkies walkies" des agents de sécurité avant de déplier une banderole du haut du monument, "lestée d’objets potentiellement dangereux", a indiqué à l’APM un représentant du centre des monuments nationaux (CMN).

On va nous reprocher de payer notre place bientôt ! S’ils voulaient nous inviter, il fallait le dire !

Dans le même temps, une deuxième vague de manifestants, "plus nombreuse et plus violente" s’est introduite dans le monument en forçant les barrages de sécurité et en "s’attaquant physiquement au personnel de surveillance", notamment à l’administrateur présent sur place, a déclaré le CMN dans un communiqué publié mercredi en fin de journée.

En effet, regardez les images, le vigile était armé d’une barre de plus d’un mètre de long, et l’utilisait contre des soignants sans arme.
Qui des deux est violent ?

"En quelques minutes, les manifestants ont envahi la terrasse et le terre-plein de l’Arc de Triomphe", a-t-il précisé.

A l’appel de la CGT, de SUD et de comités locaux, les infirmiers anesthésistes ont une nouvelle fois manifesté à Paris mardi et, après avoir bloqué la Place de l’Etoile pendant quelques heures, se sont rassemblés devant le ministère de la santé où des échauffourées ont éclaté, dans un climat tendu.

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot a exprimé son mécontentement dans un communiqué à la suite de la manifestation, reprochant aux infirmiers anesthésistes des "violences inacceptables".

Et nous, madame, nous vous reprochons un mépris inacceptable envers une corporation qui ne part pas à l’étranger monnayer ses talents sportifs, ne gagne pas un salaire lui permettant de résider dans l’hôtel des bleus de l’équipe de France de football.

Les seuls bleus qu’elles connaissent, ce sont ceux que les forces de l’ordre ont procédés sur les cuisses, les jambes, les bras des soignants, par un matraquage honteux, envers une profession dont l’abnégation et le dévouement n’évoque rien à vos yeux, vous qui préférez le sport à la santé. Sans parler de la mâchoire luxée, du visage brûlé au premier degré par les gaz lacrymogènes et le tabassage de nos collègues.

oh le dangereux IADE. Oh les courageux policiers... 2 IADE pris dans les griffes des forces de l'ordre Laurence, victime d'une luxation de la mâchoire. Respect total pour ton engagement !

Lors de leur précédente manifestation, les infirmiers anesthésistes avaient investi les voies de la gare Montparnasse à Paris, bloquant l’ensemble du trafic ferroviaire pendant plusieurs heures, d’où un dépôt de plainte par la SNCF pour entrave à la circulation des trains.

En raison de la très forte fréquentation de l’Arc de Triomphe et après des tentatives d’intrusion passées, le CMN a décidé d’accroître les mesures de sécurité, en lien avec la préfecture de police de Paris.

Après la SNCF, ça nous fait une seconde plainte.

Ne dit-on pas jamais deux sans trois ?

Chiche !

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA