Joyeuses fêtes vigilantes

lundi 20 décembre 2010


Les évènements récents de notre mouvement qui s’étiole et se meurt tel une bûche dans une cheminée, nous amènent à nous poser des questions sur la pérennité de notre capacité à ne pas nous laisser enfermer dans un carton malgré le joli papier que nous mettrait le ministère.

Tout cadeau, vide, de sens ou de contenu, outre notre déception et de notre colère, devrait nous amener à nous réunir à nouveau.

En sommes-nous encore capable ?

Avons-nous encore ce désir, malgré les dissensions qui ont plombé quelque peu l’ambiance entre les IADE ?

La défection de deux IADE, faisant l’interface entre les organisations syndicales et les collectifs, ne sera peut-être pas simple à remplacer.

Le collectif IDF qui très curieusement n’a jamais existé, pourra t-il être porteur de quoi que ce soit de constructif, alors que la capitale n’a su que proposer ses rues, ses rails ainsi que ses ministères, mais n’a jamais été la force motrice que l’on pouvait en attendre ?
Les réunions au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche donneront-elles des avancées significatives, alors que l’on assiste à un recul des engagements sous couvert de "ce n’est pas moi qui l’ait dit"...?

Quelle sera la position de l’ONI dont on se demande s’il sera un jour une structure résistante ou une ruine battue par les vents de l’abandon professionnel ?

Sans oublier le choix en 2012 entre la catégorie A active et la catégorie A passive...

Armons-nous de bonne volonté et de patience, car les cadeaux ne seront certes pas ceux d’un père Noël bienveillant à notre égard.

Joyeuses fêtes à tous.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade