ONI : Des chiffres et delete 3

mardi 15 mars 2011

Le syndicat Résilience communique sur des chiffres de l’ONI.


Dominique Le Bœuf, présidente du Conseil national, Sylvie Cayeux et Valérie Coulanges, respectivement présidentes des conseils départementaux de la Somme et des Ardennes, Nathalie Arrii, présidente du conseil régional du Languedoc-Roussillon et Patrick Chamboredon, président de l’inter région PACA-Corse ont été auditionnés mercredi 16 mars à l’Assemblée Nationale sur l’avenir de l’Ordre.

Cette rencontre, initiée par le « groupe d’étude des professions de santé » de l’Assemblée, a été notamment l’occasion pour Dominique Le Boeuf de présenter les modélisations de budget qui seront proposées au vote des conseillers nationaux le 29 mars prochain.

Les propositions de budget

A été présentée aux parlementaires, une synthèse de 5 pages qui reprend l’état des finances et des adhérents à l’Ordre.

A ce jour, l’Ordre infirmier «  enregistre actuellement un déficit cumulé de 10 M€ . » Le crédit consenti par la BRED arrive à échéance en avril et ne sera pas renouvelé dans les conditions actuelles. Dans ce cas, l’institution se retrouverait en cessation de paiement, contrainte de licencier ses 140 salariés.

Pour la présidente de l’Ordre, la pérennité de l’institution passe par un « changement de perception de l’Ordre par les infirmiers. » Ceux-ci doivent pouvoir le considérer « comme un soutien et une valeur ajoutée » et non pas comme « une charge financière injustifiée »

Le 29 mars prochain, les conseillers nationaux devront voter une nouvelle modélisation de cotisation. Une modulation semble désormais acquise entre salariés et libéraux. Plusieurs hypothèses seront présentées aux conseillers, de 30 euros pour les salariés / 75 euros pour les libéraux à 50 euros salariés / 103 euros libéraux.

source ActuSoins

NDLR : Au vu des objectifs des caciques de l’ONI (attirer les âmes perdues et ensuite mettre le prix à la hausse), il n’est pas du tout certain que la baisse du tarif soit incitatif. Même pour un euro symbolique, il n’y aura pas plus de don à l’office pour autant.

Mais l’ONI peut toujours croire aux miracles...

Il est de plus curieux de constater que dans une lettre au ministre de tutelle, madame la Présidente Le Boeuf parle d’un déficit de 5,2 millions d’euros, pour ensuite prétendre que ce déficit est de 10 millions devant les parlementaires. (En fait il s’agit des deux années d’exercice comptable).

L’ONI a grand besoin de mettre de l’ordre chez lui.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade