ONI : La position du ministère

samedi 2 juillet 2011

Le ministre Xavier Bertrand prend la mesure des difficultés de l’ONI à fédérer la profession. Les associations pro-ordre qui estimaient que toute la profession souhaitait cet ordre en sont pour leur frais. Pour autant, il maintient la structure qui souffre de sa non solvabilité, de ses erreurs de management et de sa folie des grandeurs. Il ne semble pas vouloir comprendre que la profession rejette cette structure autoritaire.
Pourtant en démocratie, lors d’un référendum, si la question obtient 87 % de rejet, la cause est entendue.
Il apparaît que le ministre souffre d’hypoacousie et de cécité.

10 millions d’euros qui faut recouvrir. pas plus de 20 % de la profession inscrite. Des menaces, des pressions pour inscrire de force les nouveaux diplômés, un passage au commissariat pour les récalcitrants titulaire du diplôme d’État, une relaxe judiciaire pour une usurpation de diplôme, de titre et de fonction.

La profession est dans l’œil du cyclone. Mais on ne rassemble pas par la force, l’arrogance et le mépris.

On ne rassemble pas en guidant le navire sur les rochers.

On ne rassemble pas en piétinant délibérément les textes de lois.

On ne rassemble pas en proclamant avoir toute la profession derrière soi, en ayant 87 % de récalcitrants.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade