ONI : cessation de paiement

lundi 11 juillet 2011

Dans un courriel adressé dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 juillet 2011, le président par intérim de l’ONI, Mr David Vasseur demande aux présidents de régions et de départements de : « surseoir à toutes dépenses quelles qu’elles soient » « dès lors que notre niveau de ressources ne permet plus de faire face aux dépenses »,

Il ajoute « travailler sur tous les scénarii possibles dans le but de sauver notre institution qui aujourd’hui se trouve menacée de disparition ».

La BRED, banque principale de l’ONI, a supprimé la ligne de crédit de 3 millions d’euros, rendant la situation de l’ONI proche du tracé plat.

Certains présidents de régions s’inquiètent : « de se retrouver dans une situation inconfortable vis à vis de leurs créanciers vis à vis desquels ils sont personnellement engagés » dans un autre courriel.

Dans les prochains jours, l’avocat mandataire demandera une réunion des élus et de Xavier Bertrand, pour une dernière tentative de conciliation. Mais selon David Vasseur : "les discussions pour garantir la pérennité de notre Ordre sont aujourd’hui dans une impasse."

L’Ordre infirmier a 45 jours pour se déclarer en cessation de paiement. Prendra suite la procédure classique d’une entreprise de droit privé : redressement ou liquidation judiciaire. La situation dans ce cas devient inédite : Des missions prévues par la loi sont confiée à un organisme qui n’a plus aucun moyen de les assurer.

A lire le communiqué désespéré de l’ONI daté du lundi 11 juillet, appelant à la cotisation.

Communiqué de l’ONI du 11 juillet 2011

Le ton méprisant, cassant hautain et agressif a fortement changé. Il est devenu suppliant.

  • L’ONI, ayant chanté
  • Tout l’été,
  • Se trouva fort dépourvu
  • Quand la bise fut venue :
  • Pas une petite cotisation
  • De IADE ou d’IDE.
  • L’ONI alla crier famine
  • Chez la BRED sa voisine,
  • La priant de lui prêter
  • Quelque millions pour subsister
  • Jusqu’à la saison nouvelle.
  • "Je vous paierai, lui dit-elle,
  • Avant l’Oût, foi ordinale,
  • Intérêt et principal. "
  • La BRED n’est plus prêteuse :
  • C’est là son moindre défaut.
  • Que faisiez-vous au temps chaud ?
  • Dit-elle à cette emprunteuse.
  • - Nuit et jour à tout venant
  • Je chantais, ne vous déplaise.
  • - Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
  • Eh bien ! dansez maintenant.

Le vent a tourné.

A part ça toute la profession voulait cet ordre...En effet, ça crève les yeux.

ps : Lorsque l’on écrit à la responsable de la communication, Virginie Lanlo, voilà le message automatique qui s’affiche :

bonjour,
Je prendrai connaissance de votre message à mon retour, le 16 août.
En cas d’urgence, vous pouvez prendre contact avec Cécile Darmon

Bien cordialement.

Virginie Lanlo

11 juillet - 16 août. Pas mal comme vacances. Bien peu d’infirmières peuvent en prendre autant. Il est vrai qu’elle n’en n’est pas une et que son salaire n’a rien à voir avec les émoluments de la profession : 7 000 euros brut

AB

source : Resilience-actusoins-Jean de la Fontaine



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade