Le PHAR éclaire sa route

mardi 17 avril 2007

La grève des PH a été suivie notamment par les PHAR (praticien hospitalier anesthésiste-réanimateur).

Un arrêté publié fin mars au Journal Officiel qui accorde aux praticiens hospitaliers de chirurgie ainsi qu’aux psychiatres, une part complémentaire variable de rémunération, a déclenché le mouvement de révolte. Cette prime serait comprise entre 8000 et 12000 euros par an.

En France, il y a 32 000 praticiens hospitaliers et environ 6400 chirurgiens hospitaliers.

8000 euros x 6400 = 51 200 000 euros. (estimation basse).

Si on prenait cette somme (tombée dont ne sait où mais que le gouvernement sait trouver pour les bonnes personnes...) et qu’on la divisait par le nombre de IADE hospitaliers, cela reviendrait au même puisque sensiblement, le nombre de IADE hospitaliers = le nombre de chirurgiens PH.

Voila par exemple une possibilité de financement du LMD.

Il est bien indiqué que ce dispositif sera progressivement étendu aux autres spécialités, mais sans aucune précision sur le calendrier et sur la budgétisation.

Ce serait bien malhonnête de prétendre ici que les PHAR , leader du mouvement gréviste, s’offusquent de ne pas être comptés dans le calcul, car l’ensemble des syndicats de PH hurle à la différenciation et à l’iniquité et réclame plutôt des crédits pour avoir une formation médicale continue de qualité.

Mais si le gouvernement a prévu que cette part variable arrive un jour dans l’escarcelle des PHAR, on parie que la levée de boucliers sera d’une discrétion de bleuette ce jour là, vis à vis de ceux qui, à coups sûr, attendront toujours la reconnaissance par le LMD ?

Donc si un jour un médecin vous demande un résultat biologique ainsi :

le pH est à combien ?

Ne répondez pas :

Environ 6 à 7000 euros par mois !

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA

Dyade