Aïe pad

vendredi 27 janvier 2012

Les tablettes numériques préparent-elles une épidémie de torticolis ?

Oui répondent des spécialistes américains qui lancent un appel à la prévention dans la revue « Work : A Journal of Prevention, Assessment, and Rehabilitation ». Leurs travaux ont consisté à soumettre des utilisateurs de tablette à différents tests afin d’analyser leur posture. Ils sont observé que les flexions engendrées par le recours à ces supports numériques étaient potentiellement dommageables pour le cou et les épaules.

Il faudra donc regarder du côté de l’hôpital d’Ottawa qui a récemment ajouté 1800 iPad à son parc informatique et souhaite, par cet investissement, remplacer le papier, éliminer certaines formalités administratives jugées trop lourdes, mais surtout développer l’interactivité patient/médecin mais aussi à éliminer certaines formalités administratives, jugées trop lourdes.

Quant au financement d’un tel projet, le chef de l’établissement estime que cet investissement sera très vite amorti. En effet, l’iPad permettra d’être plus productif tout en réduisant les risques d’erreur.

L’initiative est sympathique, il serait intéressant de voir si un tel projet existe en France.

Quant à l’essor de cette technologie, elle est nettement plus importante aux États-Unis. Pour donner un aperçu des applications qui sont les plus populaires auprès des médecins, le site Hospital Reviews s’est basé sur une compilation statistique des téléversements et des notes attribuées aux applications par les utilisateurs.

1. Calculate (gratuit)

Développée par QxMD, cette application propose plus de 150 différents calculateurs médicaux et outils visant à soutenir la prise de décisions cliniques dans de nombreuses spécialisations telles que la cardiologie, la neurochirurgie et la gastro-entérologie. L’outil peut aussi être utile dans l’établissement de pronostics et de diagnostics.

2. drchrono EHR (gratuit)

Ce dossier médical électronique permet de réaliser une grande variété de tâches notamment des tests d’interactions médicamenteuses et l’établissement d’un calendrier de rendez-vous.

3. Medical Spanish ($4.99)

Cette application permet aux médecins de mieux communiquer avec les personnes hispanophones au moyen de phrases spécifiques à l’historique médical, aux prescriptions et examens. Elle propose aussi des ressources pour aider les patients dont la littératie est faible à mieux comprendre leur état de santé.

4. Micromedex (gratuit avec une inscription à Micromedex)

Cette base de données offre de l’information sur les médicaments.

5. Mobile MIM (gratuit)

L’application permet de lire différents formats d’imagerie médicale, telle que l’imagerie par résonance magnétique.

6. QuantiaMD (gratuit avec une inscription à QuantiaMD)

Présenté comme un outil de formation continue et d’échanges entre les médecins, cette application propose une série de présentations de 8 à 10 minutes par des experts de différentes disciplines ainsi que des forums de discussion.

7. Skyscape Medical Resources (gratuit)

Vaste bibliothèque virtuelle, cette application permet d’avoir accès à des centaines de ressources médicales telles que Outlines in Clinical Medecine, Drug Dosing Tool et MedAlert.

source communication santé 2.0

§§§

Si le père de la médecine revenait parmi nous, sûr qu’à la vue de tout ceci, son cœur en concevrait un serrement, à ce brave i-pocratte.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA