ONI : Guerre de religion

mercredi 22 février 2012

La saint BarthélONI a commencé. Le carillon a sonné.

L’ONI a donc demandé une action en justice le 20 mars 2012 au palais de justice de Paris contre le syndicat Résilience accusé d’injures publiques envers l’Ordre professionnel.

Pour autant, rien ne va plus dans la cour du palais de la rue saint-Anne qui ne voit toujours rien venir du côté de la profession dans son ensemble si ce n’est l’horizon ordinal qui se bouchoit et l’avenir ordinal qui tomboit dans la merditude des choses.

Car la sédition vient aussi de l’intérieur. Des syndicats signataires pro ordinaux se lient contre l’ONI. Les CROI comme l’Alsace, l’Aquitaine et Rhône Alpes se rebellent, envoient des missives au président Borniche accusé de mutisme envers la province. Les factures non payées s’amoncellent, loyer, edf et autre, entrainant certains présidents locaux à être assignés par les tribunaux pour dettes et impayés comme le cdoi 60 qui a eu la visite d’un collecteur d’impôts nommé huissier, icelui venant toquer à l’huis muni d’une procédure de recouvrement pour des impayés EDF.

Cornegidouille, si les seigneuries électrifières n’apportent plus leur soutien au palais ordinal, ce ne peut qu’être le début de l’ère des prévôts !

Par effet rebond, les présidents assignés sont remontés contre le palais de la rue saint-Anne qui ne veut voir que des IDE qui cotisoient, que l’argent qui rentroit et la BRED qui se servoit derechef pour se remboursoit de sa ligne de crédit de 10 millions d’euros.

Les billets de relance afin d’acquitter la taxe corporatiste du sieur Borniche, baillis du palais de la rue saint-Anne bientôt délocalisé vers un manoir moins dispendieux, envers les rebelles et les jeunes damoiseaux et damoiselles fraîchement diplômés sont accueillis avec la même eau : fraîchement.

Les derniers chiffres communiqués par le baillis de Paris donne

  • 111921 inscrits au 16 février de l’an de grâce 2012
  • 92015 cotisants au même jour qu’icelui.

Pour une confrérie estimée à 515 754 membres au 1er janvier 2010 (derniers chiffres ADELI connus).

Quelle devinance il nous faudra pour en connaitre les desseins futurs, car le collecteur de taxes professionnelles, le castel de la BRED et son grand baillis, le sieur Borniche, s’abattent sur la corporation des gens du soins sans discernement.

Et d’un rassembleur déclaré d’hier on se retrouve avec un diviseur patenté de ce jour.

Ce d’autant, que le sieur Borniche compte lancer appel à cotisation en avril, soit un mois plus tôt qu’initialement envisagé. Les caisses du palais sont vides.

L’inscription n’est pas obligatoire selon l’article L4311-15 du CSP modifié par Ordonnance n°2010-177 du 23 février 2010 - art. 14 qui énonce les conditions d’inscription au tableau. Un décret d’application doit sortir. A ce jour, il ne l’est pas.

Donc il ne peut y avoir d’exercice illégal d’après le rendu des gonfaloniers de justice de notre beau pays de France. Il en découle qu’ icelui ou icelle n’étant point affilié sur les registres ordinaux n’a pas à verser sa dîme.

Il me faudra revenir séant vous conter à nouveau la complainte de l’ONI que jamais on ne vit plus marri.

Laissez-moi vous narrer le fol thrène du collège des gens de métiers qui jamais n’arriva à exister.

Jamais de mot ne vous mentirai.

En vérité, tout en mot vous dirai

D’une aventure, le récit.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade