Harcèlement au bloc : la SFAR enquête

vendredi 21 mars 2014

A la différence de ce qui prévaut dans les pays anglo-saxons, il n’existe pas en France d’évaluation du harcèlement, sous toutes ses formes (racial, sexuel…) au sein du milieu hospitalier (ni nulle part d’ailleurs). Les outils développés à l’étranger sont inconnus dans notre pays. La Société française d’anesthésie réanimation (SFAR) a estimé qu’il était temps de mettre fin à cette incompréhensible lacune.

Le bloc opératoire pourrait être un lieu particulièrement propice aux situations de harcèlement. Il y règne en effet des « pressions liées à des impératifs d’efficacité, de formation et de rentabilité  », qui s’ajoutent à des « hiérarchies complexes » observent la SFAR. Par ailleurs, la conformation particulière du monde hospitalier et du bloc opératoire pourraient freiner plus encore qu’ailleurs les dépôts de plainte. « Se superposent, voire s’opposent deux structures hiérarchiques, l’une administrative et l’autre médicale. Cette double structure « dominante » peut rendre les procédures de plaintes plus difficiles », relève encore la SFAR dans la présentation de son enquête.

A lire dans son intégralité sur le forum.

Pour répondre à l’enquête

source JIM & SFAR

— -

Bel à propos de la SFAR car en parallèle, en date du 4 mars 2014, la ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique a signé la lettre adressée aux ministres et aux préfets qui s’accompagne de la circulaire n° SE1 2014-1 du 4 mars 2014 relative à la lutte contre le harcèlement dans la fonction publique.

circulaire n° SE1 2014-1 du 4 mars 2014 relative à la lutte contre le harcèlement dans la fonction publique

Le harcèlement : aspect législatif

A voir le blocstories pour les dessins

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade