Se connecter comme membre du site

Brèves

Medocs news 36

vendredi 17 novembre

AUGMENTIN injectable : rupture de stock à l’hôpital et tensions d’approvisionnement en ville

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 07 Novembre 2017 (vidal.fr)

Les spécialités antibiotiques injectables d’amoxicilline/acide clavulanique font l’objet de tensions d’approvisionnement depuis le début de l’année 2017.

Dans les établissements hospitaliers, le laboratoire GSK indique ne plus être en mesure d’honorer les commandes concernant les 3 dosages d’AUGMENTIN injectable : 500 mg/50 mg, 1 g/200 mg ADULTES et 2 g/200 mg ADULTES.

La distribution devrait reprendre normalement au cours du premier trimestre 2018.
Le recours aux alternatives doit être envisagé au cas par cas.

Depuis plusieurs mois, le marché des spécialités injectables d’amoxcilline/acide clavulanique est fortement perturbé.

Selon les informations communiquées sur le site de l’Agence du médicament (ANSM), le laboratoire GSK n’est plus en mesure d’honorer les commandes des établissements hospitaliers pour les spécialités injectables d’AUGMENTIN :

  • AUGMENTIN 500 mg/50 mg poudre pour solution injectable/pour perfusion (IV)
  • AUGMENTIN 1 g/200 mg ADULTES poudre pour solution injectable/pour perfusion (IV)
  • AUGMENTIN 2 g/200 mg ADULTES poudre pour solution pour perfusion.

Dans ce contexte, le laboratoire recommande aux médecins prescripteurs, dans une lettre aux établissements de santé en date du 19 octobre 2017, d’étudier au cas par cas les alternatives thérapeutiques les plus adaptées aux patients.

Cette rupture de stock devrait se prolonger jusqu’au premier trimestre 2018.

Lettre rupture de stock Augmentin Courrier-GSK_19-10-2017

AB

Hospital papers

jeudi 9 novembre

L’association OXFAM sise en Belgique publie une vidéo assez parlante, ayant pour thème le monde hospitalier et ses privations dues à l’évasion fiscale.

L’évasion fiscale coûterait entre 60 et 80 milliards d’euros par an à la France (l’équivalent du budget de l’Éducation nationale). Au sein de l’Union européenne, ce chiffre grimperait à 1000 milliards.

En 2012, le Tax Justice Network qui avait compilé les données de la Banque mondiale, du FMI, des Nations unies et des banques centrales, évaluait le « secteur » entre 16.000 et 26.000 milliards d’euros. C’est-à-dire 10 fois le PIB annuel de la France. De tels montants représenteraient entre 150 et 225 milliards d’euros de recettes fiscales qui ne rentrent pas dans les caisses des États du monde, selon cette étude. (source figaro.fr)

Tout ceci ne veut pas dire pour autant que l’état de décrépitude de nos hôpitaux est la seule faute de l’évasion fiscale, mais aussi de la mauvaise gestion qui pèse sur les finances publiques depuis des décennies. il n’empêche que ceux qui en subissent les conséquences, sont ceux qui y travaillent et ceux qui viennent s’y faire soigner.

NB : Il n’y a aucun conflit d’intérêt dans la diffusion de la vidéo et du lien Oxfam.

AB

Low cost

lundi 6 novembre

Décret n° 2017-1520 du 2 novembre 2017 relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé 

La boite de Pandore est ouverte.

AB

Chasseurs de prime

samedi 4 novembre

Le nouveau décret accorde une augmentation de la prime spécifique IADE ainsi que la NBI qui augmente de 15 points.

Les cadres IADE et les IADE du privé ne sont pas intégrés dans ce Décret.

Décret n° 2017-1527 du 2 novembre 2017 portant attribution de la nouvelle bonification indiciaire à certains personnels infirmiers de la fonction publique hospitalière

Arrêté du 2 novembre 2017 fixant le montant de la prime prévue par le décret n° 2011-46 du 11 janvier 2011 modifié portant attribution d’une prime spéciale à certains personnels infirmiers de la fonction publique hospitalière

L’article 1 de l’arrêté précise le montant de la prime IADE qui passe de 120 à 180 euros mensuel.

- A lire en complémént

AB

Communiqué intersyndicale

lundi 30 octobre

Le SNIA n’oublie pas la SOFIA dès lors qu’il s’agit de diffuser ses documents, même si à la suite d’une crise de nerfs d’un des membres du bureau envers l’administrateur ici présent, (pour une question légitime sur le nombre d’adhérents et donc sur la représentativité) le lien de la SOFIA a disparu du site du syndicat dit "représentatif". Par principe de réciprocité il en a été de même dans la rubrique œillade.

Pour autant, dépassant ces querelles de cour de maternelle, il est diffusé ici le communiqué car il s’agit d’une intersyndicale, dont il est toujours regrettable de ne pas y trouver SUD, acteur historique du mouvement.

Communiqué intersyndical 24.10.2017

AB