La SOFIA c’est qui, c’est quoi ?

vendredi 29 septembre 2006
par  Arnaud Bassez
popularité : 1%

L’idée de la SOciété Française des Infirmier(e)s Anesthésistes est née au fil de la pratique d’un IADE, qui pense que son travail quotidien n’est pas reconnu, validé, valorisé par le milieu médical, sa hiérarchie administrative, et les autorités de tutelles.

L’intention de regroupement des IADE en société, veut ainsi porter la profession infirmière anesthésiste au niveau de reconnaissance qui doit être le sien, à l’image des nurses anesthetists américaines, dont la reconnaissance est forte, réelle, et dont le quotidien professionnel est en phase avec les réalités du terrain.

La société, de par ses statuts, n’est pas une entité syndicale.

Elle se veut la représentante de tous les IADE de France et dom tom, et les regrouper afin de favoriser l’échange et le travail, devant nous conduire à une légitime et officielle reconnaissance statutaire de notre action auprès des patients.

Si vous trouvez le projet fédérateur, si vous trouvez que la profession doit aussi pouvoir se fédérer autour d’une société commune, non syndicale ni ordinale, rejoignez le mouvement pour faire vivre la SOFIA.

Si nous sommes suffisamment nombreux à porter ce projet, nous déposerons les statuts et pourront enfin asseoir notre légitimité autour d’une société professionnelle.

La nôtre !

Arnaud BASSEZ

IADE (diplômé depuis le 31 janvier 1992) / Enseignant CESU-Formateur AFGSU-NRBC

Initiateur du projet SOFIA

Administrateur du site


Commentaires  forum ferme

Logo de Arnaud Bassez
jeudi 18 janvier 2007 à 19h56 - par  Arnaud Bassez

J’aurais souhaité que tu écrives ton vrai patronyme plutôt que ce pseudo, car c’est la règle pour les articles.

Toutefois, effectivement, on peut se poser la question de l’intérêt de la SOFIA.
- le SNIA est-il représentatif ?
- A t-il servi correctement la profession ?
- N’y a t-il en France qu’une seule place pour un organisme de IADE ?
- Le syndicat ne peut-il cohabiter avec une société "savante" dont les rôles sont complémentaires mais pas opposés.
Les MAR arrivent à le faire entre la SFAR et les divers syndicats de praticiens.

- se démarquer du SNIA n’est pas le sujet. Nous ne sommes pas sur ce pied là, mais sur une volonté de favoriser la profession dans ses multiples aspects. Je te renvoie aux statuts pour plus de précisions.

- Dire que les IADE ne sont pas prêts à faire exister la SOFIA est sans doute possible. Je ne saurai toutefois parler au nom des autres IADE et j’ai dit et répète que cette société de IADE ne se fera que si le nombre de volontaires est suffisant pour pouvoir faire vivre cette association nationale.
Si cela ne se fait pas, tant pis. Nous en subirons sans doute les conséquences, car je crois que l’union fait la force.
Or il me faut constater qu’en cas de "bataille" pour notre reconnaissance, nous avons deux armées diamétralement opposées :
- d’un côté, celle des MAR, affutée, organisée, lobbyiste, et solidaire dans sa multiplicité syndicale par l’entremise de la SFAR.

- de l’autre, l’armée des IADE, dissoute, en guenille, sans arme, sans défense, sans recours, sans pouvoir décisionnel.
Et ce n’est pas le SNIA qui suffira à rallier les suffrages, car beaucoup ont en mémoire la grève de 2000-2001.

Pourquoi les IADE de France seraient-ils incapables de réaliser ce que les IADE américains ont réussi ?
est-ce que nous manquons d’esprit de corps ?

- Enfin, pourquoi essayer de faire avancer les choses en effet ?
On peut parfaitement dire que les IADE ne servent qu’à faire les pleins des salles, et qu’ils sont bien trop payés pour le boulot qu’ils font.
On peut dire qu’ils n’ont pas de compétence spécifique, et que tout un chacun peut faire ce travail.

Enfin, pourquoi se soigner quand on est malade ?

C’est effectivement la question.

Je la pose à l’ensemble des IADE.

Logo de Os
jeudi 18 janvier 2007 à 17h39 - par  Os

Il existe déja une société "représentative" des IADE en France : le SNIA.
Comment SOFIA va-t-elle se démarquer, se constituer alors que les IADE ne semblent pas très volontaires pour ce genre de regroupement ?

Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 29 septembre 2006
par  Arnaud Bassez

La SOFIA c’est qui, c’est quoi ?

L’idée de la SOciété Française des Infirmier(e)s Anesthésistes est née au fil de la pratique d’un IADE, qui pense que son travail quotidien n’est pas reconnu, validé, valorisé par le milieu médical, sa hiérarchie administrative, et les autorités de tutelles.
L’intention de regroupement des IADE en société, (...)

Navigation

Articles de la rubrique

  • La SOFIA c’est qui, c’est quoi ?

Brèves

La SOFIA entre au CNP

samedi 30 novembre 2019

La société française des infirmiers anesthésistes entre au CNP IADE.

Le travail commence maintenant et dans les semaines, mois, années qui viennent.

C’est l’occasion de mesurer le chemin parcouru depuis le 1er novembre 2006 et l’idée d’une société savante IADE, totalement absente depuis notre naissance il y a 70 ans.

C’est aussi pour moi, la possibilité de féliciter le bureau qui travaille, prépare et tisse des liens avec différentes composantes de la profession, afin de fédérer et favoriser l’éclosion de travaux sur notre exercice. Le travail est long, il faut être patient, car nous le souhaitons digne de la profession.

Mais c’est enfin et surtout l’appel lancé à tous les IADE de France, qui se retrouvent dans cette volonté d’affleurer, de sortir la tête des vagues qui tentent de nous submerger. Notre bouée passe sans aucun doute par une visibilité. Celle-ci ne se fera que par la voie de publication, sérieuse, pertinente, étayée et spécifique à notre cœur de métier. Elle existe déjà par des travaux présentés lors des congrès IADE et médicaux. Mais peu en profitent, car ces productions sont trop peu souvent mises en avant et rarement consultables.

La SOFIA est ce réservoir à documents, favorisant les travaux, leur publication et leur émergence. Jeunes ou expérimentés, chaque IADE a sa place dans la SOFIA.
Le plus difficile à convaincre de cette vérité et de son utilité reste vous même.

Car la devise de la SOFIA, c’est « une société savante par et pour les IADE ».

Alors rejoignons-nous.

Entrez dans la maison des IADE en quelques clics

ou en flashant le QR code

Pour le bureau

Le président de la SOFIA

Arnaud BASSEZ

Retrouvez-nous sur

N’oubliez pas de diffuser, de partager autour de vous, sur les divers réseaux sociaux, dont un des meilleurs qui reste la machine à café.

Les deux tours

vendredi 13 septembre 2019

Acte de candidature au CNP

La SOFIA a déposé en date du 11 septembre 2019, en accusé de réception, sa candidature afin d’intégrer le cnp iade comme prévu par les textes législatifs.

  • Il existe un seul Conseil National Professionnel des infirmiers anesthésistes.
  • Toutes les composantes de la profession doivent trouver leur place au sein du Conseil National Professionnel.

En tant que première et seule société savante des infirmier(e)s anesthésistes, la SOFIA prendra part à la réflexion commune sur le développement professionnel continu, l’évolution des compétences par rapport aux nouvelles technologies que seuls les professionnels de terrain maîtrisent, l’accréditation de la qualité de la pratique professionnelle, participera à la définition de référentiels du métier et de recommandations professionnelles qui doivent être le fruit d’une collaboration entre les membres de ce cnp, et ne peuvent dorénavant plus être le travail d’une seule entité hors cnp, et travaillera sur tout autre sujet relatif à la qualité des pratiques professionnelles.

La SOFIA, en tant que société savante des IADE veillera à l’application de ces objectifs.

AB

Conseil national professionnel de la profession de sante d’infirmier anesthésiste diplômé d’État (iade)

jeudi 23 mai 2019

un article sur le CNP IADE est proposé à la lecture et à la discussion.

Vous pouvez le consulter ici.

AB

3 millions

dimanche 12 mai 2019

Entre le 1er novembre 2006 et le 11 mai 2019, il s’est écoulé 4574 jours, soit 12 ans 6 mois et 10 jours. C’est le temps qu’il a fallu pour atteindre les 3 millions de visiteurs.

La progression reste la même pour ce qui est du passage de 2 à 3 millions. (6 jours de moins seulement) avec un taux moyen de 1072 visites quotidiennes.

Le site et l’association sont des choses accomplies, qu’il convient de développer.
Par l’engagement de tous les IADE qui veulent que la profession ne soit pas déconsidérée et soit reconnue à sa juste valeur et niveau supérieur.

Il ne tient qu’à vous qui lisez ces lignes d’y souscrire véritablement.

Le bureau de la SOFIA initie des travaux, mais nous devons développer encore des référentiels, des guides de bonnes pratiques etc.

La recherche et la publication restent essentielles à notre existence. Il faut en être conscient pour s’en convaincre.
Depuis les 12 ans d’existence de ce site, il n’est plus que temps de s’en apercevoir.

Les attaques viennent de partout et se multiplient. Soyons acteurs de notre présent et de notre futur. Sinon, il sera trop tard. Et la bonne volonté actuelle ne durera pas éternellement.

La SOFIA n’est pas un syndicat. Son but est de fédérer les IADE autour de la connaissance, de la pratique et de tous les aspects qui peuvent nous concerner.

Vous êtes donc les bienvenus en quelques clics

ou en flashant le QR code

Retrouvez-nous sur

Une maison se juge à la solidité de ses fondations. Soyons nombreux pour édifier enfin notre société savante.

La SOFIA : par et pour les IADE.

Arnaud BASSEZ

  • IADE
  • Fondateur/administrateur du site
  • Président de la SOFIA

Compte rendu du 29 mars 2019

mercredi 3 avril 2019

Le bureau de la SOFIA diffuse le compte rendu de la réunion du vendredi 29 mars 2019

Bien confraternellement,

L’équipe de la SOFIA

Diaporama explicatif pour la réunion du 29 MARS 2019
CR réunion SOFIA 29 mars 2019

— -

Retrouvez-nous sur

AB