Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 20 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

De la DHEA pour la DHOS ?

D’après la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS), le nombre de professionnel du secteur hospitalier, tout métiers confondus, qui va arrêter son activité d’ici 2015, sera de 383 000. Ce qui représente 55 % de l’effectif total de la fonction publique hospitalière.
D’après (...)

mercredi 20 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

Certifié conforme !

Depuis le 21 juillet 2006 et son décret, les médecins doivent suivre une formation afin, tout comme l’établissement qui les emploie, d’être accrédités.
Il est vrai que la médecine est comme l’espace. En perpétuel mouvement, dans une fuite en avant sans fin. Et qu’il convient en professionnel responsable (...)

vendredi 15 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

calendrier 2007

Un calendrier 2007 est disponible.
Version paysage.
Restons soft.

mardi 5 décembre 2006
par  Arnaud Bassez

Chronique d’une mort annoncée

Parodiant Gabriel Garcia Marquez, on peut dire que c’est ce qui attend la SOFIA. Car l’enthousiasme, l’engouement, l’adhésion sur les forums est une chose, mais elle ne se traduit pas par une adhésion au projet comme nous pouvions l’espérer avec le site officiel. Bien sûr, le site n’a pas la célébrité (...)

mercredi 29 novembre 2006
par  Arnaud Bassez

L’union fait la force

Le nombre d’associations de IADE (ne parlons pas des médecins) est assez important. Sans les citer toutes, elles donnent l’image d’une profession qui cherche à communiquer, à se renouveler, à s’enrichir, se cultiver dans sa pratique professionnelle. Il faut l’avouer, la qualité est très souvent au (...)

dimanche 19 novembre 2006
par  Arnaud Bassez

California dreamin’

Même en automne, la Californie chauffe ! Il n’est que de lire la dernière newsletter de nos confrères de la CANA (californian association of nurse anesthetists). Voici que là bas aussi, les médecins par le biais d’une association nationale, essaient de retirer par tous les moyens des pratiques qui (...)

dimanche 5 novembre 2006
par  Arnaud Bassez

Patience et longueur de temps...

Il est à préciser qu’actuellement les statuts et le réglement intérieur de la SOFIA sont à l’état de discussion sur le forum de la SOFIA rubrique grillade.
Alors on n’hésite plus et on se précipite afin de participer activement à la création de cette société qui sera ce que l’on en fera.
Soit une (...)

mardi 31 octobre 2006
par  Arnaud Bassez

Le MAR m’a tuer

Le 48e congrès de la SFAR vient de s’achever, et cette société savante nous fait la grâce et la bonté d’organiser des journées pour les IADE.
Fort louable au demeurant, cette partie détachée du programme de la SFAR, serait idéalement placée pour valoriser la place du IADE et de son partenariat. (...)

Brèves

Make our planet great again...

mardi 13 février

Un article publié récemment par Andrea MacNeill, Robert Lillywhite et Carl Brown dans le Lancet Planetary Health, montre que l’empreinte écologique des blocs opératoires est loin d’être négligeable. En cause, notamment, certains gaz utilisés en anesthésie, dont l’impact sur le réchauffement climatique est catastrophique.

Parmi les facteurs expliquant ce chiffre, les auteurs de l’étude mettent en évidence un coupable principal : le desflurane, gaz anesthésique au potentiel de réchauffement global 2 500 fois plus élevé que celui du dioxyde de carbone et pouvant expliquer plus de la moitié de l’empreinte carbone de deux des trois établissements étudiés.

Mettre les gaz (ou pas)

A lire sur l’article dédié aux halogénés.

A l’heure où les respirateurs sont branchés AINOC, il faut peut-être penser AIVOC totale, pour s’affranchir de toute répercussion néfaste à l’environnement.

AB

Calendrier salaire fonctionnaire 2018

mardi 30 janvier

Calendrier 2018 des salaires et pensions des fonctionnaires

Il s’agit de la date du virement bancaire, il peut y avoir des variations suivant les établissements bancaires, de quelques jours.

Calendrier salaire fonctionnaire 2018

Document purement informatif. L’administrateur est non syndiqué.

AB

Le bordel organisé

samedi 27 janvier

Depuis le 12 janvier, et pour faire écho au porcin qu’on jette en pâture pour la bonne cause, François, médecin hospitalier, animateur de la chaîne youtube de vulgarisation médicale Primum Non Nocere, dénonce les absurdités, manques de moyens, conditions de travail déplorables...rencontrés dans les hôpitaux,via le hashtag #BalanceTonHosto.

Le personnel hospitalier dans son ensemble l’utilise pour dénoncer le quotidien parfois difficile à l’hôpital et les situations rocambolesques auxquelles il est parfois confronté.

Extrait

#BalanceTonHosto je commence.
Quand ils ont construit le nouveau bloc operatoire de mon chu ils ont pensé à tout sauf aux couloirs pour transporter les malades
Sauf que le bloc est au 7ème étages... Ils ont donc construit un coffrage autour de l’étage pour faire le couloir.

§§§

#BalanceTonHosto c’est pas uniquement de l’archi. Un jour au bloc il faisait 27° car la clim marchait mal. Bloc de cancerologie 3 équipes de chirurgien tout ca.
Le mec de la clim débarque et nous dit "bah évidement il fait chaud avec tout ces projecteurs ! faut en eteindre"

§§§

#BalanceTonHosto
Bloc de chir cardiaque. Je commande des patchs de défibrillateurs le 4 dec. Commande refusée car ça ne se commande que du 1au7 de chaque mois.
« Mais c’était le 4 !! »
« C’est vrai. Mais sauf en decembre. En décembre : pas de commande. »

§§§

Fin de vie difficile à gérer pour l’équipe soignante, la psychologue qui a eu l’idée de lancer un groupe de parole s’est fait engueuler comme une merde par la direction qui n’apprécie pas cette initiative, "les soignants n’ont qu’à s’habituer aux décès" #BalanceTonHosto

§§§

Dans mon hôpital quand tu travailles en 12h et tu es en arrêt maladie, tu dois rendre des heures car ton arrêt est compté sur 7h.conclusion tu viens bosser malade pour pas rendre des heures à l’hosto.#balancetonhosto

§§§

Quand tu dois faire appel à une équipe du SMUR (camion, etc.) pour effectuer un transfert d’un patient d’un service à un autre, dans le même hopital, car les deux bâtiments ne sont pas reliés alors qu’ils sont à 20 mètres l’un de l’autre #BalanceTonHosto

§§§

#BalanceTonHosto quand tu es obligée de rouler des serviettes de toilette pour les mettre dans une taie car tu n’as plus d’oreiller dans ton service depuis des mois....

§§§

Au CHU à 3h du mat,ils ont refusé de laisser rentrer le chirurgien de garde qui venait pour sauver un patient d’une ischémie aiguë de jambe (urgentissime)...pour non paiement de parking. #BalanceTonHosto

On paye le parking à l’hôpital ??

§§§

Au CHU ils ferment des lits.Donc les délais opératoires sont longs. Très longs. Donc les autres services du CHU envoient les patients se faire opérer .... en privé. #BalanceTonHosto

§§§

#BalanceTonHosto aujourd’hui on va parler de l’hôpital du Havre. Superbe hopital construit en forme de coque de bateau tournée vers la mer. Sauf que...Une coque de bateau c’est pas cubique c’est courbe par endroit. Ils ont fait le truc bien avec des couloirs qui suivent les courbes et tout. Sauf que les contraintes archi elles aiment pas les courbes. Et donc la structure interne de soutien elle suit des regles archi de base avec des piliers porteurs et tout. Biens carrés symetriques tout ca. Et c’est comme ca qu’on se retrouve avec des piliers de soutien au milieux de l’axe de porte... ou ca ? Au bloc opératoire bien sur ! Des piliers porteurs non deplacables, dans l’axe d’une porte d’accès à une salle op qu’on ne peut pas ouvrir en grand ce qui empêche de faire entrer certains lits et donc certains malades.

§§§

Parfois une image vaut mieux qu’un long discours...

etc...

Au secours !!!!

AB

Medocs news 39

jeudi 18 janvier

Mise à disposition d’une spécialité française de thiopental : THIOPENTAL PANPHARMA

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 18 Janvier 2018

Depuis l’arrêt de commercialisation en 2011 de la seule spécialité française de thiopental, PENTOTHAL 500 mg et 1 g poudre pour solution injectable, les établissements de santé étaient approvisionnés par des spécialités importées d’Allemagne, THIOPENTAL 0,5 g et 1 g ROTEXMEDICA.

En septembre 2017, le laboratoire Panpharma a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) française pour les spécialités THIOPENTAL PANPHARMA 500 mg et 1 g poudre pour solution injectable, génériques respectifs de TRAPANAL 500 mg et THIOPENTAL INRESA 1 g poudre pour solution injectable, autorisés en Allemagne mais non commercialisées en France.

La commercialisation de THIOPENTAL PANPHARMA est effective depuis le 12 janvier 2018 dans les établissements de santé où ces spécialités sont agréées aux collectivités.
THIOPENTAL PANPHARMA est indiqué dans l’induction et l’entretien de l’anesthésie générale intraveineuse
THIOPENTAL PANPHARMA est indiqué dans l’induction et l’entretien de l’anesthésie générale intraveineuse (illustration).

Plus aucune spécialité française de thiopental depuis 2011
Depuis 6 ans, aucune spécialité française de thiopental, un anesthésique intraveineux barbiturique d’action rapide, n’est plus commercialisée dans l’hexagone.

Le laboratoire Hospira qui commercialisait la seule spécialité de thiopental, PENTOTHAL 500 mg et 1 g poudre pour solution injectable, a arrêté cette commercialisation en 2011.

Depuis cette date, les établissements de santé français sont approvisionnés en thiopental par l’importation d’une spécialité allemande, THIOPENTAL 0,5 g et 1 g ROTEXMEDICA.

THIOPENTAL PANPHARMA, nouvelle spécialité française de thiopental

Dans une lettre d’information aux professionnels de santé en date du 12 janvier, le laboratoire Panpharma annonce avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) nationale (Cf. Encadré 1) le 21 septembre dernier pour les spécialités à base de thiopental suivantes :

- THIOPENTAL PANPHARMA 500 mg poudre pour solution injectable

- THIOPENTAL PANPHARMA 1 g poudre pour solution injectable

Encadré 1 - Les indications de THIOPENTAL PANPHARMA
Anesthésie de courte durée sans intubation (anesthésie brève lors d’interventions chirurgicales ne nécessitant aucune préparation pour une ventilation mécanique)
Induction d’une anesthésie générale avec ou sans intubation (induction d’une anesthésie de plus longue durée pour des interventions chirurgicales avec ou sans préparation pour une ventilation mécanique).

Leur commercialisation est effective depuis le 12 janvier 2018 dans les établissements de santé. Elles sont prise en charge dans le cadre de l’agrément aux collectivités.

THIOPENTAL PANPHARMA, des spécialités génériques de princeps allemands
Les spécialités THIOPENTAL PANPHARMA 500 mg et 1 g poudre pour solution injectable sont des génériques respectifs de TRAPANAL 500 mg et THIOPENTAL INRESA 1 g, poudre pour solution injectable, deux princeps autorisés en Allemagne mais non commercialisées en France.

Dans son avis du 13 décembre 2017, la Commission de la transparence indique que TRAPANAL et THIOPENTAL INRESA ont été précédemment importés d’Allemagne et mis à disposition des hôpitaux français, suite aux arrêts de commercialisation de NESDONAL et PENTOTHAL poudre pour solution injectable respectivement en novembre 2000 et janvier 2011, l’usage du thiopental restant indispensable, notamment dans les situations cliniques d’hypertension intracrânienne et les états de mal épileptique réfractaire.

  • Identité administrative
  • Liste II
  • Réservé à l’usage hospitalier
  • Médicament pouvant être administré par tout médecin spécialisé en anesthésie-réanimation ou en médecine d’urgence dans les cas où il intervient en situation d’urgence ou dans le cadre d’une structure d’assistance médicale mobile ou de rapatriement sanitaire (article R. 5121-96 du code de la santé publique)
  • Agrément aux collectivité (Journal officiel du 29 décembre 2017 - texte 59)
  • Laboratoire Panpharma

AB

Fonctionnaires à usage unique

dimanche 14 janvier

Bientôt des licenciements dans les hôpitaux publics ?

10 janvier 2018 Eric Verhaeghe source : entreprise.news

L’information est révélée par Force Ouvrière : le gouvernement s’apprêterait à faire paraître un décret fixant les modalités de licenciement économique dans les hôpitaux publics… en attente depuis 1986. La nouvelle devrait faire l’effet d’une bombe à un moment où la tension n’a jamais été aussi forte, du fait des réductions de moyens, dans les établissements de santé.

La possibilité de procéder à des licenciements économiques dans les hôpitaux publics existe depuis 1986. Elle est prévue dans les statuts de la fonction publique hospitalière. Mais cette disposition est peu pratiquée, notamment par l’absence d’un décret (prévu par la loi de 86) fixant l’ordre de priorité géographique pour les postes à proposer obligatoirement avant un licenciement sec. Le gouvernement devrait remédier à cette lacune qui dure depuis plus de trente ans.
Les licenciements dans les hôpitaux publics et l’injonction du Conseil d’État

En réalité, le gouvernement n’a pas sorti cette idée de son chapeau. Elle résulte d’une injonction du Conseil d’État. Dans un arrêt du 25 octobre 2017, celui-ci a enjoint au gouvernement de prendre le fameux décret tant attendu.

L’arrêt faisait suite à une saisine de la CFDT qui reprochait au gouvernement de ne pas vouloir prendre ce décret. L’affaire devrait donc être réglée.
Vers des licenciements collectifs dans les hôpitaux publics

Sur la portée de l’arrêt du Conseil d’État, on lira avec intérêt l’analyse de la direction juridique des hôpitaux de Paris. Celle-ci a, entre les lignes, mis le doigt sur les sujets qui font mal :

Le Conseil d’Etat considère que les dispositions des articles 92 et 94 relatives aux consultations préalables aux suppressions d’emplois et à l’indemnité en capital due aux fonctionnaires hospitaliers licenciés en raison de la suppression de leur emploi et ne pouvant prétendre à une pension de retraite avec entrée en jouissance immédiate n’impliquent pas la prise de dispositions réglementaires.

Toutefois, la mise en œuvre de l’article 93 de cette même loi, relatif à la priorité de recrutement sur tout emploi correspondant à son grade, exige que le pouvoir réglementaire fixe, par décret, le délai dans lequel le fonctionnaire dont l’emploi est supprimé se voit proposer trois autres emplois, l’ordre de priorité géographique selon lequel ces propositions lui sont faites et le délai de réflexion dont il dispose.

Le gouvernement devrait donc sécuriser les hôpitaux publics qui entendent recourir à des suppressions de postes.
Une fois de plus, le secteur public est avantagé

On notera que la mécanique de suppressions de postes dans le secteur hospitalier public se résumera donc à trois articles de loi et un décret. Beaucoup d’employeurs privés rêveraient d’une telle facilité.

On s’interrogera, pour le coup, et une nouvelle fois, sur la différence de traitement entre le secteur privé, criblé de réglementations absconses dans le domaine du droit du travail, et le secteur public qui s’arroge une étonnante souplesse de fonctionnement. S’agissant des hôpitaux, les cliniques privées ne manqueront sans doute pas de pointer du doigt la discrimination dont elles font l’objet.

Rappelons que la France présente l’originalité de mettre en concurrence, sur des activités de marché, des hôpitaux publics subventionnés par l’État et des structures privées qui obéissent à une réglementation différente… mais décidée par leurs concurrents publics.