Soyez RéAc, ça conserve !

mardi 12 juillet 2011

Registre National sur l’arrêt cardiaque

L’arrêt cardiaque (AC), qui représente un nombre estimé à approximativement 40 à 50 000 morts subites en France (sans compter les causes non cardiaques et en particulier les AC d’origine traumatiques), est un véritable poblème de Santé publique. Nous ne possédons en France aucune banque de données épidémiologiques (en dehors d’évaluations régionales) et aucun moyen d’évaluer nos pratiques alors que le domaine de l’AC est un des domaines de la médecine les mieux définis et encadrés (actualisation de recommandations internationales, européennes et françaises tous les 5 ans). Par ailleurs, les registres qui se multiplient à travers le monde, sont depuis peu reconnus comme partie intégrante de la démarche d’évaluation des pratiques professionnelles.

Ce registre électronique des AC en France ("RéAC") est précurseur dans ce domaine et a pour objectif de permettre un recueil exhaustif des données nationales. Le support est électronique (www.registreac.org) avec possibilité de recueil des données sur une fiche papier identique au menu déroulant informatique dans l’optique de simplifier le travail de saisi. Développé grâce à différents partenariats (nos sociétés savantes avec en premier lieu la SFAR) et de nombreux soutiens, le registre "RéAC" est déployé dès maintenant dans plusieurs SAMU pendant une période de test de 6 mois avant d’être diffusé sur l’ensemble du territoire au début de l’année 2012. Néanmoins, le site est dès à présent accessible, vous permettant, outre une simple visite, de vous inscrire pour votre future participation.

Le Ministère de la Santé, sous l’égide de la DGS, est partenaire de cet ambitieux projet qu’il soutiendra pour son lancement national et pour son suivi.

Registre sur l’arrêt cardiaque

Les recommandations 2010-2015



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA