Ségur de la santé- Schéma d’orientations pour le devenir de la profession d’Infirmier(e) Anesthésiste Diplômé D’État (IADE)

jeudi 25 juin

Madame, monsieur

La société française des infirmiers anesthésistes -SOFIA- a le plaisir de vous adresser sa vision du futur de la profession infirmier.e. anesthésiste diplômé.e. d’État (IADE).

Le monde de la santé évolue et l’anesthésie est une des spécialités médicales qui a fait le plus de progrès au long des années écoulées.

Les procédures, le matériel, les médicaments, les protocoles ont concouru à cette qualité de prestation générale.

Mais l’élément le plus important en terme de sécurité et de qualité des soins, est bien la présence indéfectible et inaltérable des infirmiers anesthésistes diplômés d’État, au côté des médecins anesthésistes, pour une prise en charge optimale des patients, tant aux âges extrêmes de la vie, qu’en pré hospitalier ou en chirurgie de toute spécialité, dans la prise en charge de la douleur, par l’enseignement des gestes et soins d’urgence, les nouvelles thérapeutiques telle l’hypnose ou la réalité virtuelle, l’exercice off-shore ou militaire en opération extérieure (opex), les poses de voies veineuses écho guidées, et bien d’autres missions encore, les IADE sont toujours là.

Récemment encore, leur présence inaliénable durant la crise sanitaire majeure et inédite qu’a traversé notre pays, démontre s’il le fallait encore la capacité d’adaptation et le haut professionnalisme des infirmiers anesthésistes.

Toutefois les temps changent et évoluent.

Les infirmiers anesthésistes diplômés d’État doivent à présent, et à l’heure où le pays a su reconnaître ses soignants, être enfin reconnus par les autorités gouvernementales. Le Ségur de la santé a oublié les soignants dans sa représentation multiple et diverse.

Les infirmiers anesthésistes sont le personnel soignant au niveau d’études, de formation, de qualification et de responsabilité le plus élevé. Sans eux, la prise en charge des patients dans l’aigu ne pourra être aussi efficiente.

Consciente de ces enjeux et soucieuse d’apporter une réponse à l’évolution des facteurs économiques et sociaux, la SOFIA propose sa contribution à la vision du futur de la profession infirmière anesthésiste qu’elle intègre dans une prise en charge moderne, actualisée et hautement qualitative.

Le statut proposé est une conséquence logique de ce que fait la profession infirmière anesthésiste au quotidien. Elle n’est en rien un frein à une prépondérance médicale. Elle ne se veut qu’être la juste reconnaissance des IADE de France et outre-mer qui depuis plus de 70 ans assurent une grande part de la prise en charge anesthésique et des soins critiques sur l’ensemble du territoire national.

C’est la mission de ce travail.

Arnaud BASSEZ

Président de la SOFIA.

Ségur de la santé- Schéma d’orientations pour le devenir de la profession d’Infirmier(e) Anesthésiste Diplômé D’État (IADE)


Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA