MAR à bout 6

mercredi 14 septembre 2016

Pourquoi demandons-nous la 5e demi-journée ?

12/09/2016

Actuellement pour tous les praticiens hospitaliers, quelle que soit leur spécialité, les obligations de service sont de 10 demi-journées par semaine (statut) et le temps de travail hebdomadaire ne devrait pas dépasser 48 heures hebdomadaires (Directive européenne).

3 spécialités peuvent, par dérogation, demander à bénéficier du décompte de leur temps de travail en heures : la médecine d’urgence, l’anesthésie-réanimation et la gynécologie-obstétrique. C’est le décompte en temps continu auquel la limite de 48 heures s’applique.

Pour favoriser le recrutement, beaucoup de services d’urgence et quelques services d’anesthésie proposent à leurs praticiens La comptabilisation en heures de leur temps de travail, sur une base de travail de 40 ou 44 heures et payent parfois ce qui va au delà en temps additionnel (mieux rémunéré jusqu’à ce que ait atteint le 7e échelon environ).

Quand on fait des gardes, on arrive à 8h ou 8h 30 puis on repart le lendemain à 8h ou 8h30. 24 heures de travail ont alors été effectuées.

Une deuxième garde dans la semaine ajoute 24h de plus. On arrive donc à 48 heures, limite maximale hebdomadaire autorisée par la directive européenne. Un praticien en décompte horaire ou « temps continu » est alors réputé avoir réalisé ses obligations de service. La semaine de travail est donc terminée pour lui.
En décompte classique en demi journée, chaque garde fait 4 demi-journées. On est absent le lendemain, c’est le repos quotidien. Si on fait deux gardes dans la semaine, on génère donc 8 demi-journées. On doit donc en faire 2 de plus pour boucler la semaine et atteindre les 10 demi-journées statutaires des obligations de service.

Dans le premier cas, vous travaillez 48h dans la semaine et vous vous reposez le reste du temps. Dans le deuxième, vous travaillez 48h aussi (la nuit dans les mêmes conditions) mais vous devez encore travailler 2 demi-journées de plus et donc faire une semaine de 56 ou 58h pour réaliser vos obligations de service.
C’est une injustice flagrante que beaucoup subissent depuis des années.

Le passage en temps continu est régulièrement refusé aux anesthésistes-réanimateurs. Seuls quelques établissements comme Grenoble et Poitier et Amiens l’appliquent.

En demandant 5 demi-journées par période de 24h, le SNPHAR-E corrige cette inégalité.

Deux gardes feraient alors 48h et 10 demi-journées.

Cela rétablirait l’égalité de traitement avec les collègues en temps continu et cela permet aussi le respect de la directive européenne sur le temps de travail inscrite en droit français et dans le statut de PH.

L’application de cette règle est donc légitime et permet une égalité de traitement pour le même travail.

Combien de salariés, de cadres ou de cadres supérieurs en France travaillent plus de 48 heures sur une semaine en alternant les périodes de jour et de nuit ainsi que du travail le dimanche et les jours fériés ?

Source : snphar.com

— -

On notera que les médecins peuvent faire 24 h d’affilée, alors que les IADE n’ont plus cette possibilité. De quoi se poser des questions sur l’équité des choses et des professionnels de l’anesthésie...

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade