ONI connait rien mais on fait comme si...

samedi 3 décembre 2016

Quand l’ONI, dans son bulletin n°8 de novembre 2016, nous donne ses propositions pour la profession IADE, en reprenant nos revendications, car “un groupe de travail composé essentiellement d’infirmiers anesthésistes diplômés d’Etat a élaboré une position sur l’exercice IADE et l’a soumise au Conseil national de l’ordre des infirmiers qui l’a adoptée après l’avoir amendée en séance plénière le 29 septembre 2016.

Ça sent l’amateurisme et le dossier mal voire non maîtrisé. Alors que le Décret n° 2016-1605 du 25 novembre 2016 portant code de déontologie des infirmiers de l’ONI déclare dans son article R. 4312-50.

- Il est interdit d’exercer la profession d’infirmier sous un pseudonyme.
« Un infirmier qui se sert d’un pseudonyme pour des activités se rattachant à sa profession est tenu d’en faire la déclaration au conseil départemental de l’ordre.
« Il est interdit, pour un professionnel agissant à titre privé sous couvert d’un pseudonyme, et quel que soit le moyen de communication utilisé, d’arguer de sa qualité de professionnel sans dévoiler son identité.

Nous aurions bien apprécié avoir les noms des IADE composants ce groupe de travail. Juste pour coller à l’article R. 4312-50 et par soucis de transparence.

S’ensuit en prime, une photo illustrative qui montre ...une IDE en réa, lieu connu pour être évidemment largement majoritaire dans l’exercice de la profession IADE !

Bien joué l’ONI. La prochaine fois, on le fera nous même. Ça évitera les à peu-près illustratifs.

Un autre élément apparait à la fin de ce bulletin, c’est la gestion des comptes. On est heureux de constater la fin de la dette de l’ONI et un budget de 2,5 millions d’euros.

Si certains sont intéressés par les comptes de l’ONI.

Pour le reste, le site de l’ordre est disponible.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade