Covid-19 et aide psychologique

mardi 26 mai

La pandémie du Covid-19 a précipité l’ensemble des soignants hospitaliers dans une lutte acharnée contre le fléau épidémique représenté par la SARS-CoV-2, ils ont fait don de soi, se sont donnés sans compter pour les autres en faisant abnégation de leurs ressources physiques et surtout psychologiques.

En effet, leur équilibre psychologique est mis à rude épreuve, malmené jour après jour. Aujourd’hui, beaucoup de soignants se retrouvent en difficulté après des semaines de combat, sans répit.

Dix fiches « Repère »

C’est pourquoi, le groupement média COVID19 Presse pro, l’Association SPS et la MNH se sont associés pour leur venir en aide et leur proposer dix fiches « Repère » d’accompagnement psychologique.

Ces fiches décryptent les principales situations où l’équilibre psychologique, émotionnel, est fragilisé. Elles permettent surtout de retrouver dans un seul et même document les conseils, recommandations, adresses et liens utiles pour prévenir et soulager la détresse psychologique face aux situations de stress inédites rencontrées par les soignants confrontés à cet environnement très anxiogène. Sept fiches sont dédiées aux soignants [infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, médecins, étudiants] et trois autres fiches adaptées aux équipes managériales c’est-à-dire aux cadres de santé.

  • La communauté de soignants vit et affronte de plein fouet la situation exceptionnelle engendrée par l’épidémie de COVID-19. Cette période anxiogène expose certains au risque de dépressions sévères et de pensées ou crises suicidaires.
    Rique suicidaire
  • Décompresser et se détendre, calmer son stress, oublier les moments difficiles vécus dans la journée… Face à l’épisode épidémique d’ampleur du Covid-19, le risque d’augmenter sa consommation de tabac, alcool ou autre substance psychoactive et de développer une addiction augmente.
    Conduites addictives (alcool, drogue, tabac)
  • Le risque de troubles du comportement se trouve accru par la crise sanitaire actuelle qui modifie le quotidien de chacun et majore le stress et l’anxiété.
    Troubles du comportement (alimentation, repli sur soi, agressivité)
  • Conditions d’exercice difficiles, confrontation à l’afflux de patients, sidération face à la brutalité de la maladie, craintes des pénuries et des contaminations, incertitude quant à la durée de la crise : autant de facteurs susceptibles de déclencher stress et épuisement physique et psychologique. Dans cette situation bien particulière, toute la communauté soignante, engagée dans la lutte contre le COVID-19, est exposée au risque d’épuisement professionnel (ou burn-out).
    Stress et burn-out
  • En première ligne face à la pandémie de coronavirus, les soignants sont durement éprouvés tant physiquement que mentalement. Ainsi, l’exposition à un événement traumatisant hors du cadre des expériences habituelles, comme la confrontation brutale à la mort de ses pairs, peut avoir des conséquences psychologiques immédiates, mais aussi à plus long terme.
    Faire face au deuil
  • La période anxiogène vécue actuellement peut nuire à la qualité du sommeil. Chez les soignants, confrontés au stress extrême et à la flambée de demandes de soins, elle peut générer des troubles du sommeil notables et durables. Or l’insomnie fragilise la résistance vis-à-vis du stress, diminue les performances et l’efficacité au cours de la journée ; elle met soi-même en danger et peut également compromettre sa capacité à soigner les patients.
    Insomnie
  • Les troubles psychologiques touchent de plein fouet les soignants, en particulier dans des moments de crise extrême comme celle du COVID-19. Ils sont le plus souvent causés par des conditions de travail pénibles, mais aussi par des tâches dont le poids émotionnel et symbolique est difficile à endurer. Dans ce contexte, le management est essentiel pour éviter que la détresse n’atteigne un point de non-retour. D’où l’importance de savoir détecter, prévenir et corriger ces situations par nature extrêmement délétères.
    Management - Sensibiliser, détecter et prévenir les signes de détresse psychologique
  • Face à l’afflux massif de patients atteints du COVID-19 dans les services hospitaliers, une prise en charge qui diffère de l’accoutumée, de nombreux décès ou encore le risque de contamination, les soignants peuvent être confrontés à des troubles psychopathologiques et un stress post-traumatique. Outre la pandémie infectieuse, la pandémie est aussi psychique. Comment identifier les personnels les plus fragilisés (y compris soi-même) et prévenir au maximum ce risque ?
    Troubles psychopathologiques et stress post-traumatique
  • Augmentation de la demande de soins, risque permanent de contamination, gestion de la détresse des patients… la pandémie de COVID-19 met la communauté des soignants à rude épreuve les exposant durablement à des situations de stress. Comment prendre soin de soi-même pour maintenir sa capacité à prendre soin des autres ? Quels réflexes adopter pour préserver son bien-être ?
    Prévention solutions pour prévenir et gérer la détresse psychologique
  • Pour les étudiants en médecine ou en école de soins infirmiers venus prêter main forte aux équipes soignantes, l’épidémie de COVID-19 constitue une expérience professionnelle particulièrement difficile/un véritable baptême du feu. Rien ne les avait préparés à ce qu’ils vivent depuis plusieurs semaines : jusque-là très assistés dans leurs études, ils sont habitués à s’entraîner virtuellement, à suivre des protocoles… Aujourd’hui, ils ont perdu le contrôle face à cette situation inédite, ils se retrouvent exposés au stress, à l’anxiété, à la fatigue, à la peur.
    Étudiants - affronter la réalité du terrain

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA