Aphorisme médical

mardi 19 mars 2013

A garder en mémoire. On ne sait jamais .

- Même chez un mort, les constantes vitales sont stables.

- Le patient inconscient qui regarde le ciel, y sera bientôt. (Le patient en décubitus dorsal inconscient est prédisposé à une obstruction des voies respiratoires.)

- L’hypoxie non seulement arrête le moteur, mais saccage le moteur.

- Le patient doit croire en son amélioration. On ne peut pas tout faire.

- Mesures d’allégement de la douleur et le confort feront grand bien, même si rien d’autre ne le fera.

- L’avantage des médecins, c’est que lorsqu’ils commettent une erreur, ils l’enterrent tout de suite.

- L’enfant qui ne résiste pas à des procédures invasives ou délétère, est malade .

- Manifestations rares de maladies courantes sont plus fréquentes que les manifestations courantes de maladies rares.

- Les chimistes appellent l’eau »le solvant universel ». À bien des égards, l’alcool est plus puissant car la mauvaise utilisation de celui-ci dissout la personnalité, la vie familiale, la santé, le respect et la structure sociale.

- Il est préférable de faire preuve de jugement supérieur afin d’éviter d’avoir à utiliser des compétences supérieures.

- Quand tout le reste échoue, revenez à l’essentiel.

- En Dieu nous avons confiance. Tous les autres obtiennent une planche de massage.

- En cas de doute, alertez. Demandez à quelqu’un d’autre dans la salle pour confirmer vos soupçons. Ne jamais se dire "Ce n’est probablement rien." Si vous avez à dire cela, alors c’est presque toujours quelque chose, et vous feriez mieux de réagir maintenant.

- Vous n’aurez jamais assez de temps, de personnel, d’équipement ou de sauvegarde pour faire de votre tâche, un travail facile.

- Les patients ne meurent pas d’un “échec de l’intubation”. Ils meurent, soit du défaut de cesser d’essayer d’intuber soit de l’intubation œsophagienne non diagnostiquée

- Le plus difficile pour faire une cricothyrotomie est de trouver le couteau

- Mourir en bonne santé est indécent. Aussi est-il préférable d’être tué par la maladie que par la médecine. À moins d’être pressé, évidemment.

- La franchise n’est une qualité que lorsqu’elle ne blesse pas. Autrement dit, il s’agit bien d’un défaut.

- La confiance en l’homme ne peut relever que de la foi. La mauvaise, surtout.

- Traverse d’abord, et tu verras ensuite si c’était le bon moment ou si tu as eu de la chance.

- Les limites sont là où elles nous achèvent.

- celui qui veut péter plus haut que son cul, doit se faire une colostomie.

- Il y a deux choses que je ne peux pas regarder en face : la mort et l’obscurité.

- Le malade prend l’avis du médecin, et par analogie le médecin prend la vie du malade.

- Le secret d’une bonne santé : la pratique raisonnée de tous les excès et l’abstention nonchalante de tous les sports.

- La santé est un état précaire qui ne présage rien de bon.

- Passé soixante ans, quand on se réveille sans avoir mal quelque part, c’est qu’on est mort.

- Si le travail c’est la santé, alors laissons-le aux malades.

- Une pomme par jour éloigne le médecin pourvu que l’on vise bien.

- Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant.

§§§

A part :

- Les célibataires riches devraient payer de lourds impôts. Il n’est pas juste que certains hommes soient plus heureux que d’autres.

- Je déteste les discussions. Elles vous font parfois changer d’avis.

- Celui qui cherche une femme belle, bonne et intelligente, n’en cherche pas une mais trois.

- Je résiste à tout, saut à la tentation.

Oscar Wilde

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade