Le MAR m’a tuer (le retour)

samedi 2 novembre 2013

Les journées d’enseignement post-universitaires (jepu) sont très courues par la profession.

Présidées par le Professeur Pierre Coriat, éminent Professeur des Universités Classe exceptionnelle à la Faculté de Médecine de la Pitié-Salpêtrière - Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, chef de service d’anesthésie-réanimation du CHU pitié-salpétrière (1603 lits), aussi ex président de la CME de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (1999 à 2007), expert près de la Cour d’Appel et de la Cour Administrative d’Appel de Paris, Expert National agréé par la Cour de Cassation, chargé de mission par la ministre de la santé Roselyne Bachelot, afin de proposer les contours du "Conseil National de l’urgence et de la permanence des soins", membre du Conseil Scientifique de la Croix Rouge Française jusqu’en 2006, chantre de la restructuration à l’APHP, également engagé face à un morcellement possible de l’outil de travail, président d’Art dans la Cité et auteur de nombreux articles scientifiques originaux dans des revues scientifiques internationales à comité de lecture référencé à l’Index Medicus et au Medline. Il compte également à son actif plus de 60 ouvrages d’enseignements post-universitaires d’anesthésie réanimation.

Il a reçu de nombreuses distinctions parmi lesquelles :

  • Président de la Société Européenne d’Anesthésie Réanimation (1997-2002)
  • Membre d’honneur de la Société Allemande d’Anesthésie Réanimation (2007)
  • Membre d’honneur de la Société Européenne d’Anesthésie Réanimation (2004)
  • Membre d’honneur de la Société Anglaise d’Anesthésie Réanimation (2001)
  • Membre d’honneur du Collège Royal d’Anesthésie Réanimation Britannique (2001)
  • Membre d’honneur de la Société Irlandaise d’Anesthésie Réanimation (1999)
  • Membre d’honneur du Collège Australien Néo-zélandais d’Anesthésie (1998)

N’en jetez plus, la cour est pleine !

Pr Pierre Coriat

Bref, un as dans la spécialité. Un homme de savoir, de connaissance et d’actualisation.

Enfin, presque.

Car à la lecture de “la lettre du président” du congrès JEPU 2014, on peut y lire une phrase qui rappelle un ancien article, déjà évoqué ici.

Outre d’y lire un panégyrique des jepu, (400 visites par jour, plus de 70 000 documents téléchargés, 4000 articles (ou 3000, sur la page d’accueil, il faudrait se mettre d’accord...) à la disposition de tous (à la condition toutefois de s’enregistrer avec adresse personnelle obligatoire (on se demande bien pourquoi la professionnelle ne suffirait pas), d’y voir avec un agacement certain que la profession proposée est soit médecin soit infirmier(e), sans préciser le titre qui est accolé sur nos diplômes d’État et qui est anesthésiste et de constater un certain nombrilisme sur l’exemple de recherche de documents,

on peut y lire bien des choses en somme.

Mais passons, la goutte d’eau n’est pas encore là. Elle arrive. Elle se love dans la lettre du président, sus-mentionnée.

« Ce site internet est également destiné aux infirmiers et infirmières anesthésistes ; c’est une des fiertés des Journées d’enseignement postuniversitaires d’avoir été les premiers à organiser en parallèle aux sessions consacrées aux médecins des sessions pour les infirmiers aide-anesthésistes. ».

Sans doute, l’éminence grise raisonne en termes de l’époque. Aussi afin de dissiper tout doute, il eut été bon de préciser infirmiers aide anesthésistes selon leur ancienne appellation initiale (par exemple).

Car rappelons au praticien émérite, que l’appellation "aide-anesthésistes" a disparu depuis le Décret n°88-903 du 30 août 1988, pour être remplacée par l’appellation "ISAR", soit au bas mot depuis 25 ans à la date de ces lignes, (une paille !) elle-même disparaissant pour faire place au titre "IADE" lors du Décret n° 91-1281 du 17 décembre 1991.

Je ne saurais trop conseiller au "président" cumulard de lire l’histoire des IADE, d’autant que la création des JEPU doit beaucoup à Elisabeth Balagny, figure "historique" du SNIA, ancien cadre supérieur au CHU saint Antoine (Paris 12eme arrondissement), ancienne directrice de l’école des IADE de la Pitié-Salpétrière (AP-HP), et auteur d’un historique sur la profession IADE.

Finalement on n’en sait jamais assez.

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade