8 juin 2010 : Le grand bleu

mercredi 9 juin 2010
par  Arnaud Bassez
popularité : 2%

Les IADE de France s’étaient à nouveau réunis autour de ce qui était le point final du cache-cache IADE-policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) communément appelé RG.

Ceux-ci ont dû faire tintin quant à savoir la destination véritable des IADE.
En effet un jeu de piste estival fut offert par les IADE, afin de divertir nos amis du 84, rue de Villiers, à Levallois-Perret.

11 heures, place de l’étoile.

Le calme avant la tempête

J’arrive sur le site final.
Quelques touristes se promènent à l’entour de l’arc de triomphe. Déambulant également, j’avise deux touristes et leur demande benoitement où se trouve l’arc de triomphe.
- juste devant vous.
- merci messieurs

Puis je repartais en direction de ce monument que je n’avais pas vu, puisque j’avais emprunté le tunnel qui mène à ses caisses.
Je suis distrait parfois...

Le départ des volontaires. Il n’en manquera pas des volontaires !!!



Bon, en même temps, si on nous invite à visiter, on va peut-être aller tout en haut non ?


Étrange tout de même ces deux touristes. Ils me faisaient furieusement penser à Bruno Franceschi et Philippe Lamarche de l’ufmict-CGT. Mais je devais être abusé certainement par mes sens.

A trop faire de manifestations et d’assemblée générale...

Je décidais de m’ébattre vers les abords de la place de l’étoile, non sans avoir invité par texto, des collègues de province à nous rejoindre sur le lieu final secret, parfaitement gardé par le peu de personnes au courant de la destination réelle.

La Tour Eiffel était bien désertée par les IADE. Et le comité d’accueil était bien énervé de ce lapin semble t-il...

C’est vraiment curieux ces touristes.

Ils ressemblent à des IADE avec leur sac à dos, leur air de ne pas avoir l’air.

Mais normalement un IADE c’est reconnaissable. C’est bleu ou vert, avec un bonnet sur la tête. Mais là rien. En civil. Et moi j’ai bien vu à la télévision quand ils ont envahi la gare de Montparnasse.
Un IADE c’est avec une casaque ou un pyjama.

Bon, par sympathie, je vais aller leur dire un mot ou deux. Des touristes, il faut les aider à trouver leur chemin. Si ça se trouve ils cherchent l’arc de triomphe ou les Champs Elysées, va savoir...

Tiens, des alsaciens. Ben si, la cigogne qui pendouille au bout d’une banderole repliée, ça se reconnait.

11h 45 Bon ce n’est pas le tout de papoter. Top départ !

Et les touristes qui étaient dispersés sur l’ensemble de la place de l’étoile envahissent le terre plein de l’arc de triomphe,

revêtent leur tenue bleue et leur casaque (ah je savais bien que c’était des IADE !) et montent à l’assaut de l’escalier de l’arc de triomphe.

Un combat musclé avec un vigile fou commence. Oups pardon monsieur si vous êtes tombé, mon pied a dû se prendre dans les vôtres. Je suis si maladroit...

Mais tant pis pour lui, nos collègues de Henri Mondor, Dijon... sont montés. Une dizaine, avec une banderole de 20 kilos.



Pendant ce temps, les IADE se dispersent sur la place de l’étoile et bloquent la circulation des 12 artères qui convergent vers le monument au soldat inconnu.

Quand Fabrice rencontre Jean Yves...chabada bada
Fabrice met le feu

La cavalerie arrive

La banderole sera récalcitrante. Le vent ne nous aide pas, et le service de sécurité, 6 vigiles, viendra déloger nos amis.

En bas, les CRS protègent le monument et la flamme.

Comme si nous voulions fouler le sanctuaire et éteindre une flamme qui nous anime.

Celle du courage et de la liberté.

Quelques IADE prennent d’assaut l’échafaudage, qui sert à la restauration des statues.

Bon il faut dire que sur le panneau il est écrit, que le centre des monuments historiques ouvre au public. Alors on entre nous...le public ça nous connait, on est à son service.

Nos amis CRS sont bien énervés on dirait. Est-ce le lapin de la tour Eiffel qui leur pèse sur l’estomac ?



Xavier Bataille. Comme son nom l'indique.
Yasmine, Jean Marc, Céline (toujours au portable) Christelle et Gaël

La population, les touristes viennent nous voir et nous demandent ce que nous faisons. Ils nous apportent leur soutien inconditionnel.

Bus, camions, voitures, scooters, cars. Plus rien ne passe.

Il fait faim non ?
Allez, on mange. C’est pas mal ici, sur la place.

Les IADE ensuite, se déploient sur l’ensemble de la place et font une chaîne humaine entourant l’arc.





12 h 15 Le ministère acceptant de nous recevoir, ce qui n’était pas gagné, les IADE quittent la place de leur triomphe.



Direction...la tour Eiffel et le ministère. Il faut bien respecter l’autorisation de la préfecture aussi. Vous êtes drôles !

Alors les aristo, on met le feu ?!

2500 IADE s’étirent en un cortège sans fin.

A l’abord du pont de l’Alma, le cortège est impressionnant. Monté sur le camion de SUD (merci Olivier), on a une vue imprenable.

Les IADE sont pris en photos par les parisiens et les touristes. Certains s’invitent à la danse improvisée, sur fond d’AC/DC.

l'administrateur en charmante compagnie...

Le groupe remonte la seine, en passant devant le musée Branly et arrive enfin au pied de la grande Dame.

Et n'oubliez pas les bonhommes en bleu et vert

- Veuillez nous excuser de ce léger retard, messieurs-dames de la préfecture de police. Vous savez, Paris c’est grand, on s’est un peu perdu.
Et puis on a dû confondre les monuments. Nous ne sommes pas très physionomistes...

Un petit pas de pause au pied de la tour de fer et nous continuons notre parcours vers le ministère de la santé, en passant par le champs de Mars.


Deux directions :

- Invalides : Ce sont nos représentants tutélaires qui le sont.
- Cambronne : Le mot de ce général, est adressé par les IADE de France à notre sinistre de tutelle.

Arrivée au ministère en courant. Le comité d’accueil est là et bien armé on dirait.

Les ordres ont été donné. Depuis le 18 mai, le IADE a changé de catégorie.
De manifestant sédentaire il a été classé actif. Très actif !

Les IADE se ruent sur les barrières et arrachent la double protection.
Les coups de tonfa pleuvent, les gaz lacrymogènes sont utilisés.

A 10 centimètres, dans les yeux, voila un collègue qui en est victime.

J’aurais à essuyer plusieurs coups dans la cuisse et un hématome qui s’ensuit. Pas grave.
Les gaz lacrymogènes m’arriveront directement dans le cou, à bout portant. Mais j’avais prévu piscine le 8 juin, donc j’avais mes lunettes avec moi. Ouf...

Tous n’auront pas pris cette précaution et en seront victimes. Ça pique et ça brûle. Pourtant il ne faut surtout pas se frotter les yeux !

La violence policière redouble.
Une collègue, Laurence est victime d’une luxation de la mâchoire. Laurence, victime d'une luxation de la mâchoire. Respect total pour ton engagement ! (respect total pour ton engagement Laurence).

Clément du SAMU 75, sera lui aussi victime d’un coup Un collègue du SAMU 21 victime sur le front...du combat Et un collègue du SAMU 21 aura droit lui aussi à une "ration".

De la bétadine, du bleu de méthylène, de la rifadine, de l’hibitane, du voluven commencent à tomber sur les forces de l’ordre, un moment paniquées par la couleur rouge de certains produits...

Quatre IADE seront embarqués dans le panier à salade et n’en ressortiront que le lendemain matin d’après les forces de l’ordre. (C’est beau la tentative d’intimidation).

oh le dangereux IADE. Oh les courageux policiers...

Le tout sous les objectifs des caméras.

Les coups pleuvent. On sent les gendarmes fébriles. La peur d’une bavure...

Il faut dire qu’on les nargue un peu.

14h48 Une délégation est reçue. Olivier Youinou, Bruno Franceschi pour les syndicats, et les représentants des divers collectifs.

Les IADE occupent le terrain.

Une barrière est mise à feu au milieu de l’avenue de Ségur.

15 H 24 La délégation ressort, mine sombre et grise.

Bruno Franceschi s’adresse aux médias, M6,TF1, Bfm, Radio Bleu (tiens, un sympathisant ?) déplore le manque total de dialogue, les positions qui restent campées, et traite Roselyne Bachelot de sinistre de la santé..



Décision est prise de s’allonger au sol.

Les IADE sont morts.

Tombés pour la France.

painting act

Puisque Bachelot est à l’assemblée Nationale, allons la chercher !

Bachelot piétinée par la profession, ça change...

Les IADE, migrent donc vers le lieu dit d’expression démocratique du peuple français.

Quelques passantes nous accompagnent. Ho c’est quoi ce talkie walkie ?

Hé bien, ne fuyez pas, une petite photo en souvenir mesdames des RG !

N’ayez pas peur je ne suis pas de la police.

Trop tard pour vous, c’est dans la boîte !

Traversée des Invalides. Les IADE sont poursuivis par les forces de l’ordre qui sont remontées en catastrophe dans les camionnettes. Des poubelles sont renversées pour faire obstacle. Mais ce sont les CRS qui foncent dedans. Messieurs de la voirie parisienne, vous devrez votre surcroit de travail à ces malfaisants qui ne respectent rien.

Arrivée Quai d’Orsay.

Mais les CRS ont dressé les barrière anti émeute. On ne passe pas. On a essayé quand même...mais les gaz lacrymogènes, ce n’est pas comme du protoxyde, ça ne déclenche pas l’hilarité.

Tiens...Mais...qu’est-ce donc que cette grille sur la droite Rue Robert Esnault Pelterie ?

Une grille ouverte. Encore un monument à visiter ?

Hé bien entrons.

Deux gendarmes gardent l’entrée. Même pas le temps d’ouvrir nos sacs pour le contrôle.

Les IADE sont déjà dans la place et investissent le salon d’honneur du ministère des affaires étrangères, à la grande surprise du ministre Bernard Kouchner et de son secrétaire d’État chargé des Affaires européennes Pierre Lellouche.

On peut se demander d’ailleurs si des têtes ne vont pas tomber suite à cette entrée aussi facile dans un ministère aussi sensible...

une collègue, sera blessée lors des poussées avec les forces de l’ordre devant le quai d’Orsay. Gazée, frappée, elle sera prise en charge par les pompiers de Paris et évacué sur l’HEGP.

Un clin d’œil au petit roquet, caporal à la BSPP, qui a tenté, sans succès de m’empêcher de prendre des photos de notre collègue.

S’il pensait que l’entrevue avec son capitaine me ferait peur, c’est raté.
Allez retourne dans ton VSAB et cesse de faire du zèle.
C’est pénible les jeunes militaires, dès qu’ils ont un petit grade, ils se prennent pour un général.

Les IADE attendirent devant le ministère des affaires étrangères.

Bernard Kouchner connait bien les IADE. Il sait le rôle qu’ils jouent sur le terrain et les missions humanitaires.

Il descend, précédé de Pierre Lellouche.

Les caméras des grandes chaînes nationales et d’informations ne sont peut-être pas étrangères à cette descente parmi nous.

Jemal Idrissi du collectif bourguignon

Le ministre Kouchner, se place dans la camionnette de SUD et nous promet que les IADE seront reçus à Matignon.

Il nous engage à prendre rendez-vous avec lui la prochaine fois, ce qui lui évitera cette surprise... Et il s’engage à faire libérer au plus tôt, dès ce soir, nos quatre collègues toujours aux mains des forces de l’ordre.

Une délégation sera effectivement reçue à Matignon le soir même, par un conseiller aux affaires sociales ; elle en sortira à 21 h15 avec l’assurance que nous aurons nos revendications qui seront remontées à qui de droit et qu’une solution devra être trouvée pour sortir de la crise actuelle.

Quel bilan tirer ?

- Les IADE sont de plus en plus organisés. Ceci m’a été confirmé par l’équipe télé de BFM, épatée par notre capacité d’innovation, de réactivité et de dynamisme.

- Les IADE sont malins. Le leurre de la tour Eiffel pourrait se renouveler à l’envi et déstabiliser la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), car les pôles d’intérêt ne manque pas sur la capitale.
Et ailleurs...

- Les IADE sont chanceux, car une secrétaire du quai d’Orsay nous dira que d’ordinaire les deux ministres ne sont pas à leur ministère à l’heure où nous avons débarqué.

- Les IADE sont déterminés. La trêve estivale ne sera qu’une pause. Si le ministère ne veut rien entendre et se cantonne à ses arguments erronés et incomplets, les IADE reviendront.
Plus forts, plus déterminés que jamais.

- Juché sur le toit du camion de SUD, jamais je n’ai éprouvé ce sentiment d’une telle masse (si ce n’est en 1988 le mouvement infirmier)

- En cette journée de l’océan, Roselyne Bachelot a le dos fin. Elle se cache à l’eau en disant c’est assez !

- J’ai discuté avec un ancien membre du bureau du SNIA, maintenant à la retraite et que j’ai reconnu. Il m’a dit avoir honte de la défection du SNIA.

Alors que dire du SNIA ? Les absents ont toujours tort. Ce syndicat va voir ses cotisations chuter dangereusement. Au bureau d’en tirer les conclusions.

Pour les IADE de "la base", mot cher à Mr Pascal Rod, le SNIA est mort.
Paix à ses cendres.

Cette pause estivale, va nous permettre de nous organiser. D’inventer des actions nouvelles et percutantes.

La population nous est acquise. La presse aussi.

Le gouvernement doit vite reprendre son dossier et voir et entendre ce qui ne va pas.

les IADE ont montré en ce jour de journée de l’océan, qu’ils savent surfer sur la vague de la colère et de la rage.

Ils ne couleront pas. Et la vague bleue déferlera à nouveau.

Si on ne nous laisse pas le choix.

Arnaud BASSEZ

IADE

Administrateur

ps : Pardon de ne pas citer les hôpitaux présents. Mais la disposition de l’évènement rendait la chose compliquée. Je sais que de grosses délégation sont venues (Rhône Alpes, Nord, Bourgogne). Bravo aussi aux autres, moins nombreux, parfois seuls. La présence de chacun a été indispensable à cette réussite.

Merci à ceux qui sont venus me voir spontanément et leur encouragement pour le travail réalisé sur ce site.

Et toujours autant de plaisir à revoir d’anciens collègues. (Valérie, Martine, Sylviane, Françoise, Catherine, Christophe (le seul IADE qui fait la bise à Kouchner)

- Merci à Vincent V pour le complément des photos intérieures du quai d’Orsay.
- Merci à Hélène Cami de canal + qui m’a téléphoné et s’est empressée d’envoyer une équipe sur place.
- Merci à Frédéric Buridan, cameraman à Canal + I Télé qui a suivi la manifestation avec intérêt et enthousiasme dès qu’il a su que c’était des IADE.
- Merci à l’équipe de Bfm qui a partagé un bout de son temps avec moi, épatée par nos actions.
- Merci à la pigiste de RTL qui a relayé nos actions
- Merci à tous les médias qui ont compris que les IADE avaient un pouvoir de nuisance avéré et qu’ils devaient être pris au sérieux.

8 juin vidéo actusoins (format MP4)
CR du 8 juin CGT
8 juin 2010 le Journal Télévisé de M6

En marge

A l’heure où ces lignes sont écrites, 52 articles étaient disponibles sur google actualités, concernant cette journée du 8 juin 2010.

Roselyne Bachelot a affirmé mardi dans un communiqué regretté "profondément les violences inacceptables commises en marge de la manifestation des infirmiers anesthésistes" qui ont eu lieu le même jour. Des projectiles avaient été lancés contre la façade du ministère de la Santé et des Sports."Alors qu’une délégation était reçue, comme convenu par le ministère de la Santé et des Sports, des éléments incontrôlés et extrémistes se sont livrés à des actes de violences"a déploré la ministre.

Nous allons lui envoyer les photos de nos collègues, blessé(e)s par les forces de la garde prétorienne, qui utilisa les gaz lacrymogènes en plein visage ainsi que les tonfa sans aucune retenue !

Madame Bachelot, je vous propose d’accompagner la défaite de l’équipe de France de football et la fin du mandat de Raymond Domenech, par votre démission.

S’il vous reste encore un peu de dignité. Vous ferez ceci avec un peu d’élégance.

Votre fils vous trouvera bien un poste quelque part. Ce sera un juste retour des choses.

Arnaud BASSEZ

IADE/formateur AFGSU

Administrateur


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 19 avril 2016
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu SUD réunion IADE/MAR du jeudi 6 avril 2016 au ministère de la santé

Livré in extenso. Sans aucun esprit partisan. Pour l’information de tous.
AB
Avant propos
« C’est un compte rendu officiel de notre organisation...Non seulement sud était convié mais à solliciter un compte rendu commun...Le collectif ufmict devait en faire la trame...Rien n’est venu nous avons (...)

samedi 26 décembre 2015
par  Arnaud Bassez

Etat d’urgence à la SFMU

Le réveil de la farce
Un éditorial des annales française de médecine d’urgence en date du 22 décembre 2015, revient sur la publication qui a été faite sur la Place de l’IADE en service mobile d’urgence et réanimation. Perspectives d’avenir. (Bruno Huet)
Il faut savoir avant tout à qui nous avons affaire. (...)

mardi 6 octobre 2015
par  Arnaud Bassez

Croisiade 2015-2016-2017

Le mouvement IADE 2015-2016-2017
Revenant comme une brise du printemps, fidèle au rendez-vous décennal ou même quinquennal à présent (bien malgré nous), les IADE repartent donc en campagne, en croisade, en ce que vous voulez, mais à force ça a comme un goût de revenez-y un peu trop prononcé, la (...)

jeudi 1er octobre 2015
par  Arnaud Bassez

1er octobre 2015 à Paris

Premier coup de semonce, cinq ans après.
1200 IADE présents d’après les chiffres.
Honnêtement on commence à en avoir marre de se voir trop souvent. A chaque fois remettre le couvert 14 Avenue Duquesne à Paris ça devient pénible.
On préférerait être peinards, dans nos blocs, smur, cesu, école.
Le pavé (...)

mercredi 23 septembre 2015
par  Arnaud Bassez

Guide du manifestant IADE

Conseils utiles
Dans une manifestation, il se passe de nombreuses choses.
Entre les policiers en civil qui cherchent à avoir des nouvelles (les fameux RG ont été supprimés en 2008, ils sont chargés de renseigner le gouvernement sur l’état de l’opinion et les mouvements sociaux, et ont été recrées (...)

jeudi 21 mai 2015
par  Arnaud Bassez

21 mai 2015 en France

Petit coup d’œil sur la grève IADE de ce jour, à travers la France.
Pardon à ceux qui ne sont pas cités.
Compilation depuis la page facebook "IADE en colère".
D’après les estimations du Snia, près de 80 % des personnels concernés ont répondu à l’appel à la grève dans toute la France.
Sur les (...)

samedi 7 juin 2014
par  Alexandre Girard

5 juin 2014 : Master Day

La relève est aussi là, pour palier l’absence du reporter habituel. Un grand merci à Alexandre qui fait ici ses premières armes. (AB)
En ce jour du 5 juin 2014, le monde entier est venu voir comment on se faisait les dents dans la rue. Que du beau monde, Poutine, Obama, et même la reine (...)

vendredi 24 mai 2013
par  Arnaud Bassez

IADE au rabais à Roubaix

Ici sont colligés tous les textes, liens et communiqués de la dérive du CH de Roubaix, qui souhaite intégrer des IDE belges ayant validé une formation d’une année pour prétendre être équivalent à la nôtre.
Retrouvez les dernières informations
En relais aussi sur le forum
§§§
Le mauvais pari de Roubaix (...)

dimanche 29 janvier 2012
par  Arnaud Bassez

Droit d’option IADE 2012

Pour comprendre le protocole "Bachelot", le SNIA propose un document rédigé par Agnès Moreaux, conseillère nationale SNIA.
Vous y retrouverez des explications pour faire au mieux votre choix.
La page du SNIA dédiée à la problématique.
La CGT explique également le passage de catégorie
A ce titre, la (...)

samedi 2 octobre 2010
par  Arnaud Bassez

L’Empire contre-attaque

Je suis ton pire !
1er octobre 2010.
Annoncée prématurément comme le D day IADE, la journée qui allait tout casser, cette journée allait en effet tenir certaines de ses promesses.
Encore une fois, les IADE ont déjoué les autorités en gardant un secret jalousement gardés par les détenteurs du lieu (...)

vendredi 25 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte rendu du 25 juin 2010 à Paris

10 heures du matin, les IADE s’étaient donnés rendez-vous au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche afin d’investir les lieux. Ce qui fut fait.
Je propose de mettre sur la carlingue des nos respirateurs les autocollants des ministères envahis, comme les as de l’aviation. On commence (...)

mercredi 9 juin 2010
par  Arnaud Bassez

8 juin 2010 : Le grand bleu

Les IADE de France s’étaient à nouveau réunis autour de ce qui était le point final du cache-cache IADE-policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) communément appelé RG.
Ceux-ci ont dû faire tintin quant à savoir la destination véritable des IADE. En effet un jeu de piste (...)

vendredi 4 juin 2010
par  Arnaud Bassez

Compte-rendu AG ministèrielle du 3 juin 2010

Communiqué de Damien Guillou, collectif iade
Bonjour à tous,
Afin de résumer et de clarifier la journée d’hier, le collectif des infirmiers anesthésistes vous adresse ce mail qui suscitera malgré tout un certain nombre de questions eu égard aux engagements en privé de messieurs Bubien et Vayne au (...)

vendredi 28 mai 2010
par  Arnaud Bassez

27 mai 2010 : Les IADE prennent la Bastille

Suite à l’invitation par la CGT faite aux IADE d’être en tête de cortège, derrière les leaders syndicaux, les IADE de Paris et ile de France se sont rendus à l’invitation et ont défilé jusqu’à la Bastille le 27 mai 2010
Cette manifestation unitaire FSU, CGT, CFDT, UNSA, Solidaires, partait de la Place (...)

mercredi 19 mai 2010
par  Arnaud Bassez

18 mai 2010 : Nos lettres de noblesse

Toutes les photos ici présentes, sont d’Arnaud BASSEZ
Quelle belle journée !!
Quelle belle journée pour manifester. Merci au soleil qui a bien fait les choses. Ce n’était pas gagné avec cette météo changeante.
2500 infirmiers anesthésistes s’étaient donnés rendez-vous place Denfert Rochereau à Paris. (...)

mardi 11 mai 2010
par  Arnaud Bassez

Protocole Bachelot pour les nuls

Le protocole Bachelot a été le détonateur qui a remis les IADE dans la rue.
Petite tentative d’historique de ce protocole injuste, inadapté et inique.
Qui a dit en 2007, « Malgré les grands services qu’ils et elles rendent à la société, aux patients et à leurs familles, les infirmières et les infirmiers (...)

mardi 4 mai 2010
par  Arnaud Bassez

4 mai 2010 : du bleu dans les yeux

On the road again and again and again !!
La vague bleue déferle à nouveau le 4 mai 2010.
Bleu comme celui que les IADE ont au cœur, depuis le coup de poignard des députés qui ont voté le texte du protocole Bachelot le 27 avril 2010.
Bleue comme la couleur des casaques arborées par la profession en (...)

dimanche 4 avril 2010
par  Arnaud Bassez

Les documents de la lutte IADE : grève nationale 2010

Depuis le protocole Bachelot, la lutte IADE, les vidéos diverses, l’AG du 30 mars 2010 à la bourse du travail de Paris, les actions locales, les relations SFAR-SNARF-SMARNU-CFAR-SNPHAR-e, les EGAR, les tracts syndicaux, les courriers aux Députés et Sénateurs, au SNIA, l’ONI. le LMD, les questions des (...)

mardi 30 mars 2010
par  Arnaud Bassez

30 mars 2010 : le national rassemblé

En pointant la souris sur certaines photos, des légendes les accompagnent. En cliquant dessus, elles apparaissent plus grosses
Encore une journée de rassemblement IADE en ce 30 mars 2010, faisant suite au mouvement du 11 mars 2010 Devant une météo à peu près clémente, les IADE étaient environ 1000 (...)

jeudi 11 mars 2010
par  Arnaud Bassez

11 mars 2010 : un rendez-vous réussi !

En cliquant sur les photos, celles-ci s’afficheront en plus grande taille. En passant la souris dessus, une légende les accompagne.
Très forte mobilisation des IADE en ce 11 mars 2010. Environ 1500 professionnels d’après mes estimations, (1400 selon les RG) étaient présents sur le pavé parisien, (...)

Brèves

Stratégie de transformation du système de santé

mercredi 14 février

Les plus belles stratégies s’écrivent au passé.

Alphonse Allais

Stratégie de transformation du système de santé. Dossier de presse 13 février 2018 ministère de la santé

Bonne lecture ? ...

AB

Calendes grecques

mercredi 27 décembre 2017

Le report d’un an du PPCR (parcours professionnels, des carrières et des rémunérations) ne laisse augurer rien de bon.

En effet le Décret n° 2017-1736 du 21 décembre 2017 reporte d’un an, pour le moins,
l’entrée en vigueur des dispositions statutaires visant à la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations des fonctionnaires de catégories A, B et C ou de même niveau, relevant de la fonction publique de l’Etat, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière.

« Au titre des années 2016 à 2019 » sont remplacés par les mots : « Au titre des années 2016 à 2020 ».

Ce n’est qu’un combat, continuons le début, aurait dit Coluche.

AB

Communiqué intersyndicale

lundi 30 octobre 2017

Le SNIA n’oublie pas la SOFIA dès lors qu’il s’agit de diffuser ses documents, même si à la suite d’une crise de nerfs d’un des membres du bureau envers l’administrateur ici présent, (pour une question légitime sur le nombre d’adhérents et donc sur la représentativité) le lien de la SOFIA a disparu du site du syndicat dit "représentatif". Par principe de réciprocité il en a été de même dans la rubrique œillade.

Pour autant, dépassant ces querelles de cour de maternelle, il est diffusé ici le communiqué car il s’agit d’une intersyndicale, dont il est toujours regrettable de ne pas y trouver SUD, acteur historique du mouvement.

Communiqué intersyndical 24.10.2017

AB

Enquête IADE

lundi 30 octobre 2017

Notre collègue Arnaud Warot nous envoie le résultat d’un sondage fait sur la page Facebook IADE en lutte, sur les souhaits sur le devenir de la profession.

Le nombre de réponses,1006, est largement suffisant pour être recevable, pour un nombre d’IADE en France et DOM-TOM en novembre 2016 de 9709 (Source : Rapport DREES), les 1006 réponses représentent 10.362% de la profession IADE. L’échantillon étant 100 % IADE, l’intervalle de confiance 95 est de 906 avec une marge d’erreur de 1%. il n’y a à ce niveau plus de risque d’inversion des tendances.

Alors évidemment il faudrait certainement plus de questions pour en déterminer des lignes de conduite. Mais saluons l’initiative d’Arnaud. Il est possible que d’autres initiatives se fassent jour.

Question 2
Question 3
Question 4

Et pour ceux qui le peuvent, rendez-vous le 4 novembre 2017. Sans doute les lignes bougeront.

AB

Over and ever

samedi 30 septembre 2017

Notre collègue Bruno Philibien propose et organise une journée de rencontre de la profession.

Une initiative qu’il faut saluer.

Opération over’IADE 79

samedi 4 novembre à 12:00 - 18:00

Thouars , 26 rue Henri Barbusse 79100

Journée de rencontre et d ’échange IADE , ouverte aux différents acteurs de la profession.
L ’équipe Iade du CHNDS (Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres ) partage elle aussi une période d’incertitude sur différents sujets .

  • - Place de l’iade en Smur remise en cause .
  • - Permanence des soins et réorganisation du temps de travail.
  • - Profil de poste en cours de redéfinition. (iade ou le couteau suisse d une structure ?).
  • - Procédure juridique en cours.

Cette actualité n ’est pas un cas isolé , elle se retrouve sur l’ensemble du territoire.

Nous partageons la volonté commune d aboutir à une vraie reconnaissance de notre profession qui ,aujourd’hui, n est plus à démontrer au sein des blocs opératoires publiques ou privés .Le nouveau décret est l’expression de notre quotidien.

Nous sommes tous en attente d’une reconnaissance salariale en lien avec notre fonction , notre expertise. Mais celle-ci tarde à venir .
les faits ne sont pas en notre faveur. Quid des dernières maigres propositions .

il y a eu un appel à se retrouver , à débattre , à s’organiser, à proposer. Tout ceci ne peut se faire en un claquement de doigt.
commençons le 4 novembre 2017 . juste une première pierre .

logistique.
Bar Le Terminal https://www.facebook.com/leterminal79/
=> ouverture des lieux possible dès 12h .prévoir restauration (commerce à emporter à proximité ).
=> début de la session 14h .
=> fin de la session 18h.
la maison n accepte pas les règlements de compte !

After possible .
indiquez nous ceux qui désirent rester le soir en terre Deux Sevrienne . On peut prévoir restaurant / voir hébergement Mais les places seront limitées
la santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.