Docs en stock 17

SFAR 2015
mercredi 23 septembre 2015
par  Arnaud Bassez
popularité : 2%

La SOFIA diffuse les exposés du congrès de la SFAR 2015, qui s’est tenu du 17 au 19 septembre 2015, à Paris. Toujours pour le bénéfice et l’intérêt des professionnels de l’anesthésie-réanimation-urgences.

58 documents, 41 MO à télécharger.

SFAR 2015

- Sommaire

- A lire ou relire

Soit plus de 2435 documents en téléchargement, incluant cet article.

A lire aussi compil utile (on n’en sait jamais assez)

- AFISAR 2013 et 2014, les publications

Et les nouveautés dans les produits, matériels vus sur le congrès 2013.

Sans oublier la rubrique Olympiade

Le coin lecture

NB : A noter qu’à partir de cet article, le site SOFIA propose plus de 10 000 documents à télécharger (word, pdf, excel, images...)

— -

Conférences d’actualisation

- Analgésie périmédullaire pour le travail
Estelle MORAU (Montpellier)

  • Connaître les fondamentaux de l’analgésie périmédullaire obstétricale actuelle (AL dilué + morphinique liposoluble)
  • Savoir les intérêts et inconvénients potentiels des adjuvants (clonidine, autres…)
  • Connaître les intérêts et les inconvénients potentiels des variantes techniques (déambulation sous ALR, rachianalgésie-péridurale combinée, mode PCEA, mode PIEB)
    Analgésie périmédullaire pour le travail Estelle MORAU (Montpellier)

- Dommage myocardique postopératoire
Vincent PIRIOU (Lyon)

  • Présenter l’incidence et le pronostic du dommage myocardique postopératoire
  • Rappeler les facteurs de risque
  • Enoncer les modalités diagnostiques
  • Décrire les principes de la prise en charge
    Dommage myocardique postopératoire Vincent PIRIOU (Lyon)

- Insuffisance circulatoire aigüe péri-opératoire : penser à la dysfonction vasculaire ! Emmanuel LORNE (Amiens)

Insuffisance circulatoire aigüe péri-opératoire : penser à la dysfonction vasculaire ! Emmanuel LORNE (Amiens)
  • Connaître les principales anomalies macro circulatoires à l’origine d’une insuffisance circulatoire aiguë périopératoire
  • Connaître les différentes expressions cliniques du syndrome de réponse inflammatoire systémique
  • Connaître les bases physiopathologiques de la dysfonction vasculaire aiguë
  • Connaître la prise en charge thérapeutique de la dysfonction vasculaire aiguë

- Syndrome de renutrition Thomas LESCOT (Paris)

  • Définir le syndrome de renutrition
  • Développer les mécanismes physiopathologies associés à ce syndrome
  • Décrire les circonstances de survenue
  • Développer les modalités thérapeutiques du syndrome de renutrition
  • Décrire les stratégies de prévention du syndrome de renutrition
    Syndrome de renutrition Thomas LESCOT (Paris)

- Pathologies infectieuses importées (Dengue, Chikunguna, Ebola ...)
Olivier BOUCHAUD (Bobigny)

  • Décrire la prévalence de ces pathologies infectieuses dans le monde et en France
  • Décrire les tableaux cliniques, en particulier les formes graves et les méthodes diagnostiques
  • Préciser les mesures spécifiques liées à l’hospitalisation des formes graves (isolement…)
  • Développer les stratégies de prise en charge étiologique
    Pathologies infectieuses importées (Dengue, Chikunguna, Ebola ..) Olivier BOUCHAUD (Bobigny)

- Anesthésie verte et écoresponsable
Jane MURET (Villejuif)

  • Description de la pollution engendrée par nos pratiques
  • Donner des pistes d’amélioration : choix des médicaments et/ou techniques, gestion des déchets, recyclage…
    Anesthésie verte et écoresponsable Jane MURET (Villejuif)

- Les AINS en péri-opératoire
Hélène BELOEIL (Rennes)

  • Place des AINS dans la stratégie analgésique : indications ; contre indications médicales et/ou chirurgicales, interactions et données récentes
  • Quelle durée d’utilisation (ratio pharmacodynamie/ pharmacocinétique) ?
  • CAT devant d’éventuelles administrations d’AINS peropératoires avec un patient sous AINS au long court
    Les AINS en peri-opératoire Hélène Beloeil (Rennes)

- Télémédecine et urgences neurovasculaires
Yann L’HERMITTE (Melun)

  • Connaître les contraintes techniques et organisationnelles de la télémédecine dans le cadre des urgences neurovasculaires
  • Comparer le bénéfice de cette organisation avec un transfert traditionnel ou avec un avis téléphonique
    Télémédecine et urgences neurovasculaires Yann L’HERMITTE (Melun)

- Urgence obstétricale en dehors de l’hôpital
Alexandre MIGNON (New York, Etats-Unis)

  • Epidémiologie et classification des principales urgences obstétricales extra-hospitalière selon le terme de la grossesse
  • Diagnostic, modalités de prise en charge pré-hospitalière et orientation hospitalière
  • Pathologies à envisager : Hémorragie du 2ème et 3ème trimestre ; HTA gravidique, pré-éclampsie, éclampsie ; Menace d’accouchement prématuré ; Accouchement inopiné hors maternité ;Hémorragie du post-partum
    Urgence obstétricale en dehors de l’hôpital Alexandre MIGNON (New York, Etats-Unis)

- L’anesthésie influence-t-elle la mortalité péri-opératoire ?
Serge MOLLIEX (Saint-Etienne)

  • Rappeler les composantes de l’anesthésie, les définitions de la profondeur de l’anesthésie et de l’analgésie et les bases de la relation doses-effets des agents anesthésiques
  • Décrire et discuter les données ayant comparé les doses d’agents anesthésiques ou les valeurs de monitoring avec la mortalité ou la morbidité à long terme en incluant les mécanismes possibles de cette morbidité
  • Proposer des recommandations de pratique à la lumière de ces données
    L’anesthésie influence-t-elle la mortalité péri-opératoire ? Serge MOLLIEX (Saint-Etienne)

- Effet de l’anesthésie sur le cerveau en développement
Vincent LAUDENBACH (Rouen)

  • Décrire les mécanismes de l’effet neurotoxique des agents anesthésiques sur le cerveau en développement
  • Donner les principaux résultats concernant les cohortes humaines rétrospectives ayant étudié ce sujet
  • Donner des recommandations concernant la prévention de ce phénomène
    Effet de l’anesthésie sur le cerveau en développement Vincent LAUDENBACH (Rouen)

- Crise aiguë drépanocytaire
Nicolas MONGARDON (Créteil)

  • Connaître les particularités pédiatriques
  • Savoir diagnostiquer et prendre en charge les syndromes drépanocytaires majeurs
    Crise aiguë drépanocytaire Nicolas MONGARDON (Créteil)

- Analgésie en chirurgie mammaire
Aline ALBI-FELDZER (Saint-Cloud)

  • Décrire les profils de douleur postopératoire en fonction du geste réalisé
  • Quantifier le risque de chronicisation et ses facteurs favorisants
  • Décrire les principales techniques d’analgésie locale ou locorégionale utilisables, leurs modalités et les risques associés
  • Repositionner leurs indications au sein de l’arsenal analgésique et les résultats disponibles
    Analgésie en chirurgie mammaire Aline ALBI-FELDZER (Saint-Cloud)

- Bêta bloquants en réanimation
Marc LEONE (Marseille)

  • Connaître les différentes classes de bêta bloquants et leurs particularités pharmacologiques
  • Connaître les indications actuelles validées (rythmologie, ischémie), ou proposées (mort encéphalique, atteintes neurologiques graves) et les perspectives (choc septique)
  • Connaître les modalités de surveillance et les contre-indications
    Bêta bloquants en réanimation Marc LEONE (Marseille)

- Gestion des antiplaquettaires pour une chirurgie programmée ou urgente et en cas d’accident hémorragique
Pierre ALBALADEJO (Grenoble)

  • Caractéristiques des anciens et nouveaux antiplaquettaires et grandes indications
  • Prise en charge pour une chirurgie programmée ou pour une chirurgie urgente en fonction des risques thrombotiques et hémorragiques. Cas particulier de l’anesthésie loco-régionale (périphérique et axiale)
  • Spécificités de prise en charge en cas d’hémorragie active
  • Prise en charge en cas d’élévation post-opératoire de la troponine
    Gestion des antiplaquettaires pour une chirurgie programmée ou urgente et en cas d’accident hémorragique Pierre ALBALADEJO (Grenoble)

- Utilisation de la lidocaïne pour l’analgésie postopératoire ?
Jean JORIS (Liège, Belgique)

  • Quels mécanismes d’action potentiels ? Risque d’interactions médicamenteuses en particulier analgésique (association synergique, additive ou antagoniste) ? Quelles associations possibles avec une anesthésie locorégionale (péridurale, TAP etc...) ou infiltratoires (bolus, cathéters) ?
  • Quelle dose pour quelle chirurgie ?
  • Quand démarrer l’administration (bolus seul, bolus plus administration continue, administration continue seule) ? Faut-il prolonger l’administration peropératoire en salle de réveil, en unité de soins standard ? Quelles procédures mettre en place ?
    Utilisation de la lidocaïne pour l’analgésie postopératoire ? Jean JORIS (Liège, Belgique)

- Que doit savoir le MAR en immunosuppression et transplantation ?
Olivier BASTIEN (Saint-Denis La Plaine)

  • Connaître les principes généraux et grandes familles des traitements immunosuppresseurs
  • Connaître les principaux effets secondaires et toxiques et les interactions possibles
  • Connaître les principales interactions possibles
  • Connaître les règles générales d’interruption temporaire et de reprises d’un traitement immunosuppresseur
    Que doit savoir le MAR en immunosuppression et transplantation ? Olivier BASTIEN (Saint-Denis La Plaine)

- Hypothermie thérapeutique post ACR
Benoît VIVIEN (Paris)

  • Présenter les principes physiopathologiques sous-tenant l’utilisation de l’hypothermie après arrêt cardiaque
  • Décrire les différentes modalités de sa mise en œuvre
  • Présenter les effets sur la survie des patients
    Hypothermie thérapeutique post ACR Benoît VIVIEN (Paris)

- Sepsis en péri-partum
Christophe BAILLARD (Bobigny)

  • Connaître la place du sepsis grave dans l’épidémiologie de la morbidité / mortalité maternelle
  • Savoir diagnostiquer les principaux sepsis graves en obstétrique et notamment l’infection obstétricale à streptocoque A & l’infection périmédullaire liée à l’ALR
  • Connaître les principes de la prise en charge thérapeutique en urgence
    Sepsis en péri-partum Christophe BAILLARD (Bobigny)

- Hémorragie digestive
Catherine PAUGAM-BURTZ (Clichy)

  • Savoir diagnostiquer une hémorragie digestive, son origine et identifier les situations d’urgences
  • Connaître les approches thérapeutiques et planifier leur prise en charge
    Hémorragie digestive Catherine PAUGAM-BURTZ (Clichy)

- Sédation analgésie en réanimation pédiatrique
Pierre TISSIERES (Le Kremlin-Bicêtre)

  • Décrire les principaux agents utilisés en réanimation pédiatrique
  • Donner les principales indications de la sédation en réanimation
  • Décrire les modalités d’administration et d’association de ces agents
  • Décrire les outils permettant d’en apprécier l’efficacité
    Sédation analgésie en réanimation pédiatrique Pierre TISSIERES (Le Kremlin-Bicêtre)

Conférences d’essentiel

- Anesthésie du patient en état de choc
Gilles LEBUFFE (Lille)

  • Rappeler les éléments définissant l’état de choc au bloc opératoire
  • Décrire les effets des agents anesthésiques sur la relation DO2/VO2
  • Définir le monitorage nécessaire à la prise en charge anesthésique du patient choqué
  • Préciser le choix des agents anesthésiques selon l’origine de l’état choc et les lésions associées
  • Rappeler les particularités de la réanimation au bloc opératoire
    Anesthésie du patient en état de choc Gilles LEBUFFE (Lille)

- Pré-éclampsie
Pierre DIEMUNSCH (Strasbourg)

  • Connaître les points essentiels des RFE de la SFAR sur la pré-éclampsie publiés en 2009
  • Connaître les principales nouveautés développées depuis 2009 sur la pré-éclampsie et notamment les nouvelles connaissances physiopathologiques avec les perspectives de nouveaux traitements
  • Connaître la prévention ainsi que les modalités diagnostiques et thérapeutiques des complications neurologiques sévères de la pré-éclampsie (éclampsie, PRES, AVC hémorragiques, autres…)
    Pré-éclampsie Pierre DIEMUNSCH (Strasbourg)

- Bonnes pratiques pour 2 blocs en 2015 : le bloc axillaire, le bloc fémoral
Sébastien BLOC (Quincy-Sous-Sénart), Vincent COMPERE (Rouen)

  • Rappels anatomiques et territoire nerveux, technique et modalités de réalisation, pièges et astuces
    Bonnes pratiques pour 2 blocs en 2015 : le bloc axillaire, le bloc fémoral Sébastien BLOC (Quincy-Sous-Sénart), Vincent COMPERE (Rouen)

- Cardiopathies congénitales opérées : quelles spécificités anesthésiques ?
Marc LILOT (Lyon)

  • Comprendre l’augmentation importante permanente de cette population de patients
  • Connaître l’évolution de la prise en charge de ces patients dans l’enfance au cours des 60 dernières années pour apprécier les patients selon les traitements reçus
  • Comprendre les classifications des cardiopathies congénitales et des patients selon les traitements déjà effectués dans l’enfance
  • Comprendre la notion des shunts résiduels
  • Connaître les implications anesthésiques et de réanimation résultantes des points précédents
  • Connaître les implications anesthésiques en cas de grossesse
  • Connaître les complications spécifiques périopératoires de cette population de patients
    Cardiopathies congénitales opérées : quelles spécificités anesthésiques ? Marc LILOT (Lyon)

- L’endocardite Hervé DUPONT (Amiens)

  • Savoir diagnostiquer l’endocardite infectieuse et connaitre les principaux agents infectieux en cause
  • Savoir reconnaître les principales complications
  • Connaître les principes du traitement et de surveillance
    L’endocardite Hervé DUPONT (Amiens)

- ALR en dehors du bloc opératoire
Marc FREYSZ (Dijon), Eric VIEL (Nîmes)

  • Quelles ALR en fonction de la stratégie thérapeutique (en préhospitalier, aux urgences ou autres), à court et moyen termes ?
  • Quels sont les prérequis spécifiques et non spécifiques d’une ALR ? avant (évaluations, informations) pendant (quelle procédure : échographie vs. neurostimulation ; quelle formation ; quel environnement ?) et après la réalisation (surveillance, gestion des échecs, des complications)
    ALR en dehors du bloc opératoire Marc FREYSZ (Dijon), Eric VIEL (Nîmes)

- Dissection aiguë non traumatique de l’aorte
Paul Michel MERTES (Strasbourg)

  • Histopathologie des dissections aortiques non traumatiques
  • Classification anatomique
  • Epidémiologie et étiologies
  • Symptomatologie clinique et stratégie diagnostique paraclinique
  • Stratégie thérapeutique médicamenteuse, en particulier à visée hypotensive : immédiate et à moyen terme
  • Indications thérapeutiques : chirurgie vs radio-interventionnel vs abstention
    Dissection aiguë non traumatique de l’aorte Paul Michel MERTES (Strasbourg)

- La prémédication en 2015 chez l’adulte
Bertrand DUREUIL (Rouen)

  • Connaître les effets secondaires de la prémédication
  • Discuter des avantages de la prémédication
  • Juger les différents types de molécules utilisables
    La prémédication en 2015 chez l’adulte Bertrand DUREUIL (Rouen)

- Prise en charge du patient électrisé ou foudroyé
Marc BERTIN-MAGHIT (Lyon)

  • Présenter l’incidence et les facteurs favorisant
  • Définir les éléments pronostiques
  • Rappeler la physiopathologie de l’électrisation
  • Décrire les modalités diagnostiques
  • Enoncer les principes de prise en charge thérapeutique
    Prise en charge du patient électrisé ou foudroyé Marc BERTIN-MAGHIT (Lyon)

- Conduite à tenir devant une hémoptysie abondante
Antoine PARROT (Paris)

  • Préciser la définition d’une hémoptysie importante et les étiologies
  • Définir la place respective des différents examens diagnostiques
  • Définir la place respective des différents traitements
  • Proposer des algorithmes de prise en charge diagnostique et thérapeutique
    Conduite à tenir devant une hémoptysie abondante Antoine PARROT (Paris)

- Fibrillation atriale : prise en charge péri-opératoire et conséquences
Ivan PHILIP (Paris)

  • Epidémiologie et bases physiopathologiques de la fibrillation atriale péri-opératoire
  • Stratégies de prévention et de traitement
  • Particularité de la prise en charge de la fibrillation atriale per-opératoire
  • Indications, non indications et durée de l’anticoagulation
    Fibrillation atriale : prise en charge péri-opératoire et conséquences Ivan PHILIP (Paris)

- Kétamine : pour qui, comment, pourquoi chez l’adulte et l’enfant ?
Georges MION (Saint-Mandé)

  • Indications, bénéfices, limites, modalités d’administration (posologies, surveillance, effets secondaires) de la kétamine par voie intra veineuse dans la prévention de l’hyperalgésie chez l’adulte et l’enfant
    Kétamine : pour qui, comment, pourquoi chez l’adulte et l’enfant ? Georges MION (Saint-Mandé)

- Quels seuils de la transfusion péri-opératoire de globules rouges ?
Sylvain AUSSET (Clamart)

  • Seuils recommandés lors d’une hémorragie modérée
  • Influence de la tolérance clinique et des facteurs de risque cardiovasculaire
  • Influence des éléments organisationnels
  • Seuils pour les patients présentant un syndrome coronaire aigu
  • Spécificités transfusionnelles lors d’une hémorragie massive
    Quels seuils de la transfusion péri-opératoire de globules rouges ? Sylvain AUSSET (Clamart)

- Biomarqueurs en pratique quotidienne : utiles et futiles
Bruno RIOU (Paris)

  • Enoncer les principes d’utilisation d’un biomarqueur pour l’aide à la prise de décision
  • Présenter les différents biomarqueurs utilisables en routine par les MAR
  • Identifier le rapport coût bénéfice de leur utilisation
  • Présenter les biomarqueurs en développement
    Biomarqueurs en pratique quotidienne : utiles et futiles Bruno RIOU (Paris)

- Pancréatites aiguës nécrosantes Yannick MALLEDANT (Rennes)

  • Développer la classification moderne de sévérité des PAN
  • Définir l’intérêt des marqueurs initiaux de gravité
  • Préciser les étiologies des formes graves et leurs modalités thérapeutiques le cas échéant
  • Préciser les modalités du traitement symptomatique
  • Développer les différentes complications de la PAN et leurs modalités diagnostiques et thérapeutiques : infection de nécrose, syndrome du compartiment, complications hémorragiques
    Pancréatites aiguës nécrosantes Yannick MALLEDANT (Rennes)

- Assistances circulatoires : ce que doit savoir tout anesthésiste réanimateur
Julien AMOUR (Paris)

  • Définition des différents types d’assistances circulatoire : périphérique vs centrale, circulatoire vs respiratoire
  • Présentation du matériel
  • Physiopathologie du flux circulatoire
  • Indications circulatoires et respiratoires
  • Modalités de surveillance et complications
    Assistances circulatoires : ce que doit savoir tout anesthésiste réanimateur Julien AMOUR (Paris)

Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d’état (IADE)

  1. Discuter l’impact de l’anesthésie sur l’environnement
  2. Proposer des stratégies de réduction des conséquences environnementales de l’anesthésie

- Le N2O a-t-il encore une place en anesthésie ? OUI
Florian MASSACRIER (Saint-Etienne), Serge MOLLIEX (Saint-Etienne)

  • Rappeler la pharmacologie et les propriétés du N2O
  • Discuter ces indications en 2015
  • Définir ces avantages
    Le N2O a-t-il encore une place en anesthésie ? OUI Florian MASSACRIER (Saint-Etienne), Serge MOLLIEX (Saint-Etienne)

- Le N2O a-t-il encore une place en anesthésie ? NON
Bertrand DEBAENE (Poitiers), Stéphane FOULONNEAU (Poitiers)

Le N2O a-t-il encore une place en anesthésie ? NON Bertrand DEBAENE (Poitiers), Stéphane FOULONNEAU (Poitiers)
  • Discuter les limites et les contre-indications du N2O en 2015
  • Proposer des alternatives au N2O

- Anesthésie et fonctions cognitives

  • Identifier les situations et les terrains à risque
  • Discuter les différents outils d’évaluation des fonctions cognitives leurs avantages, leurs limites, les pièges
  • Discuter les conséquences de l’anesthésie sur les fonctions cognitives
  • Définir les dysfonctions cognitives en lien avec l’anesthésie
  • Discuter les facteurs de risque et la prévention

- Particularité de l’anesthésie-analgésie des patients présentant des dysfonctions cognitives
Fatem Zohra LAALOU (Strasbourg), Habiba MOUSSA (Strasbourg)

  • Décrire les contraintes de l’anesthésie-analgésie dans ce contexte
  • Discuter les différents outils d’évaluation de la douleur dans ce contexte : leurs avantages, leurs limites, les pièges
  • Déterminer la stratégie de prise en charge anesthésique- analgésique du patient présentant des dysfonctions cognitives
    Particularité de l’anesthésie-analgésie des patients présentant des dysfonctions cognitives Fatem Zohra LAALOU (Strasbourg), Habiba MOUSSA (Strasbourg)

- Troubles cognitifs postopératoires en pédiatrie
Souhayl DAHMANI (Paris), Joëlle KINDERF (Paris)

  • Décrire l’épidémiologie des troubles cognitifs chez l’enfant
  • Discuter les spécificités des troubles cognitifs en pédiatrie
  • Proposer une stratégie de prévention et de prise en charge
    Troubles cognitifs postopératoires en pédiatrie Souhayl DAHMANI (Paris), Joëlle KINDERF (Paris)

- Prise en charge du traumatisé crânien grave

- Le traumatisé crânien grave en préhospitalier
Sylvaine COMTE DE LUZY (Bordeaux), Eric TENTILLIER (Bordeaux)

  • Préciser les concepts physiopathologiques
  • Décrire les objectifs de réanimation et la stratégie de prise en charge
  • Préciser les modalités de surveillance durant le transport
    Le traumatisé crânien grave en préhospitalier Sylvaine COMTE DE LUZY (Bordeaux), Eric TENTILLIER (Bordeaux)

- Prise en charge anesthésique du traumatisé crânien
Gaëlle LAFARGE (Clichy), Catherine PAUGAM-BURTZ (Clichy)

  • Rappeler le retentissement du traumatisme crânien sur les grandes fonctions
  • Préciser les implications thérapeutiques en péri-opératoire
  • Discuter le monitorage spécifique dans cette situation
  • Gestion de l’hémodynamique, de la ventilation, des aspirations endotrachéales, de la sédation, des positions, de la température….pour une bonne prévention des ACSOS (pratique courante mais aussi préparation pour un bloc intercurrent pour une autre chirurgie urgente, accompagnement au scanner, évoquer les problèmes liés à un SDRA surajouté, cas des positions particulières DV…
    Prise en charge anesthésique du traumatisé crânien Gaëlle LAFARGE (Clichy), Catherine PAUGAM-BURTZ (Clichy)

Infirmier(e)s d’Urgence

- IDE en milieu insolite

- Exercice sur une plate-forme pétrolière
Philippe QUINQUIS (Saint-Lô)

  • Décrire les conditions d’exercice et de pratiques
  • Expliciter le rôle de l’IDE et les compétences spécifiques nécessaires
  • Décrire les conditions d’exercice et de pratiques
  • Expliciter le rôle de l’IDE et les compétences spécifiques nécessaires
    Exercice sur une plate-forme pétrolière Philippe QUINQUIS (Saint-Lô)

- Participation à la couverture sanitaire des rallyes raids
Bruno GARRIGUE (Corbeil-Essonnes)

  • Décrire les conditions d’exercice et de pratiques
  • Expliciter le rôle de l’IDE et les compétences spécifiques nécessaires
    Participation à la couverture sanitaire des rallyes raids Bruno GARRIGUE (Corbeil-Essonnes)

- Détresse respiratoire aiguë
Laure CLOUET (Besançon), Thibaut DESMETTRE (Besançon)

  • Exposer la physiopathologie et les conséquences
  • Décrire les signes cliniques de gravité à détecter lors du tri
  • Préciser le rôle de l’IDE dans la prise en charge
  • Préciser les conséquences physiopathologiques d’une hypoxie et d’une hypercapnie
  • Exposer le concept de la préoxygénation.
  • Décrire le rôle de l’IDE dans la gestion d’une intubation en urgence, y compris l’intubation difficile imprévue
  • Expliquer le principe et les indications d’une ventilation non invasive
  • Décrire les conditions d’utilisation et de surveillance aux Urgences
    Détresse respiratoire aiguë Laure CLOUET (Besançon), Thibaut DESMETTRE (Besançon)

Urgences vitales

- Comment les ultrasons ont changé nos pratiques ? Evolution ou révolution ?

- De la FAST au doppler transcrânien
Pierre BOUZAT (Grenoble)

  • Présenter l’historique de l’utilisation des ultrasons dans les situations d’urgence vitale
  • Comment les ultrasons ont transformé les pratiques cliniques en traumatologie grave ?
  • Exposer les perspectives cliniques de l’utilisation des ultrasons
    De la FAST au doppler transcrânien Pierre BOUZAT (Grenoble)

- Quelle formation pour quel objectif ?
Tomislav PETROVIC (Bobigny)

  • Présenter l’état des lieux de l’utilisation des ultrasons en France en 2015.
  • Exposer les différentes formations disponibles et discuter leur pertinence
  • Proposer des objectifs de formation minimale en médecine d’urgence
    Quelle formation pour quel objectif ? Tomislav PETROVIC (Bobigny)

- L’échographie en urgence de la tête aux pieds
Philippe PES (Nantes)

  • A partir de cas cliniques, exposer la pertinence de l’utilisation des différentes techniques ultrasonores
    L’échographie en urgence de la tête aux pieds Philippe PES (Nantes)

- Ventilatoire

- Controverse : Dyspnée : échographie ou biomarqueurs (pour l’échographie) ?
Xavier BOBBIA (Nîmes)

  • Exposer les techniques échographiques : aspects pratiques et interprétation
  • Préciser la pertinence de ces techniques en médecine d’urgence
    Controverse : Dyspnée : échographie ou biomarqueurs (pour l’échographie) ? Xavier BOBBIA (Nîmes)

- Controverse : Dyspnée : échographie ou biomarqueurs (pour les biomarqueurs) ?
Sandrine CHARPENTIER (Toulouse)

  • Exposer les techniques échographiques : aspects pratiques et interprétation
  • Préciser la pertinence de ces techniques en médecine d’urgence
    Controverse : Dyspnée : échographie ou biomarqueurs (pour les biomarqueurs) ? Sandrine CHARPENTIER (Toulouse)

- L’évaluation du contenu gastrique avant l’intubation et le contrôle de l’intubation
Thomas KERFORNE (Poitiers)

  • Exposer les techniques échographiques : aspects pratiques et interprétation
  • Préciser la pertinence de ces techniques en médecine d’urgence
    L’évaluation du contenu gastrique avant l’intubation et le contrôle de l’intubation Thomas KERFORNE (Poitiers)

- Hémodynamique

- Stratégie diagnostique de l’état de choc
Astrid QUESSARD (Paris)

  • Présenter la sémiologie échocardiographique des états de choc
  • Proposer la place de l’échocardiographie dans un algorithme décisionnel de la prise en charge des états de choc
    Stratégie diagnostique de l’état de choc Astrid QUESSARD (Paris)

- Monitorage hémodynamique par les ultra-sons
Anatole HARROIS (Fontenay-Sous-Bois)

  • Présenter les dispositifs de monitorage en médecine d’urgence
  • Exposer les intérêts et limites de ces dispositifs
  • Préciser leurs indications
    Monitorage hémodynamique par les ultra-sons Anatole HARROIS (Fontenay-Sous-Bois)

- Echographie de l’arrêt cardiaque (ETT, pleurale)
Emgan QUERELLOU (Brest)

  • Présenter les conditions de réalisation de cet examen
  • Exposer les différents diagnostics échographiques
  • Préciser l’apport et l’intégration de l’échographie dans la réanimation de l’arrêt cardiaque
    Echographie de l’arrêt cardiaque (ETT, pleurale) Emgan QUERELLOU (Brest)

- Vasculaire

- Place de l’échographie pour les abords vasculaires ?
Paul-Joseph ZETLAOUI (Le Kremlin-Bicêtre)

  • Présenter les techniques échographiques selon les abords
  • Exposer les recommandations françaises
    Place de l’échographie pour les abords vasculaires ? Paul-Joseph ZETLAOUI (Le Kremlin-Bicêtre)

- Diagnostic de TVP
Frédéric LAPOSTOLLE (Bobigny)

  • Présenter la technique échographique
  • Exposer l’apport et les limites de son interprétation
    Diagnostic de TVP Frédéric LAPOSTOLLE (Bobigny)

- Anévrysme de l’aorte et ischémie aiguë des membres inférieurs
Thibaut LE GOURRIEREC (Toulouse)

  • Présenter les techniques échographiques
  • Exposer l’apport et les limites de son interprétation
    Anévrysme de l’aorte et ischémie aiguë des membres inférieurs Thibaut LE GOURRIEREC (Toulouse)

Pratiques cliniques IDE de réanimation

  • Apprendre aux infirmières l’importance de rechercher ces comportements et quels sont les moyens de dépistage, quels sont les risques, quels sont les soins préventifs et quelle est la conduite à tenir curative si un problème de sevrage survient, en soulignant les interférences avec les techniques propres à la réanimation (sédation, suppléance respiratoire…)

- Malade tabagique
Michel CHANDON (Suresnes)

Malade tabagique Michel CHANDON (Suresnes)

- Incompatibilités médicamenteuses des traitements IV
Alain LEPAPE (Lyon)

  • Proposer aux IDE des savoirs pour déceler des incompatibilités, comprendre leurs impacts, et des compétences pour les éviter
  • Comprendre les principes de pharmacocinétique et les relier aux principes des injections d’antibiotiques ; en déduire les bonnes pratiques selon les familles d’antibiotiques et les associations (sans aborder complètement les germes et les sites infectés)
  • Module retour d’Enquête Nationale, présentation et perspectives ouvertes
    Incompatibilités médicamenteuses des traitements IV Alain LEPAPE (Lyon)

— -

Arnaud BASSEZ

IADE/Enseignant CESU

formateur AFGSU

Administrateur


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 27 octobre 2018
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 22

" Avoir des connaissances sans les partager, c’est se mettre au niveau de celui qui n’a pas d’idées. " Thucydide ; L’histoire de la guerre du Péloponnèse - Ve s. av. J.-C.
La SOFIA diffuse les exposés du congrès de la SFAR 2018, qui s’est tenu du 27 au 29 au septembre 2018 à Paris.
67 fichiers, 47 MO à (...)

samedi 28 avril 2018
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 21

La connaissance, c’est partager le savoir qui nous fait grandir.
Olivier Lockert
Tant il est vrai que l’accès des publications médicales du congrès 2017 sur le site de la SFAR n’est réservé qu’aux médecins et internes. Il est en effet dommage de segmenter la connaissance. A croire que les IADE qui (...)

samedi 31 mars 2018
par  Arnaud Bassez

Développement durable au bloc opératoire

Une collègue et amie, Nathalie, nous envoie des documents sur le développement durable au bloc opératoire. Ce sujet est très important, et la SOFIA en est très soucieuse. La prise de conscience doit être la règle.
Guide 2015 des pratiques vertueuses en développement durable des établissements (...)

lundi 10 octobre 2016
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 20

Retour de congrès à Caen.
Un congrès pour nous, les IADE
Le congrès de Caen, organisé par la Coordination des Infirmiers Anesthésistes et de Réanimation de Caen et de sa Région (C.I.A.R.C.R.) s’est tenu le 8 octobre 2016, au Pôle de Formation et de Recherche en Santé (PFRS), qui regroupe, sur 20 000 (...)

mercredi 28 septembre 2016
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 19

SFAR 2016
La SOFIA diffuse les exposés du congrès de la SFAR 2016, qui s’est tenu du 22 au 24 septembre 2016 à Paris. Ce congrès démontre la richesse de l’anesthésie-réanimation dans tous les aspects de son exercice.
59 documents, 39 MO à télécharger.
Sommaire
Conférences d’actualisation (...)

lundi 29 août 2016
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 18

Depuis le début, le site SOFIA partage et diffuse le plus largement possible, les congrès et leur contenu, afin que tous les professionnels de l’anesthésie puissent en bénéficier.
Le savoir se partage, si possible gratuitement, même s’il est licite de faire payer un travail de préparation et de (...)

lundi 25 avril 2016
par  Arnaud Bassez

Dictionnaire médical

Document librement accessible sur le net.
Face au succès de la version électronique, cette nouvelle édition, entièrement revue et mise à jour , intègre grâce à un code à gratter propre à chaque exemplaire, la version informatique de ce dictionnaire qui peut être installée et utilisée sur un ordinateur (...)

mercredi 23 septembre 2015
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 17

La SOFIA diffuse les exposés du congrès de la SFAR 2015, qui s’est tenu du 17 au 19 septembre 2015, à Paris. Toujours pour le bénéfice et l’intérêt des professionnels de l’anesthésie-réanimation-urgences.
58 documents, 41 MO à télécharger.
SFAR 2015
Sommaire
Conférences d’actualisation
Conférences (...)

samedi 15 août 2015
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 16

A lire ou relire
Docs en stock Les brûlures
Docs en stock 2 Anesthésie-Cardiologie-Femme enceinte-Médicaments-Pédiatrie-Respiration-Samu-Système nerveux central-Traumatologie
Docs en stock 3 SFAR 2009 et 2010
Docs en stock 4 SFMU 2009
Docs en stock 5 Physiologie de la plaque motrice-Les (...)

dimanche 10 mai 2015
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 15

Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux.
Romain Gary
« La médecine militaire est à la médecine ce que la musique militaire est à la musique » (Clemenceau).
Loin de ces considérations du (...)

samedi 18 avril 2015
par  Arnaud Bassez

DOCS en stock 14

Le SAMU et le centre 15 sont organiquement liés, situés au même endroit dans un hôpital et bénéficient du statut de service hospitalier sous la responsabilité d’un médecin, chef de service.
Les missions du SAMU : C’est une structure départementale qui régule par le numéro 15 les appels de détresse et (...)

dimanche 21 septembre 2014
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 13

La SOFIA diffuse les exposés du congrès de la SFAR 2014, qui s’est tenu du 18 au 20 septembre 2014, pour le bénéfice de tous les professionnels de l’anesthésie-réanimation.
59 documents, 31 MO à télécharger.
SFAR 2014
Sommaire
Conférences d’actualisation
Conférences d’essentiel
Infirmier(e)s (...)

samedi 9 août 2014
par  Arnaud Bassez

Formation approfondie pour infirmier(e)s anesthésistes (FAPIA)

Formation 2014-2015
Modalité de formation :
Formation continue prise en charge individuelle : 756.53 €
Formation continue prise en charge employeur : 756.53 €
Formation diplomante
Nature de la Formation : Diplôme d’établissement homologué
Durée de la formation : 4 semestres
Description de la (...)

samedi 5 juillet 2014
par  Arnaud Bassez

Résumé du MAPAR 2014

Le congrès du MAPAR qui s’est tenu les 6 et 7 juin 2014 est toujours riche et intéressant. Mais pour la maison IADE, il faut savoir isoler les points qui nous concernent au quotidien.
La ventilation
Le remplissage vasculaire au bloc en 2014
Les solutés de remplissage.Tous mauvais ?
Le BIS (...)

dimanche 2 mars 2014
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 12

Asspro, une association pleine d’effervescence
A lire ou relire
Docs en stock Les brûlures
Docs en stock 2 Anesthésie-Cardiologie-Femme enceinte-Médicaments-Pédiatrie-Respiration-Samu-Système nerveux central-Traumatologie
Docs en stock 3 SFAR 2009 et 2010
Docs en stock 4 SFMU 2009
Docs en (...)

mardi 4 février 2014
par  Arnaud Bassez

AFISAR 2014 et 2013 : les publications

Les publications du 23 ème congrès National de l’AFISAR (en novembre 2014)
Les publications du 22 ème congrès National de l’AFISAR (en novembre 2013)
Vous pouvez retrouver ces publications sur le site de l’afisar.
À lire les publications d’autres congrès
Docs en stock Les brûlures
Docs en stock 2 (...)

mardi 14 janvier 2014
par  Arnaud Bassez

Ebola-Marburg-Lassa

De retour sur le devant de l’actualité, le virus Ebola et son cousin Marburg, imposent à chacun des professionnels de santé exposés potentiellement à des patients porteurs, de se prémunir afin d’éviter toute contagion.
A savoir
Une personne qui ne présente aucun des symptômes de la maladie n’est pas (...)

samedi 5 octobre 2013
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 11

Les documents du congrès de la SFAR 2013 sont consultables.
94 documents. 18.7 MO à télécharger.
Conférences d’actualisation, Conférences d’essentiel, des sessions IADE, Infirmier(e)s d’Urgence, Évaluation et traitement de la douleur, Urgences vitales, Infirmières de réanimation
A lire ou relire (...)

jeudi 22 août 2013
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 10

Depuis le début, le site SOFIA propose un accès à la connaissance actualisée en sélectionnant le meilleur des congrès.
Le congrès ICAR, réunion de l’ariaf et de l’icar, propose une mise en ligne de ses congrès depuis 1994 à nos jours.
Voici une nouvelle base de données à consulter.
A lire ou relire (...)

dimanche 23 juin 2013
par  Arnaud Bassez

La loi c’est la loi

Loi des gaz parfaits ou loi d’Avogadro
Définition
La loi des gaz parfait est définie par la relation : PV = nRT
avec :
P la pression en pascal
V le volume en m3
T la température en °K
R la constante des gaz parfait en J.mol-1.K-1
La relation reliant pour un gaz parfait la pression, le (...)

lundi 17 juin 2013
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 9

DOCS EN STOCK 9
Ces mises au point annuelles, sont toujours excellentes en qualité de contenu et en organisation. Le MAPAR s’impose comme un des meilleurs congrès de la spécialité, et son recueil s’apparente à la bible de l’interne en anesthésie.
A lire ou relire
Docs en stock Les brûlures
Docs (...)

vendredi 14 juin 2013
par  Arnaud Bassez

Docs en stock 8

Pour les acteurs de l’urgence et les autres. Même si parfois le congrès est plus orienté IDE que IADE. On pourra trouver sur le site de la SFMU, des documents à télécharger. Hélas, ils sont un peu datés...
A lire ou relire
Docs en stock Les brûlures
Docs en stock 2 Anesthésie-Cardiologie-Femme (...)

vendredi 24 mai 2013
par  Arnaud Bassez

Anxiété, les echelles

Les étudiants sont assez versés sur le sujet. L’accueil, la prise en charge du patient les intéressent souvent.
Ils ne font que découvrir, que l’anesthésie ne consiste pas seulement à injecter des produits pour endormir les patients, mais qu’au préalable, il y a bel et bien une prise en charge globale, (...)

samedi 11 mai 2013
par  Arnaud Bassez

Le système respiratoire

Il ne respire plus...il est mort !
Cette remarque nous est très familière. On associe souvent la vie à la respiration ; ne dit-on pas, par exemple : " un souffle de vie". On reconnaît instinctivement que la vie est associée à l’air que l’on respire et que d’en manquer, conduit inévitablement à la (...)

mercredi 20 mars 2013
par  Arnaud Bassez

Le débit sanguin cérébral et le traumatisé crânien

Le débit sanguin cérébral est de 750 millilitres par minute, soit 15 % du débit sanguin. De nombreux paramètres peuvent interférer sur ce débit.
Mesure de la pression intracrânienne
Monitorage cérébral du traumatisé crânien
Traumatisme crâniens de l’adulte
Les traumatismes crâniens (TC), cause majeure (...)

Brèves

Lépine l’arrose

mardi 8 mai 2018

Le concours Lépine 2018 récompense le « MedPack », une station de travail médicale

Cette station de travail médicale a été repérée par le service de Santé des Armées...

Le « MedPack », une station de travail médicale extra-hospitalière mise au point par Samuel Mercier.

Le 117e concours Lépine a récompensé lundi soir le « MedPack », une station de travail médicale extra-hospitalière mise au point par Samuel Mercier, un infirmier urgentiste aux Pompiers de Paris.

C’est à force d’intervenir au quotidien sur le terrain, de se rendre compte combien l’hygiène pouvait poser problème que Samuel Mercier a conçu, au bout de six ans, son prototype. « Cela faisait un siècle que l’on n’avait pas évolué, avec des conditions de travail inchangées » pour le personnel de santé intervenant en situation difficile, expliquait jeudi l’infirmier à l’AFP.

Une station de travail compacte pesant 7 kg

Ainsi, racontait-il, quand l’infirmier arrive sur un lieu d’accident ou d’attentat, «  il découvre son environnement de soin et souvent il n’est pas adapté, voire insalubre : il n’y a pas d’éclairage, pas de plan de travail etc. ». Sans compter que si l’on doit transfuser le patient, il faut compter sur un collègue pour tenir la perfusion, que les produits et autres seringues sont posés à même le sol puis jetés par terre…

Fort de son expérience, Samuel Mercier a donc conçu une station de travail compacte, pesant 7 kg et transportable à l’épaule, qui se déplie en trois secondes. Une fois stabilisé sur son trépied, le « MedPack » devient un « espace de travail emménagé » : poubelles pour le tri sélectif des déchets, pied à transfusion télescopique, ampoule éclairant la zone accidentée, plateau d’intubation intégré, mini-pharmacie sécurisée et même possibilité d’accrocher un parapluie !
Le « MedPack » bientôt déployé au Liban ?

Une cinquantaine de « MedPack » ont déjà été fabriqués et sont utilisés par les pompiers, ainsi que par des CHU en Suisse et en Belgique. Il doit prochainement être déployé au Liban auprès des militaires français. « D’autres utilisations en zones difficiles sont envisageables : lors d’interventions en montagne, à la campagne par des vétérinaires ou même en maison de retraite par des infirmiers libéraux  », selon Samuel Mercier.

Grâce à cette invention, l’infirmier urgentiste à obtenu la plus prestigieuse récompense du concours Lépine, le prix du président de la République, sous la forme d’un vase en porcelaine de Sèvres.

[...]

Source : 20minutes.fr Vanessa Rodrigues Biague

AB

Arrêt cardiaque, lecture continue

jeudi 7 septembre 2017

Retrouvez les articles sur l’arrêt cardiaque dans l’article dédié aux dernières recommandations 2015-2020.

Les quatre derniers articles intéressants de la semaine sont aussi sur le forum.

  • La question de la fréquence optimale de la ventilation pendant la réanimation cardio-respiratoire
  • Les femmes moins performantes pour une réanimation cardiopulmonaire
  • Un an après l’ECMO, comment vont-ils ?
  • Le SAOS protégerait le cerveau en cas d’arrêt cardiaque

Bonne lecture

— -

En relation

AB

Rapport relatif aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015

mardi 12 juillet 2016

RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 M. Georges FENECH Président - M. SÉBASTIEN PIETRASANTA Rapporteur

RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 M. Georges FENECH Président-M. SÉBASTIEN PIETRASANTA Rapporteur

Le rapport présente 434 pages sur les attentats en France en 2015. Et mille pages d’annexes (les auditions).

Parmi les points mis en évidence, le document met clairement en lumière les "ratés " qui ont permis aux terroristes de Paris d’échapper à la surveillance. Ils étaient pourtant connus, à un titre ou un autre, des services judiciaires, pénitentiaires ou de renseignement. Tous avaient été fichés, contrôlés, écoutés ou incarcérés, à un moment de leur parcours de la délinquance à la radicalisation violente.

Voici les principaux constats de la commission :

Pour la création d’une "agence de lutte contre le terrorisme"

Pour éviter de nouvelles attaques, la commission prône notamment la création d’une "agence nationale de lutte contre le terrorisme" placée directement sous l’autorité du Premier ministre, sur le modèle américain du Centre national antiterroriste (NTC) créée après le 11 septembre 2001.

La nécessité de fusionner les trois forces d’élite

Le soir du 13 novembre, "l’intervention des forces d’intervention a été rapide, efficace et a démontré qu’elles étaient capables de collaborer", estime le rapporteur, le député socialiste Sébastien Pietrasanta qui s’interroge toutefois sur "le bien-fondé du maintien de plusieurs forces d’intervention spécialisées" et préconise, à terme, "la fusion des trois forces d’élite" (GIGN, Raid et BRI).

Pas gagné d’avance à mon avis.

Pour la création de "colonnes d’extraction" des victimes

Le principal problème, selon la commission, a été l’évacuation des victimes, qui a pu être retardée par le fait que les secours d’urgence n’avaient pas accès au périmètre des forces d’intervention. Dans ses 39 propositions, la commission préconise ainsi l’instauration de "colonnes d’extraction" des victimes.

L’échec du renseignement

Pour la création d’une agence nationale du renseignement

Des failles dans le renseignement pénitentiaire

L’attaque du Bataclan n’aurait pas pu être évitée

Des doutes sur l’efficacité des dispositifs de sécurisation du territoire

— -

Pour ceux qui voudraient lire les retex, ils sont disponibles sur l’article Les plaies par arme à feu - balistique des armes à feu

A lire Les rapports, les référentiels sur les services d’urgence

AB

Matos news 3

vendredi 24 juin 2016

Les moniteurs de la douleur dont disposent les anesthésistes depuis 2010 surveillent le diamètre de la pupille de l’œil ou la fréquence cardiaque. «  Leur faiblesse vient du fait qu’ils sont basés sur un seul paramètre. L’avantage du nouveau moniteur que nous étudions est qu’il est multiparamétrique  ». Le système nerveux autonome et le système hormonal de l’organisme réagissent aux stimuli douloureux par divers mécanismes qui induisent des changements mesurables.

Le nouveau moniteur dénommé PMD 200 (pain monitoring device) est équipé d’une technologie mise au point par la compagnie Medasense Biometrics Ltd. en Israël. Il se compose d’une petite sonde que l’on pince au bout du doigt du patient. Cette sonde est munie de quatre capteurs. L’un d’entre eux enregistre une courbe de pléthysmographie, qui décrit les variations du volume sanguin au moyen d’une mesure de la pulsatilité des capillaires, ces petits vaisseaux entre les artères et les veines. À chaque battement cardiaque se produit une onde de pulsatilité dans les capillaires. Cette onde de pulsatilité permet de calculer la variabilité de la fréquence cardiaque.

Ce nouveau dispositif surveille continuellement ces paramètres physiologiques qui sont affectés par les stimuli douloureux et par l’administration d’analgésiques. Un algorithme mathématique analyse ces données physiologiques et les convertit en temps réel en un index de douleur appelé Nol (pour nociception level index). Les valeurs de cet index sont représentées sur une échelle de 0 à 100. Une valeur entre 0 et 10 signifie que le patient ne ressent pas de douleur et qu’on peut même alléger un peu les doses d’analgésiques. Une valeur entre 10 et 25 est idéale. Et une valeur dépassant 25 signifie que le patient est en douleur et qu’il faut augmenter les doses.

Lire la suite sur le forum

- Le site medasense

- Les articles sur la douleur

  • Douleur (le point de vue juridique)

AB

Matos news 2

samedi 21 mai 2016

Le laboratoire Dräger publie une alerte sur le remplissage des cuves de desflurane avec le produit du laboratoire Baxter.

Mesures de précaution au remplissage des cuves de desflurane Dräger

A lire et à diffuser autour de nous.

AB