COVID-19

mardi 17 mars

L'amour est plus fort que la mort

La SOFIA actualise les données sur le COVID-19 et les diffuse sur les liens que vous trouvez ci-dessous. Pour l’information de tous.


Recommandations sanitaires pour les voyageurs 2020 (à l’attention des professionnels de santé)
Le Covid-19 ayant émergé après la rédaction des recommandations par le Haut Conseil de la santé publique, vous ne trouverez pas de chapitre sur la pandémie.

Les règles du déconfinement du 28 avril 2020


Note du conseil scientifique COVID-19, enfants, écoles et environnement familial dans le contexte de la crise COVID-19 14 avril 2020
Estimating the burden of SARS-CoV-2 in france
covid-19 Foire aux questions pour les agents hospitaliers sur les sujets RH récurrents (16 avril 2020) Ministère de la santé
Avis relatif à la gestion de l’épidémie de Covid-19 en cas d’exposition de la population à des vagues de chaleur (Haut conseil de la santé publique)

L’État prend la main sur l’achat de 3 curares et 2 hypnotiques par crainte de pénurie

Déjà le laboratoire MSD nous appelait mi-mars pour nous signaler des commandes de sugammadex et de rocuronium dépassant le ratio normal, ce sur le territoire français.

Approviionnement des établissements de santé pour certains médicaments prioritaires (ministère des solildarités et de la santé 20 avril 2020)

Lire les explications sur le forum


« extrait du bulletin épidémiologique du 14 mai 2020 »
Surveillance des professionnels des établissements de santé
Cette surveillance a été mise en place le 22 avril 2020 et a pour objectif de recenser les professionnels salariés d’un établissement de santé (ES) d’hospitalisation, public ou privé, ayant été infectés par le SARS-CoV-2 depuis le 1 er mars 2020.
Les cas sont définis comme tout professionnel travaillant en établissement de santé dont l’infection par SARS-CoV-2 est confirmée par PCR, mais également les cas probables (clinique, historique de contact ou imageries évocatrices), reconnus comme infectés par la cellule « COVID-19 » ou l’infectiologue référent de l’ES.
Ces professionnels font partie d’une population particulièrement exposée au SARS-CoV-2.
Depuis le 1er mars, 25 337 cas ont été rapportés par 1 091 établissements répartis dans les 17 régions françaises

  • Parmi les 25 337 cas, 21 500 (85%) étaient des professionnels de santé et 2 420 (10%) des professionnels non soignants. Pour 5% des cas, la catégorie professionnelle n’était pas renseignée.
  • Une grande partie des cas était des infirmiers (28%) ou des aides-soignants (26%) (Tableau 8).
  • Parmi ces 25 337 cas, 13 décès liés à l’infection à SARS-CoV-2 ont été rapportés depuis le 1er mars 2020, dont 4 médecins, 3 aides-soignants, 1 professionnel de santé « autre » et 5 professionnels non soignants.
COVID19 Point épidémiologique du 14 mai 2020 (santé publique France)

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. »
(Albert Einstein)

RÉFLEXIONS ET HYPOTHÈSES

Les derniers axes de réflexions avancés par plusieurs chercheurs ou médecins sont proposés à la lecture. Ce sont des hypothèses, ou des faits basées sur l’observation et la connaissance. Ils sont proposés à la lecture de façon tout à fait neutre, pour que chacun se fasse son opinion.

Nouvelles pistes physiopathologiques (12 avril 2020) auteur inconnu
Protocole MUZARD reanimation COVID version 3 (11 avril 2020)
COVID grave : et si l’intubation n’était pas la solution ? - Medscape - 10 avr 2020.
Covid-19 does not lead to a typical acute respiratory distress syndrome (Gattinoni- Coppola- Cressoni- Busana- Rossi- Chiumello)
Tableau de bord,COVID-19, cellule de crise du 7 avril 2020 APHP
Renforcement de la surveillance épidemiologique et de la réponse à l’épidémie de covid-19 (Piarroux, Boelle)
Démarrage mardi 14 avril de l’essai randomisé contrôlé versus placebo PREP COVID de l’AP-HP testant la prévention de l’infection COVID chez les soignants par l’hydroxychloroquine et par l’azithromycine
covid-19 - le-masque-et-la-plume-17 avril 2020
Vous trouverez d’autres documents sur le site de la SFAR à ce sujet
Recommandations pour la sécurité́ des patients dans le cadre de la crise épidémique covid-19. Leçons tirée de l’expérience italienne

— -

Question : When Covid presents as an acute abdomen, the diagnosis can be hard to make

Family of New York woman blames hydroxychloroquine combo for fatal heart attack

Les publications mondiales sur le covid-19, actualisées toutes les 24h.

Do COVID-19 Vent Protocols Need a Second Look ?
transcription de l’échange du dr John Whyte, MPH et du dr Cameron Kyle-Sidell

— -


Face à cette pandémie, il faut actualiser ses connaissances, voila quelques sites (en plus de la SOFIA) pour y voir un peu clair.


COVID-19 propositions du groupe de travail pénurie. Optimisation de l’utilisation des thérapeutiques en période de crise sanitaire (groupe de travail APHP)
Préconisations sur les curares en réanimation (PEC des ARDS) dans le cadre de la crise COVID 27 mars 2020 Préconisations Crise sanitaire
Message d’Alerte Rapide Sanitaire (MARS) Centre de crise sanitaire ministère de la santé DGS. Consigne pour faire face aux contraintes d’approvisionnement des EPI 3 avril 2020
COVID-19. Attacks the 1-Beta Chain of Hemoglobin and Captures the Porphyrin to Inhibit Human Heme Metabolism
Complications COVID et Anesthésie pédiatrique

LA PRESSE

Retrouvez des informations de la presse sur le forum.


HYDROXYCLHOROQUINE


RÉANIMATION

Handbook of COVID-19 Prevention and Treatment (Compressed)-French

La définition de Berlin distingue les SDRA selon le rapport PaO2/FiO2 en

  1. SDRA légers (200 < PaO2/FiO2 ≤ 300 mmHg),
  2. SDRA modérés (100 < PaO2/FiO2 ≤ 200 mmHg)
  3. SDRA sévères (PaO2/FiO2 ≤ 100 mmHg).

- Interprétation :

  • Ce rapport est un index de sévérité d’une hypoxie lors de troubles du rapport ventilation/perfusion au niveau pulmonaire donnant lieu à un effet shunt.
  • La valeur normale est de 95mmHg / 21% = 452.
  • Une valeur inférieure à 300 traduit une altération sévère des échanges gazeux au sein des poumons.
  • Une valeur inférieure à 200 traduit une altération très sévère des échanges gazeux comme à l’occasion d’un Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë.

DOCUMENTS ACTUALISÉS


AIDE SANITAIRE

  • Le ministère du Travail mobilise les crédits du PIC pour venir en aide aux hôpitaux d’Île-de-France Ce sont 9 000 élèves-infirmiers qui vont être appelés en renfort, dont 4 500 pour les hôpitaux de l’AP-HP et 4 500 pour les autres hôpitaux publics et privés franciliens.
    Les indemnités de stage versées aux élèves infirmiers par la région Île-de-France, qui sont aujourd’hui de 112€/mois pour les élèves de 1e année, 152€/mois pour les élèves de 2e année et 200€/mois pour les élèves de 3e année, pourront ainsi fortement être revalorisées : les élèves infirmiers pourront être rémunérés environ 1 400 euros par mois.

ATTESTATIONS

Ne concerne que l’ïle-de-France

C’est la nouvelle attestation dont il faut se munir à partir du 11 mai 2020 en Île-de-France, pour se déplacer dans les transports en commun aux heures de pointe
« entre 6 h 30 et 9 h 30 et entre 16 heures et 19 heures  »

Attestation de déplacement professionnel en transport public collectif en île-de-France

Depuis le déconfinement national du 11 mai 2020, ces attestations ne sont plus nécessaires.
Les attestations de déplacements et de l’employeur (certifiées d’origine, prises sur le site interieur.gouv.fr) Annulent et remplacent les précédentes.

Attestation de déplacement dérogatoire
Attestation de déplacement professionnel

LA LÉGISLATION

Communiqué de presse du 15 avril 2020, prime exceptionnelle pour tous les professionnels hospitaliers
  • Arrêté du 28 mars 2020 portant diverses dispositions relatives à l’indemnisation des professionnels de santé en exercice, retraités ou en cours de formation réquisitionnés dans le cadre de l’épidémie covid-19
  • Décret n° 2020-314 du 25 mars 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire
  • Arrêté du 6 mars 2020 autorisant par dérogation la mise à disposition sur le marché et l’utilisation temporaires de certains produits hydro-alcooliques utilisés en tant que biocides désinfectants pour l’hygiène humaine
  • AVIS relatif au traitement du linge, au nettoyage des locaux ayant hébergé un patient confirmé à 2019-nCoV et à la protection des personnels (Société française d’hygiène hospitalière SF2H)
    AVIS SF2H Prise en charge linge et locaux 2019 nCoV 7 février 2020
  • Instruction MINSANTE/CORRUSS n 2020_20 sur la conduite à tenir pour l’utilisation de masques FFP2 avec une date de péremption dépassée
    Instruction MINSANTE/CORRUSS n°2020_20 sur la conduite à tenir pour l’utilisation de masques FFP2 avec une date de péremption dépassée

— -

Pour s’en souvenir...

- Indemnités pour travaux dangereux, incommodes, insalubres ou salissants : 3 taux de primes pondérées en fonction des missions et lieu d’affectation. L’indemnité est versée par 1/2 journée de présence selon trois taux distincts.

Elles sont soumises au Décret n°67-624 du 23 juillet 1967 fixant les modalités d’attribution et les taux des indemnités pour travaux dangereux, insalubres, incommodes ou salissants, et à l’Arrêté du 30 août 2001 fixant les taux de base des indemnités pour travaux dangereux, insalubres, incommodes ou salissants

Ces indemnités sont classées en trois catégories :

  • 1ère catégorie : indemnité pour l’exécution de travaux présentant des risques d’accidents corporels ou des lésions ...
  • 2ème catégorie : indemnité pour l’exécution de travaux présentant des risques d’intoxication ou de contamination
  • 3ème catégorie : indemnité pour l’exécution de travaux incommodes ou salissants.

Un arrêté fixe, par ministère, la liste des travaux retenus et leur classement dans l’une des trois catégories. Ces indemnités sont allouées par demi-journée de travail effectif. Elles ne sont pas cumulables avec des indemnités de risques ou de sujétions spéciales, sauf pour travaux ouvrant droit aux taux de 1ère catégorie qui est réduit de 50 %.

Les taux moyens sont actuellement les suivants :

1ère catégorie 1,03 € par demi journée
2ème catégorie 0,31 € par demi journée
3ème catégorie 0,15 € par demi journée

extrait de l’article comment lire votre fiche de paie ?



SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

L’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé) a annoncé le 24 mars 2020 qu’elle allait proposer son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique pour venir en aide aux soignants éprouvés par l’épidémie de coronavirus.

Avec le soutien de plusieurs acteurs institutionnels, du Groupe Profession Santé (dont fait partie Le Généraliste) et son collectif COVID-19 Presse pro, l’association a lancé une application Asso SPS téléchargeable gratuitement sur smartphone via Apple Store (iOS) ou Google Play Store (Android).

Les soignants peuvent également appeler le numéro vert 08 05 23 23 36, joignable 24h/24 et 7j/7, pour s’entretenir avec l’un des 100 psychologues de la plateforme Pros-Consulte ou s’adresser en téléconsultation ou lors de consultations à l’un des 1 000 psychologues, médecins généralistes et psychiatres qui composent le réseau national du risque psychosocial.

«  Il est primordial de soutenir et écouter ces professionnels sur-sollicités et en proie à l’inquiétude, de les accompagner pour qu’ils puissent mener à bien leur mission et travailler dans de bonnes conditions », souligne l’association présidée par le Dr Eric Henry, généraliste à Auray.

source : le généraliste.fr

COVID-19

Soutien psychologique aux soignants

- Numéro vert du gouvernement, ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 :
0800 130 000

Cette plateforme téléphonique (appel gratuit depuis un poste fixe en France) permet d’obtenir des informations sur le Covid-19.

- Numéro vert du service d’entre aide et de soutien psychologique de la Croix Rouge française :
09 70 28 30 00 ou 0800 858 858

Des bénévoles sont disponibles 7 jours sur 7, de 10h à 22h en semaine, de 12h à 18h le week-end
Appels anonymes et confidentiels.

- Médecine du travail

AVIS relatif à l’éviction des personnels de soins prenant en charge des patients à risque ou contaminés par le SARS-COV2

AVIS relatif à l’éviction des personnels de soins prenant en charge des patients à risque ou contaminés par le SARS-COV2 (10 mars 2020)

Site du Centre national de ressources et de résilience (CN2R) : ressources, fiches et recommandations pour préserver les équipes

— -

COVID19. dispositifs de gardes d’enfants pour le personnel de l’APHP (14 mars 2020)

AB



Pléiade

Myriade

iliade

Triade

Jiade

Œillade

Olympiade

Grillade

Jérémiade

Naiade

Anchoiade

Riade

Universiade

Fusillade

i.ade

Les experts de la SOFIA